Les vols vers Puerto Vallarta reprennent

Des passants profitent d'une matinée tranquille à Puerto... (Photo AP, Rebecca Blackwell)

Agrandir

Des passants profitent d'une matinée tranquille à Puerto Vallarta, samedi, quelques heures après le passage de Patricia.

Photo AP, Rebecca Blackwell

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les vols entre le Canada et Puerto Vallarta, au Mexique, doivent reprendre dimanche, alors que la station touristique a été épargnée par le passage de l'ouragan Patricia.

Arthur Fumerton, un Ontarien vivant à Puerto Vallarta, a indiqué que le soleil était revenu, samedi, après le passage de la tempête, la veille. M. Fumerton avait placé du ruban électrique sur ses fenêtres et s'était mis à l'abri en prévision de l'ouragan qui était annoncé comme étant le plus puissant jamais enregistré en occident.

Par crainte de forts vents et de pluies torrentielles, les responsables de l'aéroport avaient fermé l'établissement, forçant le transporteur aérien WestJet à annuler un vol, vendredi, et cinq samedi.

Le porte-parole Robert Palmer a confirmé que l'entreprise opérerait six vols vers Puerto Vallarta, dimanche, avec 700 passagers à bord. Peter Fitzpatrick, porte-parole de Air Canada, a affirmé qu'un vol de Toronto vers la destination mexicaine partirait comme prévu dimanche.

Les résidents de la cité balnéaire de Puerto Vallarta respiraient après que la ville, où se trouvaient des milliers de touristes, eut évité la catastrophe. «Nous étions très inquiets hier, mais le pire est passé», a déclaré Francisco Javier Quintero, un commerçant de 60 ans, qui a retrouvé ses amis sur un banc du front de mer.

M. Quintero a envoyé le reste de sa famille chez sa soeur, sur les hauteurs de la ville, tandis que lui est resté chez lui de peur des pillages. «Peut-être que (les mises en garde) étaient exagérées, mais il valait mieux prévenir», a ajouté Ruben Fregoso, propriétaire d'un restaurant qui vient de rouvrir.

«Pour avoir reçu l'ouragan le plus puissant du monde, on s'en sort bien», a déclaré de son côté Cristian Arias, propriétaire d'un restaurant de poisson dont le balcon a été brisé et le garage endommagé par Patricia. «C'est une vague qui a tout brisé et apporté le sable sur le boulevard», a-t-il expliqué.  Avec AFP

Peu de dégâts au Mexique

Annoncé comme le plus fort ouragan de l'histoire météorologique, rétrogradé samedi en simple tempête tropicale, Patricia a finalement épargné le Mexique, ne faisant pour l'heure aucune victime et provoquant des dégâts limités.

Les villageois sont retournés samedi constater les dégâts et ramasser quelques affaires.

«Nous n'avons plus rien. Ma maison s'est envolée», se lamentait Griselda Hernandez, regardant ce qu'il restait de sa maison aux murs et au toit emportés.

Si les habitants de Chamela ont presque tout perdu, en revanche le reste de la région a été largement épargné et aucune victime n'a été dénombrée.

Le président Enrique Pena Nieto a levé l'alerte, informant que les dégâts «étaient moindres que prévu».

Selon les experts, les montagnes de la Sierra Madre, sur lequel l'ouragan est venu frapper en premier, ont amoindri sa puissance. La zone en outre était très peu peuplée et les rares villages de pêcheurs avaient été évacués, ce qui a contribué à éviter un bilan sévère.  AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer