Du houblon de partout au Québec dans Saint-Roch

Jean-François Gaudreault et Bruno Blais ont ouvert mardi... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Jean-François Gaudreault et Bruno Blais ont ouvert mardi L'Air du temps, un pub à bières qui compte faire la fête aux «trésors brassicoles» du terroir québécois. 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Bruno Blais et Jean-François Gaudreault nourrissent de grandes ambitions pour leur pub à bières L'Air du temps qu'ils souhaitent voir s'établir comme le plus important établissement du genre à Québec. Avec son offre d'une centaine de produits différents, tous issus de microbrasseries québécoises, le commerce de la rue du Parvis prend tous les moyens pour devenir un «incontournable» en matière de houblon.

«Au Québec, nous sommes l'un des plus diversifiés. Je crois qu'il n'y a pas beaucoup d'équivalents», mentionne Bruno Blais, rencontré en compagnie de son partenaire d'affaires mardi, à deux jours de l'ouverture officielle.

Les deux hommes, respectivement directeur général de La Barberie pendant 17 ans et représentant de bières de microbrasseries, ont décidé de se lancer dans l'aventure après avoir été mis en contact par un ami comptable commun. Chacun avait dans ses cartons un projet qui n'a pas abouti, d'où l'idée de conjuguer leur expertise pour fonder L'Air du temps, dans le local occupé jusqu'à récemment par Le Boudoir.

L'établissement compte faire la fête aux «trésors brassicoles» du terroir québécois. «Les gens pourront voyager à travers le Québec avec nos bières des Îles-de-la-Madeleine, de l'Abitibi, de la Côte-Nord, de l'Estrie», illustre Bruno Blais.

«On fait affaire uniquement avec des microbrasseries qui ont leur siège social au Québec, c'est une question de principe, ajoute Jean-François Gaudreault, en montrant le plateau de dégustation où le client pourra faire un choix, à sa table, parmi 25 bières en fût différentes. Au total, le pub en offrira le double. «Quelqu'un qui ne trouve pas chaussure à son pied, soit il est difficile, soit il n'aime vraiment pas la bière...» lance Bruno Blais.

Les deux associés comptent insuffler une ambiance de «pub festif» dans leur établissement. Sans être une salle de spectacles, l'endroit offrira plusieurs prestations musicales. De la nourriture, dont plusieurs plats cuisinés avec de la... bière, sera également offerte.

Place publique éphémère

Le projet de la SDC Saint-Roch de transformer la rue du Parvis en place publique éphémère, à partir du 15 juin, avec asphaltage coloré, mobilier urbain, végétation et nouvel éclairage, a de quoi sourire aux deux associés.

Avec ses nombreux bars axés sur le houblon, tels La Korrigane et Noctem, Saint-Roch est en train de développer une signature distinctive, s'enthousiasment-ils. «Le quartier s'inscrit de plus en plus comme un quartier voué à la bière, explique Bruno Blais. La Barberie a été le premier et d'autres ont suivi. Plus on aura d'établissements à bières, plus les amateurs vont venir. Le monde attire le monde.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer