Des dinosaures géants à l'assaut de Toronto

La pièce maîtresse de cette exposition est le... (Jean-Pierre Sylvestre, collaboration spéciale)

Agrandir

La pièce maîtresse de cette exposition est le squelette complet du plus grand prédateur terrestre de tous les temps, le Giganotosaurus.

Jean-Pierre Sylvestre, collaboration spéciale

Partager

Sur le même thème

Jean-Pierre Sylvestre, collaboration spéciale
Le Soleil

Une exposition hors du commun est présentée au Royal Ontario Museum (ROM) de Toronto. Il s'agit des dinosaures du Gondwana, un continent disparu qui regroupait, il y a 185 millions d'années, l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Australie et l'Antarctique.

Dans une immense salle au sous-sol du ROM, le musée d'histoire naturelle et d'archéologie de Toronto, se trouve rassemblés une quinzaine de squelettes de dinosaures pas comme les autres. En effet, c'est la première fois que sont rassemblés dans un musée de l'hémisphère Nord des dinosaures de l'ancien continent d'hémisphère Sud, dont certains n'ont jamais été exposés en Amérique du Nord.

Au Canada, comme partout en Amérique du Nord et dans le monde, les dinosaures tiennent une place importante dans notre quotidien grâce à des objets, des annonces publicitaires, des émissions de télévision, etc. Tout le monde sait à quoi ressemblait le Tyrannosaure, connu sous le nom de T-Rex, grâce au film Jurassic Park ou le Triceratops à trois cornes. La plupart des images de ces animaux préhistoriques véhiculées représentent des dinosaures ayant vécu principalement en Amérique du Nord, dont certains ont été mis au jour dans l'Alberta.

Qu'une partie de l'histoire

Or, les fossiles découverts dans l'hémisphère Nord ne racontent qu'un chapitre de l'histoire de l'évolution de ces animaux disparus.

Au cours des deux dernières décennies, les prodigieuses découvertes faites en Afrique, à Madagascar, même en Antarctique et surtout en Amérique du Sud ont fait progresser considérablement nos connaissances sur ces animaux. Grâce à ces découvertes, les paléontologues peuvent maintenant affirmer que les masses continentales de l'hémisphère Sud, réunies sous le nom de Gondwana, abritaient des faunes dinosauriennes qui, largement isolées de celles du nord, ont suivi un chemin évolutif distinct.

Ces trouvailles paléontologiques sur des terrains de l'ancien Gondwana ont donné - et donnent toujours - des espèces de tailles spectaculaires. D'énormes prédateurs carnivores rivalisaient, il y a plus de 100 millions d'années, avec le célèbre Tyrannosaure pour le titre de roi des dinosaures tandis que des sauropodes du Gondwana sont aujourd'hui considérés comme étant les plus grosses créatures terrestres à avoir vécu sur notre planète. Cette exposition leur est consacrée.

Mis au jour en Antarctique, à 650 km seulement du pôle Sud, en 1991, le Cryolophosaure était un dinosaure carnivore bipède de 6,6 m de long et de 450 kg qui connut, il y a 175 millions d'années, des étés tièdes et des hivers obscurs et froids... ce qui ne colle pas du tout avec l'ancienne théorie que les dinosaures étaient des «reptiles à sang froid».

Les dinosaures du continent africain sont représentés dans cette exposition par l'immense Suchomimus, un autre dinosaure bipède, surmonté cette fois d'une crête sur le dos et possédant un immense crâne de crocodile. Le Suchomimus mesurait 11 mètres et accusait de son vivant un poids de trois tonnes. Ils se nourrissait probablement de poissons de grande taille, dont certains dépassaient les cinq mètres de longueur.

L'Amérique du Sud tient ici une place importante grâce aux dinosaures trouvés en Patagonie argentine. Plus du tiers des espèces ici exposées proviennent des couches géologiques de l'Argentine. Ce pays nous a donné parmi les plus grosses espèces de dinosaures donc les plus grandes créatures de tous les temps qui ont vécu sur la Terre. On y trouve notamment le moulage d'une vertèbre de taille humaine qui appartenait à un dinosaure sauropode (dinosaure quadrupède avec un long cou et une longue queue) qui aurait mesuré près de 40 mètres de long : l'Argentinosaure.

D'ailleurs, cette exposition montre, pour la première fois dans le monde, un squelette complet d'un autre sauropode argentin gigantesque : il s'agit du Futalognkosaure, qui mesurait 33 mètres de long et pesait 40 tonnes de son vivant.

Le plus grand prédateur

Mais la pièce maîtresse de cette exposition est le squelette complet du plus grand prédateur terrestre de tous les temps, le Giganotosaurus. Long de 13 mètres et pesant 6 tonnes, ce dinosaure carnivore ressemblait à notre Tyrannosaure, sauf qu'il était plus grand et surtout plus terrifiant, car il s'attaquait à de grands dinosaures sauropodes comme le Futalognkosaure et l'Argentinosaure.

Cette exposition doit également ne pas nous faire oublier que les dinosaures sont toujours parmi nous. En effet, ils sont encore plus communs dans notre quotidien, mais sous une autre forme : les pigeons, corneilles et autres canards en sont leurs descendants!

L'exposition Prodigieux dinosaures : Les colosses du Gondwana (Ultimate dinosaurs : Giants from Gondwana) se tient au Royal Ontario Museum, dans le centre-ville de Toronto. Pour plus de renseignements, visitez le www.rom.on.ca.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer