Jean Béliveau ovationné pour la dernière fois au Centre Bell

Jamais le Centre Bell n'aura été autant silencieux qu'il l'a été mardi soir,... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Jean Béliveau (1931-2014)

Sports

Jean Béliveau (1931-2014)

Le Canadien est endeuillé par la perte d'un des meilleurs joueurs de son histoire et de son plus fidèle ambassadeur, Jean Béliveau, qui est décédé le 2 décembre. »

Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Québec

Jamais le Centre Bell n'aura été autant silencieux qu'il l'a été mardi soir, avec 21 286 spectateurs dans les gradins.

Le moment de silence que la foule a observé à la mémoire de Jean Béliveau, avant le match entre le Canadien et les Canucks de Vancouver, a certes été le plus lourd de l'histoire de l'amphithéâtre, qui a ouvert ses portes en 1996.

Il a été suivi de la plus respectueuse des ovations. Une longue salve d'applaudissements nourris qui a ému l'épouse du plus grand capitaine de l'histoire du Canadien.

Assise à côté du siège qu'occupait habituellement son époux derrière le banc du Tricolore, Élise Béliveau a levé les bras au ciel à quelques reprises afin de remercier le public. Soutenue par sa fille Hélène, Mme Béliveau a même imploré les gens de cesser d'applaudir après quelques minutes. À leur côté, les petites-filles de M. Béliveau, Mylène et Magalie, pleuraient à chaudes larmes.

La courte cérémonie qui avait précédé le moment de silence avait été fort sobre et simple, à l'image du disparu.

Les joueurs ont fait leur entrée sur la patinoire dans le silence, après qu'on eut projeté sur la glace un montage photographique des grands moments de la carrière de l'ancien numéro 4.

Alignés sur leur ligne bleue respective, les joueurs des deux équipes se sont par la suite reculés afin de visionner le montage vidéo retravaillé et allongé que l'équipe avait mis sur son site Internet à la suite du décès de Jean Béliveau, mardi dernier. Une rétrospective avec comme trame musicale la chanson «Ceux qui s'en vont», de Ginette Reno.

Funérailles mercredi

Les funérailles nationales de l'ancien grand capitaine du Canadien auront lieu à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde de Montréal, mercredi après-midi.

La cérémonie sera présidée par l'archevêque de Montréal, Christian Lépine, qui sera notamment accompagné pour l'occasion par son homologue de Québec, le cardinal Cyprien Lacroix.

Le Canadien a annoncé que les porteurs du cercueil qui accompagneront Jean Béliveau à son dernier repos seront les anciens joueurs Yvan Cournoyer, Phil Goyette, Guy Lafleur, Robert Rousseau, Serge Savard et Jean-Guy Talbot.

Savard, Cournoyer, Ken Dryden et Dickie Moore, tous d'ancien coéquipiers de celui que l'on surnommait le 'Gros Bill', ainsi que le président de l'équipe, Geoff Molson, prononceront des témoignages pendant la cérémonie liturgique.

Le cortège, qui quittera le Centre Bell vers 13 h, sera composé dans l'ordre de la famille de Jean Béliveau, des Anciens Canadiens ainsi que des joueurs et de la direction de l'édition actuelle de l'équipe.

L'organisation a laissé savoir que quelques centaines de places seront réservées aux amateurs à l'intérieur de la cathédrale, sur la base de premiers arrivés, premiers servis. Les gens qui ne pourront pas entrer à l'intérieur du bâtiment religieux pourront suivre le déroulement de la cérémonie sur des écrans géants aménagés à proximité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer