• Le Soleil > 
  • Voyages 
  • > Zika: les femmes enceintes devraient éviter Singapour 

Zika: les femmes enceintes devraient éviter Singapour

Singapour... (AFP, Roslan Rahman)

Agrandir

Singapour

AFP, Roslan Rahman

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Singapour

Les autorités singapouriennes ont intimé mercredi aux femmes enceintes, souffrant de fièvres et d'éruptions cutanées, de faire le test du virus Zika, le nombre de personnes contaminées augmentant très rapidement et s'élevant désormais à 115.

Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont, après l'Australie et Taïwan, conseillé aux femmes enceintes d'éviter de se rendre dans la ville État, sauf nécessité.

Singapour avait fait état le 27 août de son premier cas de transmission locale du virus, une Malaisienne de 47 ans.

Un précédent bilan mercredi faisait état de 82 cas. Selon le ministère de la Santé et l'agence de l'Environnement, 24 nouvelles infections viennent d'être diagnostiquées ainsi que neuf nouveaux cas sur la base d'examens plus anciens, soit un total de 115 cas, et parmi eux, une femme enceinte.

Selon le ministère de la Santé, «toutes les femmes enceintes de Singapour avec des symptômes du Zika, fièvre, éruptions cutanées et autres symptômes comme des yeux rouges et des douleurs articulaires» doivent subir un examen.

Distribution d'insecticide

Les ouvriers du bâtiment qui travaillent dans les quartiers infectés ont reçu des patches d'insecticides et des manches amovibles pour se couvrir, après que des dizaines d'entre eux ont été infectés.

Selon Leong Hoe Nam, spécialiste des maladies infectieuses à l'hôpital Mount Elizabeth Novena de Singapour, le nombre de personnes touchées devrait continuer à croître.

«Il y a très peu de moustiques porteurs du virus Zika mais il faut se souvenir que pour chaque cas détecté, quatre autres sont asymptomatiques.»


«Il y a très peu de moustiques porteurs du virus Zika mais il faut se souvenir que pour chaque cas détecté, quatre autres sont asymptomatiques, explique-t-il à l'AFP.

«Donc, maintenant, on a en 82, multipliez par quatre, et vous avez 328 cas qui se cachent», ajoute-t-il.

Selon lui, les autorités, qui dépensent quelque 733.000 dollars par jour pour exterminer les moustiques, sont néanmoins en mesure d'éradiquer la maladie.

«Nous avons un gouvernement très déterminé avec de l'argent, et une population assez obéissante», souligne-t-il. «Quand on leur dit de rester à la maison, les gens restent à la maison et suivent les instructions».

Le premier cas de Zika à Singapour avait été détecté en mai sur un homme qui avait passé plus d'un mois au Brésil, épicentre de l'épidémie.

Le Zika se transmet par la piqûre du moustique Aedes aegypti mais aussi par voie sexuelle. Si une femme est infectée par le Zika, elle court un plus grand risque de donner naissance à un enfant avec une malformation du cerveau, connue sous le nom de microcéphalie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer