InnovMetric Logiciels: l'art des mesures

InnovMetric Logiciels effectue 95 % de ses ventes à... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

InnovMetric Logiciels effectue 95 % de ses ventes à l'étranger. L'entreprise est présente un peu partout en Amérique, en Europe et en Asie, soit avec des filiales à part entière ou des entreprises en participation, explique Marc Soucy, président et cofondateur de l'entreprise.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si l'entreprise InnovMetric Logiciels a de très bons clients au Québec et au Canada, son marché fleurit à l'étranger avec plus de 95 % de ses ventes.

D'ailleurs, à la mi-octobre, la compagnie basée à Québec inaugurait un nouveau partenariat au Brésil en lançant une entreprise en participation, PolyWorks Brasil, avec l'homme d'affaires Danilo Ribeiro, de PWB Suporte Técnico.

La spécialité d'InnovMetric, c'est une plateforme logicielle de métrologie 3D commercialisée sous le nom PolyWorks. La métrologie étant la science des mesures, le logiciel mis au point par l'entreprise peut analyser les données provenant de différents périphériques de mesures, comme les scanneurs 3D ou les capteurs de précision, etc.

«Nous travaillons surtout avec les gens de l'industrie manufacturière, souligne Marc Soucy, président et cofondateur de l'entreprise. Nos logiciels servent beaucoup à l'étape du design de produit pour construire le fabricable. Ils sont chez des constructeurs d'automobile et de pièces d'automobile, dans le monde de l'aéronautique autant pour la conception que la fabrication, et sur des chaînes de montage pour le contrôle de qualité.»

Certains manufacturiers ont besoin de mesures très précises avec des seuils de tolérance très petits, à l'échelle d'une dizaine de microns, comme c'est le cas dans la fabrication des moteurs d'avion. On trouve donc PolyWorks dans des entreprises comme Pratt and Whitney, Bell Helicopter, Embraer ou Dassault Aviation. Le logiciel est aussi chez un nombre impressionnant de clients du secteur de l'automobile comme Toyota et Honda, au Canada comme au Japon. Ou encore chez Porsche, Bentley et Ferrari, même chez Tesla, la nouvelle coqueluche des véhicules électriques. Apple, Siemens et d'autres entreprises en technologie sont clients d'InnovMetric.

D'ailleurs, la précision avec laquelle se font les analyses permet de couper pratiquement de moitié les délais pour la conception des automobiles et de leurs pièces.

«Nous sommes présents un peu partout en Amérique, en Europe et en Asie, soit avec des filiales à part entière ou des entreprises en participation, continue Marc Soucy. Nous avons aussi des partenaires de soutien pour nos produits et des distributeurs sur tous les continents.»

L'entreprise compte donc 70 spécialistes d'applications qui parlent 20 langues et vivent dans 18 pays. Par contre, si Innov-Metric a ouvert des filiales dans certains pays, c'est pour que son personnel soit du milieu, que les employés parlent non seulement la langue, mais qu'ils connaissent aussi la culture sur le bout des doigts autant que les logiciels de la gamme PolyWorks.

Force locale

«Nous avons voulu avoir une force de frappe locale, soutient M. Soucy, en commençant d'abord par les États-Unis, puis dans certains autres pays. En Chine et en Inde, notre problème était la fiabilité du personnel de soutien et des représentants. C'était plus facile de créer une filiale avec du personnel local à qui nous pouvions inculquer les valeurs et la philosophie de la compagnie.»

En Chine et dans d'autres marchés émergents, ajoute M. Soucy, la force d'InnovMetric n'est pas seulement la qualité et la capacité du produit, mais aussi l'assistance technique de qualité et la valeur des conseils pour que le client fasse le bon choix.

En Europe, avec ses partenaires expérimentés, il n'était pas nécessaire de créer des filiales. Par contre, pour le marché du Brésil, le partenariat devenait important pour être bien installé dans le marché avec des gens en place qui connaissaient les subtilités du marché et les logiciels.

Au Japon, la présence sur place a permis de quadrupler le chiffre d'affaires sur le territoire à cause de la filiale. Et les nouvelles fonctionnalités des logiciels permettent cette année de toucher des secteurs moins explorés.

«Créer des emplois à l'étranger, ça n'enlève pas de travail au Québec, clame M. Soucy. Au contraire, cela renforce les emplois ici tout en apportant de l'argent neuf dans notre économie locale à cause des ventes que nous réalisons.»

L'an dernier, à la suite de la vente de trois compétiteurs dans le même segment de marché, Innov-Metric a vu son chiffre d'affaires grimper de 37 %. Cette année, pour les six premiers mois de l'année financière, il est aux alentours de 30 %.

L'entreprise est toujours en croissance au point qu'elle cherche de nouveaux employés, notamment des programmeurs. «Le logiciel a son code source comme secret de fonctionnement. Dans l'entreprise, le code source, ce sont les employés parce que nous avons un capital humain de qualité et parce que nous améliorons nos processus en prévoyant la croissance des prochaines années», conclut Marc Soucy.

Profil d'entreprise

  • Nom de l'entreprise : InnovMetric Logiciels
  • Année de fondation : 1994
  • Président et directeur général : Marc Soucy
  • Secteur d'activités : logiciel de métrologie
  • Croissance annuelle : 30 %
  • Zones d'activité : Canada, États-Unis, Brésil, Asie, Europe
  • Chiffre d'affaires en 2013 : non dévoilé
  • Nombre d'employés : 175
  • Ville : Québec
  • Site Web : www.innovmetric.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer