• Le Soleil > 
  • Voyages 
  • > Voyages avec des enfants: des papiers à ne pas oublier 

Voyages avec des enfants: des papiers à ne pas oublier

«N'oublions pas que les citoyens ont besoin d'un... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«N'oublions pas que les citoyens ont besoin d'un passeport maintenant pour aller aux États-Unis», souligne Me Pierre-Étienne Morand, avocat à la firme Norton Rose.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) En train de planifier une virée étatsunienne pour défoncer l'année avec l'oncle Sam? Ou d'organiser votre pèlerinage familial annuel pour vous faire brûler sur une plage majestueuse des Caraïbes? N'oubliez pas votre papier-cadeau et une copie du jugement sur la garde de vos enfants!

«Bientôt, il y aura de nombreuses personnes qui quitteront le Canada pour y revenir. C'est l'occasion de donner quelques conseils», note, à ce propos, la porte-parole pour la région du Québec de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), Jacqueline Roby.

Des recommandations pour les voyageurs peuvent certes leur éviter des pépins aux douanes... Mais pourquoi leur dire d'encombrer la valise avec de l'emballage pour les cadeaux alors qu'on pourrait ficeler les joujoux avant de prendre la route? «Si on a besoin, on peut toujours les déballer. Donc, il peut être préférable d'attendre d'être à destination pour les emballer.»

Et si vous ne voulez pas que votre séjour de ressourcement prenne fin abruptement à la frontière ou à l'aéroport, mieux vaudrait remplir le porte-documents avec toute la paperasse légale prouvant que vous avez l'autorisation de vous balader avec le gamin endormi dans la poussette ou sur le siège arrière de la voiture.

«C'est très important, si on voyage avec un enfant, d'avoir en sa possession tous les documents juridiques relatifs à la garde des enfants», avertit Mme Roby. «C'est très sérieux.»

Lettre de consentement

Il faut aussi penser à produire une «lettre de consentement pour un enfant voyageant à l'étranger», enchaîne un des avocats de Québec de la firme Norton Rose, Pierre-Étienne Morand, qui a une pratique diversifiée, notamment en immigration et en mobilité internationale. On y lira toutes les coordonnées des parents, celles de l'enfant, celles des personnes voyageant avec celui-ci, les renseignements du passeport, la destination avec les coordonnées, les dates du séjour, le numéro de téléphone où joindre rapidement le parent absent...

Le plus simple est de visiter le site Web www.voyage.gc.ca et de se rendre dans la section Enfants sous l'onglet Voyager à l'étranger. On peut y télécharger un canevas.

Cette lettre signée - de préférence devant un commissaire à l'assermentation d'une caisse populaire, un avocat ou un notaire - permet de rassurer les autorités que le parent absent consent au libre passage de l'enfant.

«Même pour les parents qui ne sont pas divorcés ou séparés, on recommande ce genre de lettre», indique Me Morand. Une précaution d'autant plus importante si un jeune voyage avec son oncle ou ses grands-parents.

Est-il vraiment si compliqué pour un papa monoparental de franchir une frontière avec son enfant sans transporter un classeur plein de documents? «Toutes les fois qu'on fait une demande d'entrer dans un autre pays, c'est un privilège qui nous est accordé», fait remarquer le juriste. «Est-ce que, dans tous les cas, les gens sont refusés? La réponse est non. Mais mieux vaut prévenir que guérir.»

Il serait donc plus simple de contacter le consulat ou la délégation officielle du pays de destination avant de partir pour vérifier les formalités locales, et de traîner la lettre de consentement, plutôt que de voir le rêve d'évasion s'effondrer.

Au fait, vous avez tout en main pour que l'enfant puisse passer la douane... Et vous, vous n'avez rien oublié? «Vous seriez surpris de voir le nombre de gens qui sont revirés chaque jour.»

Une erreur à éviter : «N'oublions pas que les citoyens ont besoin d'un passeport maintenant pour aller aux États-Unis», souligne Me Pierre-Étienne Morand. «Il est [aussi] bon de rappeler que quelqu'un qui a un dossier criminel pourrait être refusé.»

Peu importe que la tache au dossier date de votre folle jeunesse, peu importe que vous ayez obtenu un pardon de la justice canadienne. «Les États-Unis ne reconnaissent pas un pardon étranger.» Si c'est votre cas, ce sera compliqué : vous devez demander un waiver. Une démarche longue et onéreuse.

Quelques conseils des douanes

Éviter les périodes de grand achalandage. Le touriste est un animal de meute et aime entamer ses migrations en groupe, surtout la fin de semaine et l'après-midi.

N'oubliez pas votre passeport, même pour visiter les États-Unis. Vérifiez si vous avez besoin d'un visa.

Vous partez en groupe, dans plusieurs véhicules? Pour le passage de la frontière, rapatriez les enfants dans l'auto des parents.

Vous avez le courage de voyager avec le chien? Assurez-vous qu'il a sa médaille et toute la panoplie de vaccins exigée par le pays de destination. Important de vérifier avant le départ. Et si vous désirez ramener un animal adopté hors du pays... c'est compliqué! dixit l'Agence des services frontaliers du Canada.

Les résidants et citoyens canadiens peuvent rapporter beaucoup de biens acquis à l'étranger... s'ils sont prêts à payer des taxes et des droits de douane. Pour un séjour de plus de 48 heures, il y a toutefois une exemption pour les premiers 800 $CAN. Pour l'alcool et le tabac, l'exemption se calcule en quantité. Après deux jours ou plus à l'étranger, on peut rapporter 200 cigarettes et y ajouter 1,5 l de vin, 1,14 l de spiritueux ou 24 bières.

Pour économiser du temps, au retour, repérez les bornes informatisées installées dans certains aéroports. Celles-ci remplacent les douaniers.

N'oubliez pas de conserver une bonne dose de patience pour les douanes! «On sait que la majorité des voyageurs sont honnêtes», assure la porte-parole pour la région du Québec de l'Agence des services frontaliers du Canada, Jacqueline Roby. «Mais on a quand même des vérifications à faire.»

Dans le cyberespace

- Temps d'attente aux plus gros postes frontaliers et aux contrôles aéroportuaires, que peut-on apporter dans les bagages, conseils santé, voyager avec des enfants, documents à ne pas oublier...: www.voyage.gc.ca

- Des infos pour aider à passer les contrôles de sécurité des aéroports avec sérénité: Administration canadienne de la sûreté du transport aérien : www.catsa-acsta.gc.ca

- Des infos pour les voyageurs au sujet du passage des douanes: Agence des services frontaliers du Canada : www.cbsa-asfc.gc.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer