Un premier bar à jus sur la rue Saint-Jean

Un premier Blender bar à jus a ouvert... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Un premier Blender bar à jus a ouvert ses portes, samedi, sur la rue Saint-Jean.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les amateurs de smoothies et de jus de fruit frais du quartier Saint-Jean-Baptiste sont maintenant servis. Un premier Blender bar à jus a ouvert ses portes, samedi, sur la rue Saint-Jean, et son propriétaire, Sébastien Dumais, se dit déjà prêt à exporter son concept ailleurs en ville.

«Des entreprises qui se spécialisent vraiment dans les smoothies, bol de fruits et jus frais, il n'y en avait pas à Québec», pointe Sébastien Dumais pour expliquer comment il en est venu à ouvrir le Blender bar à jus au 655, rue Saint-Jean, lui qui n'avait pas d'expérience dans la restauration. 

Le local anciennement occupé par un salon de coiffure s'est transformé en un laboratoire à jus et smoothies savamment présentés et vendus entre 6 $ et 10 $. Pour élaborer son menu, Sébastien Dumais a fouillé pour dénicher 75 recettes qui lui plaisaient, alliant fruits, légumes et noix, puis il a soumis le tout à un groupe-test. Il assure n'avoir conservé que la crème de la crème. 

Grâce à un partenariat avec le service de traiteur MIÜM, son commerce offre également sandwichs et salades végétariennes. L'achalandage lors de la fin de semaine d'ouverture du Blender a été «complètement malade», s'est réjoui le propriétaire, dimanche soir.

Au resto 7 jours sur 7

L'idée du bar à jus n'est pas de lui. Conseiller pour une association d'entrepreneurs québécois, Sébastien Dumais a passé les dernières années sur la route, entre Québec et Toronto, en passant Rouyn-Noranda. 

«Je mangeais au resto sept jours sur sept et à un moment donné j'ai pris 30-35 livres en quelques mois. J'ai commencé à regarder pour des alternatives pour déjeuner santé et c'est là que j'ai découvert les bars à jus, à Toronto et Montréal.»

Sauf qu'à Québec, il ne trouvait pas de commerce similaire. «Je me cherchais une idée d'entreprise depuis que j'ai 18 ans. J'ai côtoyé assez d'entrepreneurs dans les dernières années pour savoir que j'avais la stature pour faire ça», explique l'homme de 37 ans. Son parcours est atypique, admet-il, lui qui a abandonné l'école à 14 ans pour finalement finir son secondaire à 26 ans et décrocher un certificat en science de la consommation. 

Sébastien Dumais est toutefois convaincu d'avoir trouvé sa niche avec le Blender bar à jus. «On est déjà en train de démarcher pour en ouvrir d'autres ailleurs à Québec», annonce-t-il. «Comme on dit en anglais, go big or don't go




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer