Observatoire de la capitale: Québec comme vous ne l'avez jamais vue

Guy Benjamin
Le Soleil

(Québec) Réaménagé au coût de 500 000 $, l'Observatoire de la capitale invite les visiteurs à vivre un voyage dans le temps à 221 mètres d'altitude. Du haut de l'édifice Marie-Guyart, on ne se contente plus de la vue spectaculaire sur Québec.

Dans les parties sans fenestration, des photos d'époque... (Le Soleil, Laetitia Deconinck) - image 1.0

Agrandir

Dans les parties sans fenestration, des photos d'époque rappellent de grands événements qui ont marqué la vie de la capitale.

Le Soleil, Laetitia Deconinck

Grâce aux merveilles de la technologie, l'histoire de la ville est racontée par des images anciennes présentées en trois dimensions, des films et des objets anciens. Assis confortablement dans un fauteuil cocon, le visiteur peut entendre Champlain lui raconter l'histoire de la fondation de Québec, ou encore écouter Joe Malone, gagnant de la Coupe Stanley en 1912 avec les Bulldogs de Québec, lui parler des belles années du hockey à Québec. Six personnages témoignent ainsi de la vie à Québec à des époques différentes.

En sortant de l'ascenseur au 31e étage, le visiteur se retrouve dans un décor de 1965. Cette année-là, le gouvernement libéral de Jean Lesage avait décidé le réaménagement de la colline parlementaire, projet qui incluait la construction de l'édifice G, rappelle Denis Angers, porte-parole de la Commission de la capitale nationale, gestionnaire de l'Observatoire.

Douze écrans tactiles permettent d'afficher une centaine de photos des édifices, des parcs et des rues que l'on admire de là-haut. Fini de se demander «c'est quoi l'édifice là-bas». La réponse est au bout du doigt.

Dans les parties sans fenestration, des photos d'époque rappellent de grands événements qui ont marqué la vie de la capitale. Les projections sont empruntées à la technologie View-Master, ou encore plus ancienne, celle de la stéréoscopie. Des plaques sur lesquelles sont gravées des images du tricentenaire de Québec ont servi de matériel de base afin d'offrir des images en trois dimensions.

Quatre faces, quatre saisons

Quatre faces, quatre saisons et quatre couleurs permettent d'accentuer les changements de point de vue au fil des déplacements. L'orangé côté ouest pour l'automne et un vert tendre à l'opposé pour souligner le printemps.

Côté est, on ne se contente plus de la vue sur la colline parlementaire, le Vieux-Port et le Château Frontenac. Un film de huit minutes présente Québec capitale culturelle, touristique, politique, administrative, religieuse et militaire, en permettant de voir l'intérieur de certains édifices. Une invitation à aller y voir de plus près une fois revenu sur le plancher des vaches.

La Commission de la capitale nationale gère depuis 1998 l'Observatoire, qui accueille 70 000 visiteurs par année. Le coût d'entrée est de 10 $ par adulte, ce qui en fait la tour d'observation la moins chère en Amérique, tient à préciser Denis Angers. Un laissez-passer annuel au coût de 19,95 $ est aussi offert.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer