À la découverte de New York

Trois jours, c'est bien peu pour visiter la... (Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale)

Agrandir

Trois jours, c'est bien peu pour visiter la belle ville de New York. Il faut alors miser sur les attractions classiques, un peu de magasinage et beaucoup de marche!

Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale

Partager

Sur le même thème

Geneviève Gourdeau
Le Soleil

Belle-maman s'est fait offrir New York en cadeau pour ses 60 ans. Trois jours et demi, transport en avion, hôtel à Manhattan, pas de compromis. Ma belle-soeur et moi devons l'accompagner, comme c'est ennuyant... Notre mission est fort simple : faire découvrir New York à une dame qui y mettra les pieds pour la première fois, et possiblement la seule fois de sa vie. Comment bien croquer dans la Grosse Pomme en trois journées palpitantes?

Ma belle-mère a vu d'innombrables films, séries télé, et lu quantité de livres dont l'action se déroule à New York. Nous avons donc monté notre programme de visites en misant sur de grands classiques : Rockefeller Center, Empire State Building, Grand Central Terminal (vous avez lu La nuit du renard, de Mary Higgins Clark?), le Mémorial du 11 septembre, Battery Park, Central Park et quelques musées, Times Square, sans oublier un spectacle sur Broadway. Aussi, ma belle-soeur veut absolument voir le restaurant de la série Seinfeld, et moi, l'hôtel de la série Mad Men. Pour le reste, vous aurez deviné : beaucoup de marche et de magasinage!

Pour nous déplacer dans Manhattan durant ce petit séjour, nous avons opté pour un mélange de taxis (il y a environ 13 000 taxis jaunes), métro, et surtout le bus touristique à deuxième étage ouvert. Un laissez-passer de trois jours nous permet de bien couvrir la ville à bord de cet autobus : il y a le trajet Downtown Loop, le trajet Uptown Loop, et Brooklyn. On monte et on descend où l'on veut.

Ce transport a tous les avantages : il permet de ne pas trop s'épuiser à marcher, de bien voir la ville, et il coûte moins cher que le taxi. De plus, le laissez-passer Free-style pour trois jours (110 $) donne accès gratuitement à trois attractions au choix (www.newyorksightseeing.com).

L'effervescence de Times Square séduit à tout coup,... (Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

L'effervescence de Times Square séduit à tout coup, même si on peut avoir l'impression d'être sur une autre planète...

Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale

Downtown

Jour 1. On monte dans le bus touristique que nous avons réservé par Internet. Direction Downtown, littéralement, «le bas de la ville» (qui fut d'ailleurs durement touché par l'ouragan Sandy une semaine après notre visite). Nous avons rendez-vous avec Battery Park, Wall Street et, surtout, le Mémorial du 11 septembre.

Ce site commémoratif a ouvert ses portes le 11 septembre 2011. Il comprend deux bassins, construits sur les empreintes mêmes des tours jumelles de l'ancien World Trade Center. C'est exactement là que se tenaient autrefois les tours. Plusieurs chutes d'eau de neuf mètres de haut tombent en cascade dans les bassins, et glissent ensuite dans un vide situé au centre. Les noms des victimes sont gravés dans des parapets en bronze autour des bassins. Une fois l'ensemble du site achevé, l'esplanade qui l'entoure comprendra plus de 400 chênes blancs.

Il est pour l'instant un peu compliqué d'accéder au site, en raison des travaux de reconstruction du World Trade Center. On doit faire imprimer un laissez-passer, gratuit, sur Internet. On accède ensuite à différentes files d'attente et points de sécurité. Mais ça vaut la peine. L'endroit est superbe, l'ambiance est au recueillement. On peut aussi voir l'évolution des travaux partout autour, dont la Freedom Tower (One World Trade Center), qui s'élèvera à 541 mètres, constituant la plus haute tour des États-Unis.

Nous quittons le mémorial et nous rendons à Battery Park non loin de là. On est au bord de l'eau, l'après-midi est radieux. Au loin se profile la statue de la Liberté, et Ellis Island, là où débarquaient les immigrants. Battery Park est très agréable avec ses grands arbres, un rare espace dégagé à la pointe de l'île, qui offre une perspective intéressante sur la ville et les bâtiments en arrière-plan.

Deux incontournables de la Grosse Pomme: boutiques et... (Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Deux incontournables de la Grosse Pomme: boutiques et taxis jaunes

Geneviève Gourdeau, collaboration spéciale

Le gratte-ciel le plus haut du site où... (Photo: AP) - image 3.1

Agrandir

Le gratte-ciel le plus haut du site où s'élevaient les tours jumelles qui se sont effondrées lors de l'attentat du 11 septembre 2001 a été appelé «Freedom Tower». Il doit être achevé fin 2013 ou début 2014.

Photo: AP

Grands magasins

Jour 2, il pleut. Voilà la journée parfaite pour aller s'épuiser dans les grands magasins. Impossible d'aller à New York une fois dans sa vie sans se payer la tournée de ces temples du luxe et de la consommation. Première constatation : on n'aura jamais assez de temps! Deuxième constatation : les marchandises chez Sak's et Bloomingdale's sont hors de portée de notre portefeuille (justement, le prix d'un simple portefeuille de cuir débute à 150 $).

Nous trouvons toutefois notre bonheur chez Swarovsky avec quelques gâteries plus abordables - notre trio passera les trois prochains jours à admirer les jolis bracelets qui scintillent à nos poignets. Nous passons un excellent moment chez FAO Schwarz, pour ramener des bébelles aux enfants. Et pour le pur plaisir de s'émerveiller nous-mêmes! Ma belle-soeur s'éclate comme une enfant sur le fameux Big Piano. Plus bas sur la 34e Rue, Macy's se révèle plus accessible pour notre budget, mais allez-y en début de journée, alors que vous êtes encore en forme. Traversez chez Victoria's Secret pour la lingerie.

Le soir, on rentre à notre hôtel, le Eastgate Tower sur la 39e Rue, et on soupe dans la chambre avec du take out asiatique. Ensuite, direction Broadway en taxi. Comme on est dans le thème classique, nous allons voir The Phantom of the Opera, le spectacle qui détient le record de longévité ici, avec plus de 10 500 représentations depuis 1988.

En sortant du Majestic Theatre, vers 22h, Times Square nous attend au détour de la rue. Ma belle-mère, qui habite la campagne, a l'impression d'être atterrie sur une autre planète! Passer une soirée ici est un must si l'on ne vient à New York qu'une seule fois. Ici, un cow-boy en bobettes de cuir blanc, chapeau et guitare. Là, un faux Spiderman. Un monsieur propose à ma belle-mère de lui tirer la caricature. Voilà le meilleur souvenir qu'elle rapportera à la maison.

Musées

Jour 3, météo radieuse. Marche jusqu'à Rockefeller Center, puis ascension à Top of the Rock pour admirer la plus belle vue de New York, dans toutes les directions. Ensuite, direction les musées. Si vous n'avez le temps de ne visiter qu'un seul musée, optez sans hésiter pour le Musée d'histoire naturelle (American Museum of Natural History), situé du côté ouest de Central Park. Plus que complet, éducatif et magnifique, ce musée nous convie à une découverte extraordinaire de notre planète, de ses origines et de son évolution : la matière, les végétaux, les êtres vivants, les peuples. On s'y sent comme un enfant qui découvre le monde dans lequel il vit. Prévoyez une grosse demi-journée, voire une journée complète.

Si vous avez le temps pour un autre musée, traversez simplement de l'autre côté de Central Park, au MET. Le Guggenheim et le Museum of Modern Art ne sont pas loin, mais il faut être amateur d'arts visuels pour apprécier.

Restos

Trois jours et demi à NYC, c'est une dizaine de repas. Nous avons le choix entre 22 000 restos. On fouine un peu au gré de nos promenades et on choisit selon nos envies du moment. Un hot-dog par-ci, un dumpling par-là, une assiette de chawarma avalée sur le coin d'une rue. Le soir, on aime bien manger dans un délicieux petit resto asiatique, à deux pas de l'hôtel, ou dans les pubs irlandais, non loin de Times Square. On apprécie l'ambiance décontractée, le menu simplissime, l'atmosphère chaleureuse. On s'échoue littéralement sur nos chaises, les pieds endoloris, et on enfile une bonne pinte. Et une autre.

Le coup de coeur de notre trio s'est avéré être la gentillesse extrême des New-Yorkais (ou est-ce parce que c'est écrit dans notre front qu'on est des touristes?). Nous avons aussi apprécié le sentiment de sécurité, jusque tard le soir. Normal, on dénombre 34 000 policiers à New York, à pied, à cheval, à vélo, en voiture... Ils sont partout. En trois journées et demie effervescentes et éreintantes, nous n'avons pas tout vu, tout fait. Mais notre escapade nous a permis de bien saisir l'essence de New York, de reconnaître que c'est une ville incroyable, et d'en prendre une belle grosse bouchée, quand même.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer