La naissance du «mamentrepreneuriat»

Enceintes, plusieurs femmes se découvrent une énergie insoupçonnée. Une... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Richard

(Québec) Enceintes, plusieurs femmes se découvrent une énergie insoupçonnée. Une étincelle créatrice qui leur donne envie de se lancer dans de grands projets. En même temps que bébé, grandissent en elles des idées de produits ou de concepts novateurs. Certaines profitent même de cet élan d'inspiration pour démarrer leur propre entreprise. Question d'adapter leur environnement de travail à leur nouvelle vie de mère.

Valérie Hains, 29 ans, est maman de quatre fillettes âgées de deux à sept ans. La résidante de Saint-Charles de Bellechasse a fait des études en enseignement, mais sa priorité était d'avoir des enfants. Comblée avec sa marmaille, elle cherchait un moyen de se réaliser sur le plan professionnel. «J'avais besoin de créer, d'un projet à moi.» Son plan : ouvrir une maison d'édition axée sur l'éducation et la famille.

Alors qu'elle tente de mettre son projet sur pied, Mme Hains se rend compte que les ressources et les formations ne sont pas toutes adaptées à sa réalité. Elle cherche des exemples de mères qui, comme elle, ont décidé de se lancer en affaires. Elle souhaite partager sa vision avec des femmes qui lui ressemblent, qui la comprendraient davantage.

C'est à ce moment que la jeune femme découvre les Mompreneurs, un mouvement qui grandit depuis quelques années au Canada anglais et en France. Mais Valérie Hains n'a pas trouvé de club semblable au Québec. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle décide de créer une branche québécoise, le réseau Mamentrepreneures, son «nouveau bébé» né en mai dernier. Valérie Hains n'est pas seule dans l'aventure. Elle s'est associée avec deux autres mères pour fonder l'entreprise : Mona Duplessis, travailleuse autonome dans le domaine des télécommunications et nouvelles technologies, et Audrey Martineau, proprio d'une boutique spécialisée pour mamans et bébés.

Grâce au bouche à oreille, des mères et des femmes enceintes avec une idée d'entreprise ou un petit commerce déjà sur pied se joignent à elles, pour discuter. Le tout se déroule notamment lors des Mamcafés, des rencontres vouées à la discussion et au développement de partenariats, entre mamans. «C'est bien, remarque la fondatrice, parce qu'on peut parler de notre dernier contrat, mais aussi des dents du petit dernier!»

Partager

À lire aussi

  • Mamentrepreneures: donner vie à son projet

    Famille

    Mamentrepreneures: donner vie à son projet

    Pourquoi un nouveau regroupement de femmes proprios d'entreprises alors qu'il existe déjà de telles associations?  Les mamans, c'est un peu comme une... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer