• Le Soleil > 
  • ZONE 
  • > Le Geebee révolutionne la balade sur deux roues 

Le Geebee révolutionne la balade sur deux roues

Stéphanie Beaudoin, journaliste, essaie le Geebee pour la... (SPECTRE MÉDIA, FRÉDÉRIC CÔTÉ)

Agrandir

Stéphanie Beaudoin, journaliste, essaie le Geebee pour la première fois.  L'expérience est très facile.

SPECTRE MÉDIA, FRÉDÉRIC CÔTÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Vous ne les entendrez pas, mais ils ne passeront pas inaperçus! Les véhicules électriques Geebee commencent déjà à circuler à Sherbrooke et dans d'autres villes du Québec.

Marie Grange et Jean-Luc Le Névannau commencent la... (SPECTRE MÉDIA, FRÉDÉRIC CÔTÉ) - image 1.0

Agrandir

Marie Grange et Jean-Luc Le Névannau commencent la mise en marché partout au Québec du véhicule électrique.

SPECTRE MÉDIA, FRÉDÉRIC CÔTÉ

Depuis quatre ans, Jean-Luc Le Névannau travaille sur le développement de ce nouveau produit, une sorte de vélo à position debout qui fait tourner les têtes. «C'est une belle aventure que de réaliser un projet comme celui-là», déclare le M. Le Névannau, qui assume maintenant avec ses partenaires d'affaires la mise en marché de son petit véhicule.

C'est lors de ses vacances, où il avait des problèmes à louer des véhicules pour se déplacer à cause d'un certain mal de dos, que l'idée lui est venue. «Je vieillis, donc je voulais avoir un véhicule tranquille pour que je puisse faire de longues balades», explique M. Le Névannau.

Il n'y a pas de pédale ni de siège pour s'asseoir. Deux roues, un guidon et un endroit où appuyer ses pieds seulement. Un simple bouton suffit pour mettre en marche ce véhicule électrique. La maniabilité de l'engin est tellement facile que n'importe qui pouvant se tenir droit peut s'en servir. Les balades s'allongent jusqu'à 50 kilomètres, avec le Geebee, sans recharger la pile. «On peut même aller jusqu'à 32 km/h», souligne Marie Grange, responsable du développement commercial.

Le plus difficile dans le processus, selon les associés, a été de faire comprendre le positionnement du produit. «Ce n'est pas un vélo ni une trottinette. C'est un vélo à position debout, précise Marie Grange. C'est un nouveau loisir. On veut que les gens louent le Geebee comme ils louent une motoneige en hiver.»

Bientôt partout au Québec

Le Geebee, entièrement fabriqué à Sherbrooke, permet des balades faciles qui donnent la chance d'admirer la nature et de s'approcher des animaux, puisque le moteur ne fait pas de bruit.

Que ce soit sur un chemin de terre, sur l'asphalte ou sur le gazon, le Geebee adhère à toutes sortes de surfaces. «Jean-Luc voulait vraiment créer un véhicule qui peut s'adapter à tous les types de terrain en été», ajoute la responsable.

La mise en marché des Geebee commence d'abord par la location de véhicules dans différents centres de villégiature. «Vous pourrez retrouver des Geebee à Vie de Plein air, situé à Magog, mais aussi dans le Vieux-Port de Québec et celui de Montréal. Plusieurs autres centres s'ajoutent à la liste», mentionne Mme Grange. Le côté écologique et économique de l'engin attire plusieurs personnes. «Nous estimons qu'il faut 5 à 10 ¢ d'électricité par 50 kilomètres.»

On peut aussi faire l'acquisition de son propre Geebee au prix de 2950 $, auprès du fabricant. On peut s'informer davantage sur le produit à www.conceptgeebee.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer