Québecor pourrait conserver les Remparts et l'Armada

Le commissaire Gilles Courteau de la LHJMQ... (Photo Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le commissaire Gilles Courteau de la LHJMQ

Photo Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le commissaire de la LHJMQ Gilles Courteau n'écarte pas la possibilité de permettre à Québecor de demeurer propriétaire de deux équipes au sein du circuit, soit les Remparts de Québec et l'Armada de Blainville-Boisbriand. En contravention de la charte de la Ligue, la situation prévaut depuis plus de neuf mois.

«Dans la résolution adoptée en novembre dernier, le bureau des gouverneurs et les membres ont confié au commissaire un mandat de revenir avec une proposition et que d'ici là, il était permis pour Québecor de détenir deux franchises. Tous les scénarios plausibles sont envisagés afin de faire la meilleure recommandation possible aux gouverneurs», a affirmé Gilles Courteau, hier, lors de sa conférence de presse de lancement de saison tenue au domicile des champions en titre, l'Océanic de Rimouski.

Courteau parle d'«un dossier en évolution» et ne se donne aucune limite de temps pour trancher. Il assure que la lenteur du processus n'est pas due à la recherche active de nouveaux acheteurs. «On doit en arriver à une proposition auprès des gouverneurs avant de déterminer ce qui pourrait survenir par la suite», insiste le commissaire, rappelant que jusqu'à nouvel ordre, Remparts et Armada ne peuvent transiger entre eux de façon directe ou indirecte.

Courteau souligne par ailleurs l'implantation de nouveaux règlements pour entre autres limiter les bagarres, instaurer la prolongation à trois contre trois et surveiller de façon accrue les joueurs qui tombent trop facilement ou réagissent exagérément à un coup de l'adversaire. Un nouveau poste de superviseur des juges de lignes a aussi été créé et c'est l'ancien de LNH Jean Morin qui l'occupe.

Courteau célébrera ses 30 ans à la tête de la LHJMQ en février. S'estimant toujours aussi passionné, il dit ne pas encore songer à la retraite ni même à préparer la relève. «En dernier lieu, c'est le bureau des gouverneurs qui va déterminer ça», conclut l'homme de 58 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer