• Le Soleil > 
  • Voyages 
  • > Marché de Rungis: visite dans le garde-manger de Paris 

Marché de Rungis: visite dans le garde-manger de Paris

Quelque 12 000 personnes travaillent au Marché international de... (Anne Pélouas, collaboration spéciale)

Agrandir

Quelque 12 000 personnes travaillent au Marché international de Rungis, qui alimente les détaillants et les restaurants de la région parisienne en produits frais ou transformés.

Anne Pélouas, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne Pélouas

Collaboration spéciale

Le Soleil

Il fait nuit noire sur Paris l'endormie en ce petit matin frais. Un bus et deux guides colorés (anciens boucher et fleuriste) attendent le groupe de touristes qui a bravement mis son réveil pour ne pas rater le rendez-vous : à 4h45 à la station de métro Denfert-Rochereau. Pour nous aider, il suffit de penser à ces valeureux travailleurs de la nuit que nous allons rencontrer... Ils sont 12 000 à travailler ainsi au Marché international de Rungis, au sud de Paris, pour alimenter la région parisienne, voire plus loin en France, en produits frais ou transformés : poissons, fruits de mer, viandes, produits laitiers, fleurs...

Du «ventre» de Paris (l'ancien quartier des vieilles Halles), ce marché de gros et demi-gros a migré en 1969 en banlieue où il s'étale sur des kilomètres carrés de rues et de pavillons aux allures d'entrepôts. Certains y circulent à bicyclette et quelque 1200 sociétés y vendent leurs produits!

À 5h du matin, le marché est en pleine effervescence extérieure : un ballet de camions et de camionnettes se remplissent aux portes des différents pavillons pour prendre le chemin de détaillants et de restaurants. On est en fin de course quotidienne à Rungis avant une autre course contre la montre : celle de la livraison aux vendeurs au détail avant l'ouverture des magasins et marchés.

Le pavillon de la marée compte à lui seul 28 000 mètres carrés. Les poissonniers, à l'oeuvre depuis 20 heures, ont presque terminé leur travail. Des boîtes de styromousse s'alignent encore ici et là, laissant voir de beaux bars frais, de grosses crevettes de Madagascar, des coquilles Saint-Jacques, des langoustines. On y célèbre aussi l'arrivée des homards... Désormais, explique le guide, plus de la moitié des produits vendus sont des poissons ou crustacés d'élevage, du bar au saumon, en passant par le turbot ou la dorade.

Il fait nuit noire sur Paris... (Anne Pélouas, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Anne Pélouas, collaboration spéciale

Au pavillon de la volaille, le poulet de Bresse voisine le foie gras en bocal, comme juste à côté, au pavillon de la viande, les boeufs entiers pendent sur des crochets près de délicates pièces de bison. Pas un endroit pour végétariens... En déambulant dans l'allée centrale bordée par les kiosques, on apprend à distinguer les patrons, arborant un beau chapeau, des vendeurs, à casquettes.

En arrière, des bouchers découpent toute la nuit la viande commandée par les clients. Arrêt suivant au pavillon de la triperie, où un alignement de têtes de veau nous salue tandis que des langues de boeuf nous tirent la langue!

Il est temps de filer au Pavillon des fruits et légumes, qui fait la part belle aux maraîchers du pourtour parisien, proposant de belles salades et des fines herbes. Plus loin, on vend du blé d'Inde prêt à cuire, de la pomme de terre de Noirmoutier, des cageots de champignons sauvages, des asperges vertes espagnoles, de grosses blanches de la Loire et de fines asperges sauvages.

Il fait nuit noire sur Paris... (Anne Pélouas, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Anne Pélouas, collaboration spéciale

Côté fruits, le marché est tout rouge ce matin, avec ses cageots de fraises à perte de vue. La visite se poursuit au pavillon des produits laitiers, où d'impressionnantes meules de fromage sont empilées. Ne manque que la dégustation! Quand les vendeurs ne sont pas trop occupés, on fait un brin de causette...

Le dernier pavillon est celui des fleurs, expression de la déprime  économique française... Il y a 40 ans, se souvient le guide, il y avait ici 100 rosiéristes français; il n'y en a plus que 4. La mondialisation aidant, les Hollandais ont envahi le marché international des fleurs, et le pavillon s'essouffle, même s'il compte encore 22 000 mètres carrés de fleurs odorantes, avec dominance saisonnière des pivoines, des roses et des lilas, un melting-pot international : les premières viennent du Var français ou de la lointaine Nouvelle-Zélande, les roses d'Équateur et les lilas de la région parisienne.

Le marché compte 17 restaurants, bars ou cafés.... (Anne Pélouas, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Le marché compte 17 restaurants, bars ou cafés. Parfait pour un copieux petit-déjeuner après la visite des lieux.

Anne Pélouas, collaboration spéciale

La négociation est reine

Ici comme dans les autres pavillons, tout passe par la vue. Les acheteurs (qui ne peuvent entrer que munis d'une carte) veulent voir et éventuellement toucher le produit! Et négocier les prix, ajoute le guide, car aucun n'est affiché... C'est la loi de l'offre et de la demande qui règne, et il faut avoir un don pour la négo, car les affaires se concluent de gré à gré.

Quand tout est fini, comme nous, on se retrouve autour d'un solide petit déjeuner dans l'un des 17 restaurants-bars-cafés de ce «village» des nourritures terrestres. Il est 8h du matin, et toutes ces victuailles étalées nous ont donné faim. Au restaurant L'Étoile, notre groupe est attendu à une longue table dressée pour un petit déjeuner consistant : assiette de jambons blanc et fumé, assiette de fromages, baguette fraîche et croissants, avec un café noir. De quoi être d'attaque pour entamer une vraie journée de touriste parisien...

www.visiterungis.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer