Retour des oiseaux de Noël

Les participants au Recensement des oiseaux de Noël... (Jacques Samson, collaboration spéciale)

Agrandir

Les participants au Recensement des oiseaux de Noël ont de fortes chances d'observer quelques bruants des neiges, un oiseau qui nous fait l'honneur d'une visite au coeur de notre hiver.

Jacques Samson, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques Samson
Le Soleil

(Québec) Pour la 70e fois cette année, le Club des ornithologues de Québec (COQ) fera le 14 décembre son grand Recensement des oiseaux de Noël (RON). C'est donc une tradition bien établie et qui revêt de plus en plus d'importance depuis qu'on est confrontés aux changements climatiques.

Cette initiative de recenser les oiseaux à Noël a d'abord été lancée aux États-Unis en 1900; c'était une façon de contrer un concours de chasseurs qui consistait à tuer le plus d'oiseaux possible le jour de Noël. Aujourd'hui, c'est devenu un outil important qui fournit aux scientifiques de précieuses informations sur les populations d'oiseaux et leur comportement en hiver. Au fil des années, on constate qu'il y a de profonds changements chez plusieurs espèces. Les territoires de nidification, les territoires d'hivernage se modifient constamment.

Des oiseaux dont on n'aurait jamais pu imaginer la présence dans notre coin de pays sont maintenant présents dans notre quotidien. Tout ça confirme de plus en plus l'importance de la tenue du RON annuellement. Pour en savoir plus sur ces mouvements d'oiseaux - c'est un site unilingue anglais -, rendez-vous au birdsandclimate.audubon.org/cbcanalysis.html.

Partout en Amérique du Nord

Le recensement de Québec est loin d'être le seul en Amérique du Nord, mais il figure parmi les plus importants. Cet évènement qui se déroule entre le 14 décembre et le 5 janvier a attiré l'an dernier au Canada plus de 13 000 observateurs, qui ont participé à 417 recensements.

Au Québec, ce sont 144 espèces qui ont été observées par 1041 personnes autant sur le terrain que près des mangeoires. Pour le COQ seulement, 86 espèces ont été comptées. C'est un total de 305 994 oiseaux qui sont tombés sous l'oeil vigilant des observateurs.

Pour participer à ce grand rassemblement, point besoin d'être un ornithologue professionnel, c'est ouvert à tous. Ceux qui ont moins d'expérience sont jumelés à des férus d'ornithologie et, ainsi, ils participent et améliorent grandement leurs connaissances.

Le territoire couvert par le COQ est immense, il couvre 452 km2. Cet immense espace est divisé en 17 secteurs qui sont ensuite subdivisés en parcelles. Pour choisir une parcelle et s'inscrire auprès d'un responsable, www.coq.qc.ca/RecensementNoel/RecensementNoel.html.

Il y a aussi des parcelles dites orphelines. Ce sont des endroits où dans le passé, et encore cette année, on n'a pas de recenseur. Ce sont pourtant des endroits qui peuvent être riches en faune aviaire. Si vous avez un intérêt quelconque pour ces orphelines, il vous faut communiquer avec Pierre Lamothe et Thérèse Beaudet, les deux grands responsables du RON de Québec. On peut leur écrire à beaudet.lamothe@videotron.ca.

Les harfangs sont déjà dans nos régions depuis... (Jacques Samson, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Les harfangs sont déjà dans nos régions depuis un bon moment, il y a donc de bonnes chances qu'ils fassent partie du répertoire des recenseurs du 14 décembre.

Jacques Samson, collaboration spéciale

Changement

Traditionnellement, le Recensement des oiseaux de Noël de Québec se tient un dimanche, mais depuis l'an dernier, on le devance au samedi. Le tout se passe entre le lever du soleil à 7h15 et son coucher vers 16h. Même si les conditions d'observation s'avèrent parfois difficiles, ça prend véritablement des conditions météorologiques extrêmes pour que l'évènement ne se tienne pas. Si c'était le cas, ce serait remis au lendemain. Le matin du 14, ceux qui ont des doutes pourront communiquer avec leur responsable dès 6h pour vérifier si cela a lieu ou non.

À partir de 15h, ceux qui ont terminé leur recensement se regroupent au domaine de Maizerets pour donner leurs fiches de compilation et pour échanger sur leur journée.

Audubon

Jusqu'à il y a deux ans, la Société Audubon publiait les résultats du Recensement dans sa revue Audubon Field Notes, mais maintenant ces résultats ne se retrouvent que sur son site Internet, au netapp.audubon.org/cbcobservation, encore une fois un site unilingue anglais.

L'an passé

Le Recensement des oiseaux de Noël de l'an dernier a permis d'observer trois espèces qui n'avaient jamais été recensées à Québec. Au rendez-vous des surprises : la foulque d'Amérique, la bernache de Hutchins et le canard souchet.

Cap-Saint-Ignace

Parallèlement au recensement de Québec, il s'en tient un également à Cap-Saint-Ignace le 14 décembre. Celui-là, ce sera pour la 19e année.

Pour y participer, pour s'informer ou pour s'inscrire, on doit s'adresser à Marc Lecompte, au 418 246-5024 ou à marc.lecompte@gmail.com, ou à Jocelyn Landry, au 418 246-3366 ou à jlandry72@icloud.com.

Le rassemblement se fera à la salle municipale de Cap-Saint-Ignace à 6h30, le 14.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer