Partager ses photos d'enfants sur la Toile: danger réel... ou virtuel?

Ses premiers pas, son premier sourire, ses premiers mots... Partager le... (Photomontage Le Soleil)

Agrandir

Photomontage Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Richard

(Québec) Ses premiers pas, son premier sourire, ses premiers mots... Partager le quotidien de bébé avec la famille et les amis qui n'habitent plus tout près est aujourd'hui si facile grâce à Internet. Il ne suffit que d'un clic de souris pour que la mignonne binette de nos enfants soit vue par grand-maman... mais aussi par plusieurs inconnus.

Avec les blogues, Facebook, Flickr, YouTube et les autres sites de réseautage en ligne, le partage de photos et de vidéos en ligne a explosé. Des dizaines de parents internautes y publient des clichés des dernières vacances à Cuba ou des tout récents costumes d'Halloween.

Mais y a-t-il des risques à diffuser des images de ses enfants sur la Toile, à la vue de tous? Plusieurs discussions sur le sujet se tiennent dans les forums de discussion pour les parents. Certains d'entre eux sont catégoriques : jamais ils ne publieront d'images de leur progéniture sur le Web. D'autres partagent allègrement les photos, sans s'offusquer des remarques des premiers.

Vincent Gautrais, professeur en droit des technologies à l'Université de Montréal, qui a lui-même un blogue personnel où il publie des photos de ses enfants, n'y voit aucun inconvénient. «Je pense qu'il y a beaucoup de paranoïa. C'est vrai qu'un enfant est fragile, mais sa photo n'est pas plus fragile que la mienne», avance-t-il.

Certains parents blogueurs préfèrent d'ailleurs ne pas montrer le visage de leurs enfants, mais partagent quand même des clichés, en jouant d'angles astucieux. Les noms des jeunes sont également parfois omis ou changés.

Anne D., de Québec, tient un blogue familial (famillegerdel.canalblog.com) dans lequel elle raconte son quotidien, en mots et en images, depuis plus de cinq ans. Ses enfants, comme ceux des autres y font des apparitions. Aujourd'hui, lorsqu'elle y affiche une image de ses jeunes, elle leur demande la permission. Et s'il s'agit d'un de leurs amis, elle s'assure aussi d'obtenir son consentement, ainsi que celui de ses parents.

Le seul problème concerne le droit de publier une photo, soulève M. Gautrais. «Théoriquement, si je mets la photo des chums de mes fils, je dois avoir la permission de leurs parents.» Mais si son enfant se trouve sur la Toile sans l'avoir désiré, on peut toujours gentiment demander à la personne responsable - qui n'y voyait habituellement aucun mal - de retirer la photo.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer