Poka: des vidéos de formation en ligne pour l'industrie

Antoine Bisson et Alexandre Leclerc, les fondateurs de... (Photo fournie par Poka)

Agrandir

Antoine Bisson et Alexandre Leclerc, les fondateurs de Poka, ont réalisé 4000 vidéos de formation pour Biscuits Leclerc.

Photo fournie par Poka

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Chez Biscuits Leclerc, il n'y a pas que de succulents biscuits qui sortent des usines. Il y a aussi de sucrées de bonnes idées. Comme celle d'une plate-forme sociale pour les entreprises de l'industrie manufacturière.

À la poubelle, les volumineux cahiers décrivant laborieusement chacune des étapes du fonctionnement d'une machine!

Ces manuels qu'il faut sortir du placard quand vient le temps de former un nouvel employé ou d'effectuer un entretien ou une réparation...

À l'ère du numérique, le papier n'a plus sa place. Sortons plutôt la tablette iPad et filmons le technicien qui livre, en quelques minutes, les rudiments d'opération d'une presse plieuse, par exemple.

Alexandre Leclerc, 26 ans, et Antoine Bisson, 25 ans, l'ont fait dans les usines de Biscuits Leclerc au Canada et aux États-Unis. Des vidéos de formation, ils en ont réalisé 4000.

«Nous avons capté, avec iPad, l'équivalent de 4000 procédures différentes qui, normalement, auraient pris un temps fou à décrire dans un manuel traditionnel», explique Alexandre Leclerc, le fils de Denis Leclerc, le président du Groupe Biscuits Leclerc.

C'est un jour, alors qu'il était aux prises avec un problème de robinetterie et que les explications du fabricant étaient incompréhensibles, qu'Alexandre Leclerc a eu l'idée d'aller consulter le site Web d'hébergement de vidéos YouTube.

«J'ai vu un gars, filmé par sa femme, qui expliquait en 46 secondes comment régler mon fameux problème de robinetterie. Ça a été le déclic», raconte Alexandre Leclerc qui, à l'époque, dirigeait l'usine de Biscuits Leclerc en Pennsylvanie.

Il a alors communiqué avec son ami d'enfance, Antoine Bisson, qui travaillait pour Microsoft à Seattle.

Ensemble, ils ont mis au monde Poka, la première plate-forme sociale industrielle se concentrant sur la rétention du savoir et la transmission d'informations en temps réel pour le secteur manufacturier.

Pendant 18 mois, ils ont peaufiné leur technologie. Ils l'ont mise à l'épreuve chez Biscuits Leclerc. Depuis un peu moins d'un an, la commercialisation de Poka a débuté. Des entreprises comme le fabricant d'étiquettes Multi Action et Les Bois de plancher PG lui font confiance. Une alliance stratégique a été signée avec le Groupe Créatech, une société de Bell Canada, qui se spécialise en transformation d'entreprise.

C'est en vendant son service en ligne - 18 $ par mois par utilisateur - que Poka tire ses revenus.

Capital de risque

Mercredi, la jeune entreprise annonçait qu'elle venait de compléter un financement de 2,5 millions $ auprès de deux sociétés de capital de risque - l'une du Canada, iNovia Capital, l'autre des États-Unis, Soft Tech VC - pour accélérer son développement et amorcer la conquête des marchés américain et européen. Elle peut aussi compter sur l'apport de Nicolas Darveau-Garneau, directeur du marketing de performance chez Google en Californie.

«L'industrie manufacturière est basée sur le savoir de travailleurs très qualifiés», précise Antoine Nivard, analyste principal d'iNovia Capital. «Poka transpose cette expertise à l'ère numérique et remplace les modèles traditionnels de formation sur papier par une plate-forme de collaboration mobile adaptée au secteur manufacturier. Nous croyons en d'immenses occasions commerciales pour ce produit.»

Ne comptant que trois employés, Poka est activement à la recherche de personnel. «Des programmeurs, nous en cherchons une dizaine», annonce Alexandre Leclerc.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer