Dans les Antilles... avec Sérénité

Les eaux turquoise des Exumas, dans les Bahamas... (collaboration spéciale Normand Latour)

Agrandir

Les eaux turquoise des Exumas, dans les Bahamas

collaboration spéciale Normand Latour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Latour
La Presse

En 2010, Mario Dépelteau a succombé à la tentation, un peu folle, de faire l'acquisition d'un voilier dans le Sud. Son nouveau voilier baptisé Sérénité, un catamaran de 38 pieds, serait hébergé par une entreprise spécialisée dans l'achat-gestion de bateaux. Compte rendu d'une expérience qui s'est 
avérée fructueuse pour l'amateur de voile.

Le principe est relativement simple. Si vous souhaitez fuir les rigueurs de l'hiver et que vous êtes un amateur de voile, la location d'un bateau dans le Sud représente un attrait évident. Des milliers de plaisanciers le font chaque année, et les possibilités de location sont énormes. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que, souvent, le voilier que vous louerez appartient à un particulier qui a confié la gestion de son bateau. C'est ce qu'il est convenu d'appeler l'«achat-gestion». Et c'est ce qu'a fait Mario Dépelteau.

Les entreprises de location installées dans les Caraïbes, comme à Tortola, dans les îles Vierges britanniques, ne pourraient se permettre d'acquérir et d'entretenir un inventaire de plus de 300 bateaux dont la valeur s'élève à plusieurs millions de dollars américains. Elles proposent donc à leur clientèle d'acheter un voilier de leur flotte, un monocoque ou un catamaran, et offrent d'en assurer la gestion.

Ces entreprises spécialisées, comme Sunsail, propriétaire de The Moorings, qui possède la plus importante flotte de catamarans au monde, vous proposent ainsi un accès à la propriété d'un bateau luxueux, en vous promettant d'en faire l'entretien, ce qui n'est pas une mince tâche, et en vous versant (après tout, c'est votre bateau!) une partie des redevances de location chaque mois pendant toute la durée de votre contrat, habituellement de cinq ou six saisons. Cette somme correspond en général à un pourcentage, autour de 9 % annuellement, de la valeur de votre bateau à l'achat.

Mario recevait donc environ 2500 $US par mois ; une somme qui devait lui permettre de rembourser le prêt pour l'achat du bateau. En contrepartie, l'entreprise de location se chargeait des frais de quaiage et d'assurances. Selon l'entente, Mario Dépelteau avait accès à son voilier pendant 12 semaines chaque année à la base de Sunsail, à Tortola, ou à n'importe lequel des voiliers de la flotte répartis dans une quinzaine de pays.

Mario Dépelteau (à gauche) discute avec un expert... (collaboration spéciale Normand Latour) - image 2.0

Agrandir

Mario Dépelteau (à gauche) discute avec un expert des travaux pour remettre Sérénité, son catamaran, en état avant qu'il en reprenne possession.

collaboration spéciale Normand Latour

À la fin du contrat, qui aura duré exceptionnellement sept ans dans son cas, trois choix s'offraient à lui.

1. Il pouvait échanger son voilier pour un autre plus récent, plus gros ou plus petit, en poursuivant le programme d'achat-gestion. C'est le choix d'environ 30 % de la clientèle de Sunsail.

2. Il aurait pu vendre son bateau, tout simplement, par l'entremise de la firme de courtage de Sunsail, ce que 40 % des clients font. Selon leur état, ces voiliers sont parfois une véritable aubaine pour les acheteurs de bateaux d'occasion.

3. Comme 30 % des propriétaires, il pouvait repartir avec son bateau vers d'autres cieux. C'est ce qu'a fait Mario Dépelteau.

Mario a donc rapatrié son catamaran plus près de chez lui, au lac Champlain, avec sa conjointe Chantal. Ils ont ainsi fait le pari qu'avec la petite famille qui s'agrandit, Sérénité offrirait espace et confort pour des escapades estivales. On lui promettait aussi, chez Sunsail, de lui remettre son voilier en excellente condition. C'est exactement ce qui s'est produit.

La base de Sunsail à Tortola, dans les... (123rf/Sean Pavone) - image 3.0

Agrandir

La base de Sunsail à Tortola, dans les îles Vierges britanniques.

123rf/Sean Pavone

Jenn Andre, qui dirige le programme d'achat de bateaux pour les Antilles à la maison mère de Sunsail à Clearwater, en Floride, explique que la clientèle est surtout constituée de personnes «engagées», qui sont véritablement passionnées par la voile. On devine que cette clientèle a aussi les moyens financiers et du temps libre pour profiter de l'embarcation. Ces clients sont conscients de la valeur intrinsèque d'un voilier et de la multitude de responsabilités que cela suppose. Ils comptent sur le professionnalisme de l'entreprise de location pour ne pas louer le bateau à n'importe qui, n'importe comment... et en assurer l'entretien. Selon la saison, ceux et celles qui désiraient louer Sérénité, avec ses quatre cabines privées, devaient débourser entre 8000 et 10 000 $US par semaine.

Mario, sa famille et leurs amis ont profité amplement de leur voilier lorsqu'il était aux îles Vierges britanniques, au moins deux fois par année. Ils ont aussi navigué en Grèce, en Croatie et un peu partout dans les Antilles à peu de frais, toutes proportions gardées...

Mario Dépelteau profite maintenant de son investissement en se disant qu'il n'aurait jamais eu les moyens de s'offrir de telles expériences à la voile, n'eût été ce coup de tête en 2010! Il n'a aucun, mais vraiment aucun regret.

***

Avant de jeter l'ancre

On vous dira souvent que l'objectif premier est de faire de la voile, pas de l'argent! Voici ce dont il faut tenir compte avant de tenter le coup. Au cabinet du Groupe RDL à Québec, la comptable agréée Paule McNicoll rappelle que l'achat d'un voilier se situe entre l'investissement financier et l'investissement émotionnel. Bien qu'alléchante, la formule d'achat-gestion reste une décision financière importante qui aura des conséquences à long terme. «Il ne faut vraiment pas s'en tenir à une analyse superficielle. Quand il est question de gestion locative, la création d'une société de gestion pourrait être considérée», conclut-elle. Bref, une bonne discussion avec votre comptable ou fiscaliste sera assurément votre premier bon placement avant de vivre votre passion.

Votre bateau... vraiment?

Si vous acceptez de confier votre voilier à une entreprise de location, vous acceptez d'emblée que des centaines de personnes naviguent à son bord chaque année! Il faut donc vous assurer que les gestionnaires prendront soin de votre investissement. Lors de sa première année de location, Sérénité a connu une grave avarie : un trou dans la coque... «et dans mon coeur», dit Mario Dépelteau. Heureusement, tout a été réparé. Depuis que Sérénité mouille au lac Champlain, ce n'est plus le même. «Maintenant, c'est vraiment mon bateau! « s'exclame Mario Dépelteau.

Le voilier de 38 pieds que viennent d'acquérir... (collaboration spéciale Normand Latour) - image 5.0

Agrandir

Le voilier de 38 pieds que viennent d'acquérir Johanne Dupuis et Robert Archambault à la base Sunsail de Tortola.

collaboration spéciale Normand Latour

Expertise, expertise, expertise...

Ce sont les trois mots à retenir lorsque vous reprenez possession de votre bateau. Mario Dépelteau a inspecté tous les coins et recoins de son voilier une première fois afin de déceler tous les problèmes potentiels. Puis il a confié son bateau à un spécialiste pour obtenir une expertise maritime détaillée. Les travaux demandés ont été effectués. Avant de repartir pour de bon avec son voilier, on l'a invité à faire des essais en mer. La liste des travaux s'est allongée. On aura donc remplacé les voiles, réparé un moteur et changé l'autre, mis à jour l'électronique, remplacé les réservoirs d'eau, installé de nouveaux planchers, changé les ampoules défectueuses et les batteries, etc. On lui avait promis de lui remettre un bateau en excellente condition. Engagement respecté.

De «bonnes» occasions

À la base de Sunsail, à Tortola, la plus importante de l'entreprise, plusieurs bateaux sont forcément en fin de location. Peut-on alors y acheter un bateau à moindre coût? «Oui», affirment Johanne Dupuis et Robert Archambault, qui viennent d'acheter un voilier de 38 pieds, plus petit que leur précédent. «Le même bateau coûterait 50 % de plus ailleurs!», disent-ils. Leur achat est conditionnel aux conclusions du rapport de l'expertise maritime, attendu plus tard cette année. Il est évident que ces bateaux souffrent d'un «grand manque d'amour» et qu'ils ont des «ennuis esthétiques». Mais en ce qui a trait à l'intégrité du voilier, aux systèmes électrique et électronique, «on s'attend à recevoir un bateau en ordre», confie Johanne.

***

Des locateurs Québécois

Avec une flotte de près de 1000 bateaux de location, Sunsail occupe beaucoup d'espace dans le milieu maritime de l'achat-gestion. Des entreprises québécoises arrivent tout de même à se démarquer dans cette industrie. Navtours existe depuis presque 20 ans. L'entreprise a donné un véritable coup de barre il y a cinq ans pour moderniser sa flotte et adopter un modèle qui ressemble à celui de Sunsail, en proposant à ses clients des voiliers neufs, des catamarans Lagoon ou des monocoques Jeanneau, représentant une plus grande valeur, donc un meilleur retour sur l'investissement. Et pour se démarquer? L'entreprise propose une destination unique. Les voiliers de la flotte naviguent ainsi neuf mois par année dans les eaux turquoise des Exumas, dans les Bahamas, un véritable paradis où il est encore possible de jeter l'ancre, même en haute saison, dans une baie, totalement seul au monde. Selon Bruno Lemieux, responsable du développement et des communications chez Navtours, «un des secrets du succès de l'entreprise réside aussi et surtout dans la capacité de s'adapter en offrant le nombre de bateaux que l'on est en mesure de louer». Pas plus, pas moins.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer