Super Bowl XLIX: le dimanche soir où 30 secondes valent 4,5 millions $

Parmi les publicités de cette année, celle de... (Image tirée de la publicité de T-Mobile)

Agrandir

Parmi les publicités de cette année, celle de T-Mobile met en vedette la star de téléréalité Kim Kardashian West.

Image tirée de la publicité de T-Mobile

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Super Bowl

Sports

Super Bowl

Tout sur le Super Bowl XLIX, où les Seahawks de Seattle affrontent les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. »

(Québec) Alors que les Seahawks de Seattle et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont à peaufiner leurs livres de jeux en prévision du Super Bowl XLIX, les annonceurs, eux, ont déjà entamé la bataille hors terrain des publicités.

Depuis quelques jours, il est possible de visionner sur Internet quelques annonces publicitaires qui seront présentées dimanche soir lors de la grand-messe du football, qui aura lieu à Glendale (Arizona) dans le stade de l'Université de Phoenix. 

Afin d'optimiser leur investissement de plusieurs millions de dollars, certains annonceurs ont choisi cette année de ne dévoiler que 15 des 30 secondes de leur spot publicitaire pour bien accrocher les amateurs.

Plusieurs publicités qui seront diffusées dimanche ont déjà été mises en ondes sur YouTube. Plusieurs d'entre elles sont très présentes sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook. NBC estime que l'effet amplificateur que représentent les médias sociaux est l'équivalent moyen de 19 millions de spectateurs de plus.

Pour 30 secondes de visibilité, chaque annonceur a dû débourser 4,5 millions $ pour être de la fête du 1er février. Une hausse de 12,5 % par rapport à l'an dernier, où il en coûtait 4 millions $ pour une vitrine de 30 secondes.  Le prix d'une publicité de 30secondes au Super Bowl est en forte croissance depuis quelques années. En 2008, un annonceur devait allonger en moyenne 2,8millions $US pour s'afficher. En 1967, une publicité de 30 secondes pour le Super Bowl coûtait 42 000 $US.

«Plus le prix augmente pour s'afficher au Super Bowl, plus ça devient un club sélect. On élimine tranquillement certaines entreprises qui, pour des raisons économiques, ne sont plus capables de suivre», explique André Richelieu, professeur de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et expert en marketing sportif. «Investir au Super Bowl peut en valoir la peine, car c'est une tribune extraordinaire.» Cependant, pour être rentables, «les entreprises doivent aussi activer leur marque sur d'autres plateformes. Par exemple, avec des concours et être présent sur les réseaux sociaux. Il faut bien se servir des événements entourant le Super Bowl.»

En février 2014, le Super Bowl XLVIII est devenu l'émission la plus regardée de l'histoire de la télé américaine, avec près de 111,5 millions de téléspectateurs (FOX). Le match ultime peut être suivi dans plus de 200 pays à travers le monde. Il est traduit en 34 langues. Parmi les annonceurs présents cette année, on trouve notamment de grandes marques comme Budweiser, Mercedes-Benz, Coca-Cola, Pizza Hut, Victoria's Secret et T-Mobile. T-Mobile a d'ailleurs choisi la star de téléréalité Kim Kardashian comme vedette dans sa publicité.

Moins de constructeurs automobiles

L'an dernier, 11 constructeurs automobiles ont diffusé des publicités durant l'événement. Cette année, plusieurs d'entre eux seront absents : Ford, Lincoln, Hyundai, Honda, Acura, General Motors, et Volkswagen.

«Pour 2015, nous avons choisi de ne pas participer [au Super Bowl] en raison d'autres priorités et initiatives sur toutes les plateformes. Nous allons renouer avec le Super Bowl lorsqu'il sera approprié pour notre marque», a déclaré Volkswagen.

Plusieurs experts expliquent la baisse du taux de participation des constructeurs automobiles par le fait que le calendrier de lancement des nouveaux véhicules ne coïncide pas avec les festivités du Super BowlXLIX. Au cours de la dernière décennie, les constructeurs automobiles ont investi environ 514,6 millions $ en publicité dans l'événement.

De nouveaux joueurs américains participeront cette année à la bataille des publicités. Parmi eux, on retrouve Wix.com (une société de construction de site Web), Loctite, Mophie, BuzzFeed et The Verge.

La NFL a indiqué que les matchs de saison régulière en 2014 ont attiré 202,3 millions de téléspectateurs uniques, représentant 80 % de tous les foyers et 68 % des téléspectateurs potentiels aux États-Unis. La Ligue a occupé chacun des échelons de la 20e à la 45e place au sein du top 50 des émissions télévisuelles les plus regardées l'automne dernier.

Pour voir certaines publicités : www.superbowl-commercials.org

Source : Time.com, Associated Press

Publicité contre la violence conjugale

Afin de redorer son blason, la NFL a défrayé les coûts pour une publicité contre la violence conjugale qui sera présentée durant le Super Bowl XLIX.

La NFL a récemment été éclaboussée par la saga qui a entouré l'ancien demi offensif des Ravens de Baltimore, Ray Rice, filmé en train de frapper au visage sa fiancée dans un ascenseur d'un casino d'Atlantic City.

Dans la publicité, aucune scène de violence n'est diffusée. Une dame compose le 9-1-1 pour commander une pizza. L'agent réalise après un certain temps que la dame n'est pas seule et qu'elle ne peut pas parler de son problème. Il réussit finalement à avoir l'adresse. Cette situation serait basée sur un véritable appel logé au 9-1-1.

Quelques publicités...




Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer