L'essentiel en amour

Un enfant bien traité développe une solide relation... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Un enfant bien traité développe une solide relation de confiance avec sa mère qu'il va répéter plus tard dans ses relations amoureuses, une fois devenu adulte.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yves Dalpé
Yves Dalpé
Le Soleil

(Québec) Si on abstrait l'essence de la théorie de l'attachement, on y découvre l'essentiel de la relation amoureuse, selon moi. Cette essence, c'est la qualité du contact entre les deux amoureux, qui a un effet décisif sur la vigueur émotionnelle d'une personne et sa joie de vivre. Pour jouir pleinement et complètement de la vie et pour affronter nos difficultés, nous avons tous besoin de partager nos émotions avec nos proches. Ce partage des émotions ne consiste pas simplement à faire des confidences. Il s'agit plutôt d'un état de communication profonde, d'une coordination non verbale instinctive entre deux personnes hautement significatives l'une pour l'autre.

Selon la perspective de la théorie de l'attachement, ce qui compte le plus dans une relation amoureuse, ce sont les conditions essentielles qui créent de la sécurité. Il s'agit du soutien spontané de la part du conjoint, sa disponibilité émotionnelle et une communication ouverte. Or, selon cette théorie, ce que nous avons vécu avec nos parents nous a marqués à vie, bien qu'il ne soit pas essentiel que tout ait été parfait dans notre vie antérieure pour être heureux. Ce qui fait la différence, c'est de pouvoir communiquer ce que nous ressentons intimement à quelqu'un de fiable quand nous éprouvons des difficultés importantes dans la vie, et que cette personne soit capable de réagir en fonction de ce que nous sommes foncièrement. Et aussi qu'elle puisse nous aider à régulariser nos émotions. C'est précisément ce que nous attendons de notre conjoint. Et c'est ce qu'il procure dans une belle relation de couple. 

Dans une relation conjugale réussie, notre amoureux ou notre amoureuse rend possible la révélation de soi de façon sécuritaire. Nous assumons alors que nos sentiments lui importent et nous pouvons donc les partager. Un conjoint attentif à son amoureuse est à l'affût de ses états d'âme et scrute tout son non verbal, ses expressions faciales, les subtilités de sa voix, sa posture, ses mouvements, etc., pour en détecter ses émotions, car il est hautement intéressé et engagé. Ceci est réciproque évidemment, et les deux conjoints sentent qu'ils ont une influence immédiate l'un sur l'autre. 

Ce genre de comportement est la réplique de ce que nous avons vécu quand nous étions bébé. Un enfant bien traité développe une solide relation de confiance avec sa mère qu'il va répéter plus tard dans ses relations amoureuses, une fois devenu adulte. On retrouvera chez cet adulte de l'ouverture, de l'exactitude dans ses propos, de l'expression bien balancée, de la réactivité adéquate aux propos de son conjoint, de la sensibilité et de la mutualité dans sa relation sentimentale.  

L'enfant qui est parfaitement à l'aise avec ses parents a la chance d'accéder à la richesse de ses propres émotions sans les craindre, car il est rassuré par le confort émotif ressenti auprès de ceux-ci. Ce contact instinctif avec son monde intérieur lui permet de prendre de meilleures décisions pour se situer dans son environnement social. Et il perçoit d'emblée les autres comme des sources potentielles d'aide pour atteindre ses buts et ses besoins. Cet enfant est plus vivant et plus ouvert aux possibilités que lui offre son environnement. Il est confiant et va donc de l'avant dans sa petite vie. 

Quand la mère est inadéquate en matière de contact avec son enfant, elle développe avec lui ce que la théorie de l'attachement appelle une dyade anxieuse. Dans ces cas-là, l'enfant supprime ses propres expériences émotionnelles et ne les signale pas aux autres. Il développe la peur de ses propres sentiments. Et l'accent est mis sur les émotions négatives. Comme sa mère ne réagit pas adéquatement à ses émotions, cet enfant apprend à exclure ses émotions, à les cacher, les déplacer, à les distordre et à les supprimer. Plus tard, une fois devenu adulte, sa vie sentimentale en sera affectée. Il sera mal à l'aise avec ses émotions et sera réticent à les partager avec son amoureux ou son amoureuse, ce qui affaiblira sérieusement la qualité de sa relation. 

Au contraire, la mère adéquate qui a développé une relation à deux confiante avec son enfant amène celui-ci à être à l'aise avec une grande variété d'émotions autant avec lui-même qu'avec les autres. Comme elle est ouverte et précise avec son enfant par rapport à une grande variété d'émotions, l'enfant a moins besoin de supprimer, de cacher, de déplacer et de distordre ses propres émotions en réaction à ce qui se passe autour de lui. C'est ainsi qu'il développera spontanément une relation amoureuse saine.

En somme, l'essentiel en amour ou dans toute relation intime repose sur la qualité de la communication sous toutes ses formes issue de la certitude que l'autre est foncièrement présent, accueillant et bienveillant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer