La statue de la Liberté aura un nouveau musée

La créatrice de mode Diane von Furstenberg est... (AP, fournie par The Statue of Liberty-Ellis Island Foundation)

Agrandir

La créatrice de mode Diane von Furstenberg est la marraine du projet.

AP, fournie par The Statue of Liberty-Ellis Island Foundation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La statue de la Liberté, icône des États-Unis qui reçoit sur son île quelque 4,3 millions de visiteurs par an, aura bientôt son musée moderne et multimédia.

La célèbre statue d'Auguste Bartholdi et Gustave Eiffel - offerte par la France aux États-Unis pour marquer le centenaire de leur indépendance en 1876 et inaugurée en 1886 - n'avait plus de musée vraiment digne d'elle depuis 2001.

Les consignes de sécurité renforcées après les attentats du 11-Septembre avaient réduit la capacité d'accueil de l'exposition située à l'intérieur du monument, de sorte que 20% seulement des visiteurs de Liberty Island pouvaient y accéder, a expliqué le National Park Service qui gère le site.

La fondation qui cogère Liberty Island et Ellis Island toute proche - à l'origine déjà de la rénovation du musée de l'immigration d'Ellis - a lancé jeudi la construction de ce bâtiment tout en baies vitrées, d'un coût estimé à 70 millions $.

À son ouverture en 2019, le musée devrait offrir une vue magnifique sur Manhattan en même temps qu'une «expérience multisensorielle» et «une réflexion sur la notion même de liberté», selon ses concepteurs.

Contrairement au musée actuel situé dans le piédestal de la statue, le bâtiment sera érigé à la pointe opposée de la petite île. Son toit végétalisé sera aménagé en vaste promenade, auquel un escalier monumental permettra d'accéder.

Alors que le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump dénonce une immigration passoire, «j'espère que ce musée sera l'une des passerelles qui nous aidera à nous réconcilier avec ce que nous sommes», a déclaré le maire démocrate Bill de Blasio, en rappelant ses propres racines italiennes.

La ville de New York, qui accueille quelque 60 millions de visiteurs par an, espère aussi que le musée dopera le tourisme vers Liberty et Ellis Island, accessibles par le même billet de ferry depuis la pointe sud de Manhattan.

Plusieurs grands noms de la philanthropie new-yorkaise et américaine vont aider à financer le musée, comme la créatrice de mode Diane von Furstenberg, marraine du projet, Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, ou Michael Bloomberg, ex-maire de New York.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer