Revue de l'année, danse:

La danse a flirté avec le théâtre dans... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La danse a flirté avec le théâtre dans Danse de garçons, au Périscope.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Retour sur 2014
Retour sur 2014

L'année 2014 sous tous ses angles: en objets, en citations, en coups de coeur, en caricatures, en photos, en percées scientifiques et en quiz sportif. »

(Québec) Les spectateurs de Québec ont eu droit à une programmation costaude cette année en danse contemporaine. Entre les spectacles d'ici et d'ailleurs, enveloppés d'une infinie douceur ou soutenus par une charge d'énergie brute, nous nous sommes fait raconter mille histoires et mille états d'âme.

Danse-théâtre, danse-musée

La danse a flirté avec le théâtre dans The Tempest Replica, une singulière réinterprétation de La tempête de Shakespeare proposée par Crystal Pite au Carrefour international de théâtre, et la reprise du tendre et bestial Danse de garçons de Danse K par K au Périscope. En novembre, ce sont plutôt les univers de deux expositions muséales qui ont engendré Femmes-bustes et Les femmes de la lune rouge, d'Arielle et Sonia.

***

Audaces qui bousculent

Deux spectacles signés par de jeunes chorégraphes ont bousculé les conventions avec une charge d'énergie sauvage, des passages arides proches de la performance et des moments d'une beauté singulière: Tragédie du Français Olivier Dubois et Usually Beauty Fails du Montréalais Frédérick Gravel.

***

Flamboyant incident

Un incident a marqué la présentation de Songs of Wanderers, un spectacle de la troupe taïwanaise Cloud Gate. Au milieu du numéro intitulé Le rite du feu, l'un des danseurs s'est transformé en torche humaine lorsqu'une vasque enflammée tenue en équilibre sur la tête d'une danseuse a glissé et s'est fracassée sur le sol. Le danseur atteint a dû quitter la scène sur-le-champ, les cheveux en flammes, mais s'en est heureusement tiré avec des blessures mineures.

***

Visite de deux reines

Alors que Margie Gillis, qui célébrait cette année 40 ans de carrière, est venue présenter un spectacle au charme un peu suranné inspiré de la Belle Époque à L'Anglicane de Lévis, Marie Chouinard proposait cette saison Gymnopédies et Henri Michaux: Mouvements, au Grand Théâtre. Ce «dégourdissement de la pensée», «l'épanouissement d'un désir», qui a séduit le collègue Richard Boisvert.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer