48 heures à Porto, un rêve d'oenophile

La cave de la maison Ramos Pinto... (Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale)

Agrandir

La cave de la maison Ramos Pinto

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale

Partager

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale
Le Soleil

Pour visiter la ville de Porto, il faut deux choses : de bons souliers de marche et des papilles prêtes à déguster. Car, pour découvrir cette ville portugaise, il ne suffit pas de parcourir son quartier historique. Il faut aussi traverser le fleuve pour se rendre dans les caves de Vila Nova de Gaia, où est élevé le vin qui a fait la renommée du pays : le porto.

Jour 1

9h Gare São Bento

Le marathon commence à la gare. Ce bâtiment n'a rien de banal avec ses tuiles de céramiques bleues appelées azulejos. Cette gare est le point de départ de nombreux oenophiles en direction des vignobles du Douro. Les premières vignes de la vallée sont situées à une centaine de kilomètres en amont de la ville portuaire.

9h30 Marché de Bolhão

Près de la gare, le marché de Bolhão vaut le détour. Loin des circuits touristiques, les commerçants se réunissent pour vendre une multitude de produits : poissons, fromages, fruits, fleurs et autres. Tous les jours entre 6h et 14h.

10h30 Torre dos Clérigos

Pour ceux qui n'ont pas le vertige, direction l'église Clérigos. Construit au milieu du XVIIIe siècle, ce lieu de culte possède une tour haute de 75 m, facile à repérer. Pour deux euros, on escalade ses 200 marches. À son sommet, la vue à 360 degrés permet d'admirer le début de la vallée du Douro et l'océan Atlantique. Magnifique!

Au pied de la tour se trouve un magasin de vin réputé pour son vaste choix de porto. L'endroit est petit, mais il présente des milliers de bouteilles et plusieurs vieux millésimes. 38, rua Assunção

11h30 Livraria Lello

Avec son immense escalier rouge placé au centre de la boutique, ses boiseries et plus de 120000 références, cette librairie est unique au monde. C'est l'endroit idéal pour se procurer un bouquin sur les vins du pays. 144, rua das Carmelitas

12h Pastelaria Pao Quente o Forno

En cuisine, les Portugais sont reconnus pour leurs fameux desserts à base d'oeufs. Éclairs au chocolat, tartelette (natas), beignets... impossible de résister. Après ce grand parcours à pied, on s'arrête au pied de l'église Clérigos, où se trouve l'un des cafés dont la collection de pâtisseries est la plus vaste. 64, rua Clérigos

12h30 Mercearia das Flores

Joana Oliveira et Joana Osswald, l'une économiste, l'autre biologiste, ont ouvert il y a un an ce petit café-boutique. C'est l'endroit parfait pour croquer dans une tartine au poisson le midi, pour goûter les fromages locaux ou pour savourer un café. Contrairement à la majorité des cafés portugais, qui proposent les classiques bières Sagres et Super Bock, le Mercearia das Flores, offre plutôt la bière en fût d'une microbrasserie de Porto : la Sovina. Une découverte à ne pas manquer. 110, rua das Flores

14h Institut des vins du Douro

Contrairement aux Espagnols, les Portugais ne font pas la sieste. Ils ferment malgré tout leurs magasins de 13h à 14h. Dès leur réouverture, c'est le moment d'entamer les premières dégustations de la journée. Et pour ça, on s'arrête à l'Institut des vins du Douro. En plus d'offrir dans sa boutique des bouteilles à prix compétitifs, l'Institut propose une visite de ses laboratoires inusitée et enrichissante. On y apprend que les vins du Douro sont testés plusieurs fois à l'aveugle, même après leur mise en marché. La visite coûte cinq euros et comprend deux dégustations. Elle est offerte en français. Pour les amoureux du vin, c'est un incontournable. 27, rua Ferreira Borges

15h30 Balade sur le quai de Ribeira

Le temps semble s'arrêter sur le quai de Ribeira. Les ruelles en pierre et les magasins installés dans des voûtes nous transportent à une autre époque. Sur le quai, on observe Vila Nova de Gaia, établie sur l'autre rive du Douro, où sont situées les caves des producteurs de Porto. Impossible aussi de ne pas remarquer le pont Louis Ier, dont l'architecture est inspirée des travaux de Gustave Eiffel, à qui l'on doit la fameuse tour parisienne du même nom.

17h Vinologia

À l'heure de l'apéro, on se rend au bar Vinologia. Ouvert il y a 10 ans par un Français en exil, Jean-Philippe Duhard, c'est LE repaire des amateurs de Porto. Près de 200 bouteilles sont toujours débouchées et offertes en dégustation. On y sert uniquement les vins de petits producteurs. M. Duhard offre de plus des tours guidés dans la vallée du Douro. 42, rua São João

19h30 Traça

L'un des restaurants branchés de Porto. Son local est joliment décoré avec des carreaux rouges et beiges au sol. À l'entrée, une table avec huit chaises permet de partager son repas avec d'autres gourmands de passage. En cuisine, on réinvente les plats traditionnels portugais. Prenez note que la majorité des restaurants de Porto ne servent pas avant 19h30. 88, largo São Domingos

La terrasse de la maison Taylor's... (Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

La terrasse de la maison Taylor's

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale

Jour 2

9h Téléphérique de Vila Nova de Gaia

Pour arriver à Gaia, il faut traverser le pont Louis Ier. Si on arrive par le palier du haut, le meilleur moyen de descendre directement sur le quai est de prendre le téléphérique. Pour ce faire, on embarque au Jardim do Morro. La descente nous permet d'admirer le port. Coût : cinq euros.

10h Ramos Pinto

La plupart des maisons de Porto proposent une visite de leur cave d'une durée de 30 minutes. L'entreprise Ramos Tinto n'échappe pas à cette règle. En moins d'une heure, on visite la cave et les anciens bureaux de son fondateur. On apprend alors à quel point M.Pinto était avant-­gardiste et doué pour la publicité. Le tour se termine par une dégustation de deux vins. 400, avenida Ramos Pinto

11h Taylor's

Située dans la colline, la maison Taylor's vaut le détour. D'abord sa cave contenant des dizaines de gros foudres est impressionnante. On y fait ensuite une dégustation où les différents portos sont mariés à des fromages, des noix ou du chocolat. Cette visite vous mettra certainement en appétit. Parfait! Taylor's possède un restaurant dont la terrasse offre une vue imprenable sur la ville. 250, rua Choupelo

13h30 Ferreira

De retour sur le quai, un arrêt s'impose à la cave de Ferreira. La maison dispose d'un grand musée consacré au commerce et à la production du Porto. 70, av. Diogo Leite

14h30 Porto Cruz

On s'arrête ensuite à la maison Porto Cruz, située dans un édifice ultramoderne. On ne propose pas de visite de caves. On présente plutôt des films sur le porto et la visite d'un petit musée. L'endroit possède aussi un restaurant panoramique et une terrasse sur le toit. 23, Largo Miguel Bombarda

15h30 Tour de bateau sur le Douro

Après toutes ces visites, un peu d'air frais ne fait pas de tort. Pourquoi ne pas faire un tour de rabelo sur le fleuve? Ces petits bateaux de bois ont longtemps servi à transporter le vin des vignobles du Douro jusqu'aux caves de Gaïa.

19h30 Souper au D.Tonho

Toujours à Vila Nova de Gaia, difficile de ne pas succomber au charme du restaurant D. Tonho, installé dans une grande boîte de verre sur le quai. On s'y rend davantage pour son cadre unique, plutôt que pour sa cuisine un peu prévisible. Av. Diogo Leite - Esplanada do Cálem

Notez que le musée du vin de Porto est situé loin du centre de Porto. Il présente peu d'information et d'artefacts. En somme, il ne vaut pas le détour.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer