• Le Soleil > 
  • Voyages 
  • > Randonnées pédestres dans le jardin de l'Irlande 

Randonnées pédestres dans le jardin de l'Irlande

Le tracé du Spinc, la «montagne pointue» en... (Yves Ouellet, collaboration spéciale)

Agrandir

Le tracé du Spinc, la «montagne pointue» en irlandais, nous fait accéder aux panoramas les plus grandioses après une agréable ascension en forêt.

Yves Ouellet, collaboration spéciale

Partager

Sur le même thème

Yves Ouellet, collaboration spéciale
Le Soleil

Avec ses montagnes saillantes et dégarnies, ses forêts de chênes et de pins géants, ses vallées glaciaires colossales, ses pâturages bucoliques et ses sentiers de pèlerins qui convergent vers le monastère Saint-Kevin, le comté de Wicklow est non seulement le jardin de l'Irlande, mais c'est aussi le paradis des randonneurs.

Situé sur la côte de la mer d'Irlande, à la limite de la banlieue sud de Dublin, Wicklow rompt radicalement avec l'agitation de la ville dès que l'on quitte l'autoroute pour s'engager sur les chemins serrés et tortueux qui tortillent d'un village à l'autre sous un tunnel de végétation.

La petite communauté de Glendalough (gleann da locha en gaélique, «la vallée aux deux lacs») est réputée dans toute l'Irlande pour avoir abrité saint Kevin, une des deux figures religieuses les plus vénérées au pays avec saint Patrick. Les amateurs de plein air la connaissent également pour être le siège du parc national de Wicklow qui abrite un environnement naturel exceptionnel ainsi qu'un remarquable éventail de sentiers pédestres pour y accéder. Deux guides professionnels qui oeuvrent avec le pourvoyeur Footfalls Walking Holidays vont me les faire découvrir.

Même si l'histoire remonte au VIe siècle, on comprend au premier coup d'oeil le charme irrésistible qu'a dû exercer sur saint Kevin le site de Glendalough, déjà considéré comme une terre sacrée par les Celtes, où le spectaculaire se peint sur une ambiance envoûtante. Mais, alors que le saint patron de la ville de Dublin croyait s'isoler du monde, c'est le monde qui a accouru vers lui.

Glendalough est rapidement devenu un des principaux lieux de pèlerinage d'Irlande, un centre ecclésiastique et culturel important ainsi qu'une communauté de plus en plus populeuse et laborieuse jusqu'à la fin du XIVe siècle.

En franchissant le porche du monastère de Saint-Kevin, on recule de plus d'un millénaire dans le passé. Au milieu d'une brume de mystère que le soleil tente d'investir, un groupe disloqué de pierres tombales a brisé les rangs depuis des siècles, se couchant au sol, défiant l'équilibre ou s'appuyant les unes sur les autres. Des monuments couronnés par la fameuse croix celtique ont été fièrement redressés et s'élèvent au pied d'une impressionnante tour de 33 mètres de hauteur, érigée au XIe siècle, et qui servait sans doute à la préservation des livres rares et des reliques chrétiennes.

Non loin, une cathédrale du XIIe siècle était dédiée à saint Pierre et saint Paul. Sa structure étêtée se dresse toujours avec dignité vers le ciel lourd d'Irlande. Aux abords du cimetière au milieu duquel poussent quelques grands cèdres auxquels on attribue des propriétés surnaturelles, quelques bâtiments, cellules monastiques et cuisines, ont été restaurés.

Sur les pas d'un guide exceptionnel, David Lawton, je m'engage sur les sentiers du Parc national des montagnes de Wicklow. Les sentiers les plus faciles et les plus larges courent naturellement au pied de la vallée et longent les lacs. Ils nous font traverser une majestueuse forêt de grands pins et de chênes géants au sein d'une végétation verdoyante.

Dans le cimetière du monastère Saint-Kevin, le temps... (Yves Ouellet, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Dans le cimetière du monastère Saint-Kevin, le temps a fini par faire s'incliner certaines pierres tombales.

Yves Ouellet, collaboration spéciale

Panoramas grandioses

Le sentier s'élève au-dessus de la chute Poulanass avant de rejoindre plusieurs pistes. La plus connue, Wicklow Way, est un sentier de longue randonnée qui franchit tout le comté. La plus longue boucle, Glenealo Valley, présente aussi une grande diversité, des hauteurs des falaises jusqu'à la vallée où vit une importante horde de cerfs rouges. Nous empruntons quant à nous le tracé du Spinc, la «montagne pointue» en irlandais, qui nous fait accéder aux panoramas les plus grandioses après une agréable ascension en forêt.

Une fois sur les hauteurs de la vallée, c'est un théâtre naturel vraiment colossal qui s'étale sous nos yeux. La vallée glacière se déploie dans toute sa profondeur avec ses flancs nus qui portent toujours les cicatrices de l'exploitation minière du plomb, qui y a été pratiquée de façon intensive de 1809 jusqu'en 1965.

Alors que David s'arrête sur un belvédère rudimentaire, il peut admirer les deux magnifiques lacs dont les eaux bleutées baignent au creux de la vallée gigantesque, sous les nuages sévères. Puis, nous nous engageons sur le reste du sentier dont l'aménagement a de quoi étonner. Sur toute la crête et le flanc escarpé de la montagne, on a construit un long trottoir de bois fait d'anciennes traverses de chemin de fer mises bout à bout, deux par deux, dans le sens de la longueur. Cette section compte 600 marches. La poursuite de la randonnée nous ramène dans la forêt du bas de la vallée, jusqu'à un site très particulier, en surplomb du lac. Un cercle de pierres au milieu duquel des arbres ont poussé marque l'endroit où saint Kevin aurait érigé, il y a 14 siècles, l'abri où il vivait en ermite, loin de tout.

Les visiteurs aiment bien pique-niquer au bord du premier lac, sous l'oeil intéressé des canards Malards. On peut ensuite continuer le long des lacs, sur le sentier des Mines, ou rentrer par le sentier Saint-Kevin qui permet de découvrir une seconde vallée glaciaire avant de revenir à Glendalough.

La seconde journée de randonnée me permet de découvrir un autre visage inspirant du territoire du jardin de l'Irlande et de connaître une autre guide professionnelle de grande compétence : Sheelagh O'Malley.

Avec elle, je m'engage dans une longue marche qui débute sur Green Road, une ancienne route de pèlerin bordée de murets de pierres qui sont complètement recouverts de végétation. Dans la forêt de Ballard, nous traversons les champs verdoyants et les pâturages dans lesquels les moutons bienheureux paissent en toute quiétude et nous grimpons sur le sommet dénudé de Trooperstown Hill où le vent cherche à nous coucher au sol.

L'horizon nous encercle des douces montagnes du Wicklow, quadrillées de couverts forestiers, de champs de culture, de fermes pittoresques ainsi que de vastes espaces ouverts et inhospitaliers à cause de la végétation basse qui s'inspire quelque peu du maquis corse, avec ses buissons de chardons épineux. Un couvert dense de fougères, de bruyères, de joncs, de carex et même de bleuets, sur un terrain tourbeux.

Le vent prend son élan sur la mer pour venir fouetter les sommets et siffler entre les roches des cairns. Toute cette vastitude est tissée de sentiers qui se chevauchent sans balisage jusqu'à ce que nous croisions la Wicklow Way sur Paddock Hill, l'équivalent de notre Route verte, qui nous ramène à la civilisation. Ce fameux sentier, le premier tracé de longue randonnée en Irlande, est le plus connu du comté puisqu'il le traverse d'un bout à l'autre à partir de Dublin, jusqu'à Clonegal, 127 km plus tard.

À savoir

Glendalough Hotel

Le pied-à-terre le plus pratique et le plus plaisant où s'installer reste le Glendalough Hotel à partir duquel on accède en quelques pas au monastère Saint-Kevin et aux sentiers du parc national Wicklow Mountains. La cuisine y est excellente et le menu propose plusieurs spécialités locales. L'hôtel est l'une des étapes sur la Wicklow Trail.

Footfalls Walking Holidays

Chaque année, le Festival de la marche de Wicklow se déroule durant la dernière fin de semaine d'octobre, du vendredi au lundi. Le pourvoyeur Footfalls Walking Holidays est étroitement associé à cet événement et il offre en tout temps un éventail de randonnées pédestres, guidées ou non, partout en Irlande et en Angleterre. La traversée de la Wicklow Way est au programme avec couchers en gîtes et transport des bagages walkinghikingireland.com.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Dublin, une ville pour la fête

    Voyages

    Dublin, une ville pour la fête

    C'est un lieu commun d'affirmer que le sens de la fête chez les Irlandais est une caractéristique intrinsèque. Il s'exprime par la musique... »

  • Irlande: de la bière au whiskey

    Voyages

    Irlande: de la bière au whiskey

    Le whiskey vient-il d'Irlande ou d'Écosse? On en débat encore de part et d'autre. En Irlande, la légende veut que ce soit Saint-Patrick lui-même ... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer