Parfum d'authenticité à Mazatlán

À 45 minutes de Mazatlán, on peut visiter un... (Sylvie Ruel, collaboration spéciale)

Agrandir

À 45 minutes de Mazatlán, on peut visiter un charmant village colonial de 1800 habitants, El Quelite.

Sylvie Ruel, collaboration spéciale

Partager

Sylvie Ruel, collaboration spéciale
Le Soleil

Si vous rêvez de soleil, de longues plages de sable doré balayées par le vent doux du Pacifique et d'une destination mexicaine authentique, inscrivez Mazatlán à votre itinéraire. Cette petite ville de 750 000 habitants située dans l'État du Sinaloa, dans le sud-ouest du Mexique, offre un mélange de mer, de plages, de culture et de gastronomie. Et c'est maintenant qu'il faut y aller, car cette ville coloniale risque de changer radicalement au cours des prochaines années. D'importants investissements sont en effet prévus afin de repositionner Mazatlán dans l'échiquier touristique.

Mazatlán, qui était autrefois un simple village de pêche, est devenu le plus grand port commercial du Mexique... Avec son importante flotte de crevettiers, Mazatlán est aussi la capitale de la crevette. On en produit également des tonnes et des tonnes chaque année, dans des fermes d'élevage de la région.

La ville possède tous les ingrédients pour séduire le touriste : 1,2 million de visiteurs y viennent annuellement, attirés surtout par ses plages qui s'étirent sur plusieurs kilomètres et par la douceur de son climat... La plupart des hôtels, des restaurants, des boutiques sont concentrés dans la Zona Dorada au nord, alors qu'au sud se trouve le coeur de la ville, El Centro.

La ville est bordée par le Malecón, une promenade de 19 kilomètres le long de la mer, qu'on peut parcourir à pied ou à vélo. Cette promenade est enjolivée de belles sculptures réalisées par des artistes locaux qui racontent des bribes de l'histoire de la ville : une vedette de cinéma immortalisée sur sa moto, un pêcheur qui symbolise l'importance de l'industrie de la pêche dans cette région, un marlin qui saute... La rue qui est parallèle au Malecón est demeurée authentique avec ses petits hôtels, ses boutiques colorées, ses petits restos...

Si vous rêvez de soleil, de longues... (Sylvie Ruel, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Sylvie Ruel, collaboration spéciale

Mordus de pêche

À Mazatlán, la mer a toujours exercé une fascination sur les amateurs de pêche aux gros poissons. Durant les années 1950, la pêche aux poissons trophées attirait les pêcheurs mordus et les célébrités, tels John Wayne, Ernest Hemingway et Walt Disney qui venaient affronter les créatures célèbres de l'océan. Aujourd'hui, Mazatlán est toujours réputée pour sa pêche en haute mer. Des pêcheurs de partout viennent se mesurer aux gros poissons, tels les espadons, les marlins, les mahis-mahis, les thons...

Mais il n'y a pas que les plages et la mer... L'intérêt de Mazatlán réside aussi dans son centre historique animé. La place principale, la Plazuela Machado, qui date du XIXe siècle, a été transformée en un quartier animé de restaurants et de cafés où chanteurs de sérénade, amuseurs de rue et danseurs viennent produire leur numéro.

Ses vieux bâtiments coloniaux restaurés et peints de couleurs pastel lui donnent un parfum d'Espagne. Le bâtiment le plus important du quartier est celui de l'opéra Ángela Peralta, qui doit son nom à une chanteuse soprano arrivée à Mazatlán en 1883. Ce bâtiment construit en 1869 a été complètement restauré en 1987 et il accueille troupes de danse et orchestres...

Il est fort agréable de circuler dans les petites rues le soir, et de s'attabler à un café du quartier pour y écouter les musiciens dans la rue. Mazatlán est aussi réputée pour son carnaval qui a lieu 40 jours avant Pâques. C'est alors que le centre historique s'anime de milliers de couleurs. Du mois de novembre au mois de mai, les visiteurs peuvent parcourir le quartier à travers un circuit artistique, dans lequel ils ont l'occasion de découvrir des ateliers d'artistes, des musées, des galeries d'art (www.artwalkmazatlan.com). Ils peuvent également y visiter le musée d'archéologie et le musée d'art.

Un bâtiment colonial du centre historique... - image 3.0

Agrandir

Un bâtiment colonial du centre historique

Gastronomie à l'honneur

Mazatlán est un véritable paradis pour les gastronomes. Imaginez la variété de poissons frais qu'il est possible de savourer dans les restaurants de l'endroit. Au restaurant Los Arcos, par exemple (www.restaurantlosarcos.com), les assiettes sont remplies de véritables montagnes de fruits de mer : crevettes, pieuvres, pétoncles, langoustes... Ce restaurant respire la joie de vivre avec ses tables recouvertes de nappes de couleur et ses chaises de bois colorées. Comme Mazatlán est la capitale de la crevette, vous vous doutez bien qu'on la trouve servie de toutes les manières et à toutes les sauces : ceviche de crevettes, crevettes farcies avec bacon et fromage, crevettes avec tequila, préparées en soupe, dans de la bière, marinées dans du jus de lime, etc.

Un séjour à Mazatlán ne serait complet sans une excursion en mer. Nous sommes partis de la marina de notre hôtel (El Cid Hotel) à bord d'un catamaran pour longer la côte de Mazatlán, qui est parsemée de petites îles. Puis nous nous sommes rendus à Deer Island, pour y faire de la plongée en apnée, relaxer et prendre un repas mexicain, en saluant au passage les otaries qui se prélassaient au soleil sur les rochers. De l'île, la côte de Mazatlán évoque une certaine quiétude. Elle ne compte que quelques édifices en hauteur. Mais que réservent les prochaines années? «L'année 2013 sera une année importante de promotion pour le tourisme à Mazatlán, a déclaré Oralia Rice Rodriguez, ministre du Tourisme de Sinaloa, lors de la Grand Fiesta Amigos de Mazatlán qui s'y est tenue en 2012. Des investissements majeurs seront injectés au cours des prochaines années dans la création d'infrastructures touristiques et 65 000 emplois seront créés. Mazatlán deviendra-t-elle le «Cancún» du Pacifique?

Entre-temps, il est encore possible de goûter à l'authenticité mexicaine. À 45 minutes de Mazatlán, on peut visiter un charmant village colonial de 1800 habitants, El Quelite. Pour s'y rendre, on emprunte une route de terre bordée de massifs de fleurs roses qui se nomme la petite jungle. Le village est composé de petites maisons colorées vert lime, orange, jaune... sur lesquelles poussent des bougainvilliers rouges.

On y voit même des cactus pousser sur les toitures. On trouve au village de petits bouis-bouis où on peut déguster une cuisine économique. Au restaurant El Meson de Los Laureanos, on savoure une excellente cuisine mexicaine, tout en assistant à des spectacles de danse, dans lesquels on fait danser les chevaux.

www.gomazatlan.com

www.visitmexico.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer