Un outil exceptionnel

Voici le fameux guide que vient de lancer... (Le Soleil, Jacques Samson)

Agrandir

Voici le fameux guide que vient de lancer Donald Lapointe. Il ne regroupe pas tous les oiseaux du Québec, mais il n'en demeure pas moins un excellent outil pour ceux qui veulent se faciliter la tâche pour identifier les oiseaux qui nous sont les plus familiers.

Le Soleil, Jacques Samson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jacques Samson
Le Soleil

(Québec) C'est un outil exceptionnel pour faciliter l'identification des oiseaux que nous propose Donald Lapointe avec son guide intitulé Initiation aux oiseaux du Québec par la couleur*.

Ce monsieur qui dans la vie de tous les jours est conseiller en optimisation de sites Web pour la compagnie Prospection de Québec nous offre un guide informatisé d'un accès simple et d'une grande efficacité.

M. Lapointe a répertorié 140 oiseaux de son environnement, des oiseaux qui souvent nous sont familiers, mais qu'on ne sait pas identifier. Avec son guide qui procède par la couleur de l'oiseau, qu'elle soit dominante ou simplement présente, vous pourrez en un clin d'oeil trouver à quelle espèce il appartient.

Le concepteur du guide est sans aucun doute un amant de la nature qui a toujours aimé observer les oiseaux. Il y a cinq ou six ans, il a ajouté à cette passion un volet photo, et c'est en croquant sur le vif les espèces qui se présentaient devant son objectif qu'il s'est rendu compte de l'étonnement des gens à qui il montrait ses photos. «Nous avons des oiseaux comme ça ici?», s'étonnaient-ils.

Eh oui, tous ces oiseaux aux couleurs multiples se retrouvaient pour la plupart à moins de 20 minutes de son domicile.

À un certain moment, il a commencé à partager ses photos sur le site Internet Trek Nature, et là aussi, il voyait le grand intérêt d'un tas de passionnés. Après quelques années à se balader appareil photo au cou, il s'est rendu compte qu'il avait accumulé des photos de 110 espèces d'oiseaux. C'est là qu'il s'est dit : «Je partage mes photos avec mes proches, pourquoi ne pas les montrer également aux autres?»

Commença donc à germer dans sa tête la conception d'un guide. Ce fut pendant un moment le jeu de l'essai et de l'erreur. Il a mis au point deux maquettes et, après deux ans de travail qui ont occupé une grande partie de ses loisirs, il a accouché de l'outil qu'il nous propose aujourd'hui.

Tout le volet informatique lui appartient et il s'est associé à François De Courcy pour le volet graphique du guide. La très grande majorité des photos du guide sont de Donald Lapointe. Il les a réalisées avec son appareil Nikon D100 équipé d'un objectif Sigma 50-500mm, 4,5-6,3.

Les autres photos, une quarantaine, sont de photographes de ses amis. Ils sont tous clairement identifiés dans la section des crédits du guide.

Ce guide vient à peine d'arriver sur le marché que Donald Lapointe songe déjà à en éditer un autre, cette fois en y ajoutant les chants des espèces concernées.

C'est à compte d'auteur que Donald Lapointe a réalisé son guide et, pour ceux que la chose intéresse, on le retrouve en vente chez Latulippe, chez Renaud-Bray, à la boutique de Cap-Tourmente et au Centre de conservation de la faune ailée, à Montréal.

Un visiteur exceptionnel

En faisant des photos de bruants à couronne blanche, Jean-Claude Laplante a réalisé un cliché exceptionnel en croquant sur le vif un pinson des arbres, un oiseau excessivement rare chez nous. Selon Marcel Darveau, que j'ai consulté, la dernière mention et peut-être la seule au Québec remonterait à 2000.

L'observation du pinson a été faite le 25 mai dans Portneuf. Quelques jours plus tard, le 29 mai, Germain Savard et Claudette Cormier faisaient eux aussi l'observation d'un pinson des arbres, cette fois à Saint-Fulgence, au Saguenay. Eux aussi en ont fait une photo.

L'ornithologue Marcel Darveau, qui a examiné les deux photos, croit qu'il pourrait s'agir de deux oiseaux différents. Selon lui, le détail des couleurs de la tête, de la nuque et des ailes ne concorde pas tout à fait.

Comment ces oiseaux qui vivent en Europe sont-ils arrivés chez nous? C'est un mystère, bien difficile à éclaircir.

Un autre visiteur de marque

L'histoire qui suit m'a été racontée par Jocelyn Landry, d'Ornitour. Son ami Benoît Gendreau, qui bague des colibris dans la région de Berthier-sur-Mer, a eu une belle surprise dans ses captures. Un des oiseaux portait une bague à la patte et ses recherches lui ont permis de découvrir que l'oiseau avait été bagué le 21 septembre 2007 par Charles Ely, à Nacogdoches, au Texas.

Ce petit oiseau qui pèse à peine trois grammes a parcouru la fabuleuse distance de 2656 km. Phénoménal, n'est-ce pas?

* DONALD LAPOINTE. Initiation aux oiseaux du Québec par la couleur. 29,95 $

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer