Bols et Poké: passe-moi la poke!

Bols et Poké est installé dans l'ancien Copiste... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Bols et Poké est installé dans l'ancien Copiste du Faubourg, dans la rue Saint-Jean.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Bois-Houde

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) D'Hawaï, la vague de pokés et de bols exubérants de garnitures santé déferle jusqu'à Québec. Au Buddha Station, issu de la lame de fond, s'est joint depuis la mi-avril Bols et Poké, un resto-comptoir spécialisé dans ce «touski... il y a de bon» à base de poisson cru en cubes.

C'est vrai qu'il a un effet de mode derrière le bol. Pourtant, pas besoin de se creuser le ciboulot bien longtemps ni s'appeler Daniel Vézina pour constituer celui de ses rêves. Il s'agit de réunir, avec un minimum de créativité, des ingrédients ultras frais, de les trancher avec la dextérité d'un samouraï et d'avoir l'oeil pour les dresser de manière appétissante.

Installé dans l'ancien Copiste du Faubourg, Bols et Poké mise sur ces trois vertus et prolonge la fraîcheur jusque dans sa déco, une oasis luxuriante où les plantes vertes foisonnent en jungle domptée. Comme l'écrivait la collègue Alexandra Perron la semaine dernière, l'espace a été conçu pour faire ressortir les couleurs des garnitures des bols. 

À défaut de manger sur place (24 places), j'ai opté pour la commande pour emporter qui m'a permis de constater que le service est très efficace. En 10 minutes, top chrono, j'étais repartie. Derrière le comptoir où flotte dans son bocal, Won-tong, un bêta turquoise plutôt relax, un tableau liste les six bols prédéterminés auxquels s'ajoute la possibilité de dresser son bol soi-même. Sachez toutefois que le sur mesure coûte autant sinon plus cher si les ingrédients s'accumulent. À mon avis, il n'y a aucune raison de passer à côté des créations concoctées avec soin même si les garnitures finissent tôt ou tard par se recouper. Qu'en est-il justement de ces six acolytes? Je remarque qu'on a eu la bonne idée de ne pas se limiter qu'aux poissons (butterfish et pétoncles en tataki, gravlax de saumon, saumon mariné en cubes) et d'ouvrir aux protéines substituts comme le tempeh. Les végans seront contents. Même les indéfectibles carnassiers ont droit à un bol pour eux, au porc.

Pour l'homme vous devinerez que j'ai pris Le Porké! qui combine de la longe de porc cuite sous vide et un gros copeau de jerky de la Ferme Turlo. Ce bol rappelle que les makis carnés s'invitent de plus en plus nombreux dans les cartes des bars à sushis. Ici, l'interaction entre le porc - très tendre - et la sauce hoisin évoque les sautés asiatiques. Sur riz collant, la viande s'accompagne d'une garniture de kale, d'un éventail d'avocat, d'oignons verts ciselés et du crunch mix maison, du riz soufflé à l'apparence de minuscules oeufs de caille. Mon bol Hygge au gravlax de saumon lui ressemble sinon que j'ai en prime de la salade de wakamé qui s'éclate en cric crac croc sous la dent. Lors de la création des prochains bols, je suggère toutefois de minimiser les répétitions de garnitures de sorte à leur donner [aux bols] une identité unique.

Le bol Big Island... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Le bol Big Island

Le Soleil, Erick Labbé

Si je reviens au mien, celui-ci est chapeauté d'une quantité conséquente de cubes de saumon apprêté en gravlax. Préalablement mis au sel, le poisson a été bien travaillé et rincé. Sa chair n'est pas trop salée. Si j'avais une autre suggestion à formuler, ce serait de réduire l'apport des mayos et sauces à l'intérieur des bols et laisser le client décider par lui-même selon sa préférence (plus ou moins de condiments).

Le troisième bol testé est le Big Island composé de saumon mariné en cubes auquel s'additionne des fèves edamame (aux autres garnitures déjà mentionnées). J'ai beaucoup aimé la marinade à l'arôme de gingembre qui teinte l'ensemble des ingrédients. Des trois bols, je crois que c'est à la fois le plus classique, le plus près d'un maki déstructuré et mon préféré.

Au frigo

Pour arroser ces «tout-en-un» s'alignent au frigo, en plus des Kombucha, des jus crus et pressés à froid Loop. L'étiquette montréalaise s'est donné pour pari écolo et anti-gaspillage alimentaire de transformer des légumes et fruits malaimés en jus vitalité. J'en ai essayé trois. Ni plus ni moins que l'équivalent d'une orange pressée minute, j'ai adoré la texture pulpeuse du Morning Glory - oui, les noms sont en anglais - à base de clémentine, d'orange et de fraise. 

Grande consommatrice de Yogi (le jus cru et bio de l'étiquette Dose), j'ai été interpellée par le Undercover pour son apport en fer (30 % par 355 ml). Sauf que! Si on recherche une saveur très «verte», plus sur les légumes (kale, épinard, céleri, laitue romaine), sachez que cet élixir se veut plus fruité. La poire (de l'ananas et de la pomme verte aussi) s'y exprime avec exubérance. Plus intéressant, le V9, en clin d'oeil au jus de légumes connu, a des airs de gaspacho filtré, le poivron rouge bien à l'avant. En bon premier de classe, il affiche un faible taux de sodium de 6 %. Ce n'est pas rien!

Parce que la formule commande pour emporter n'est pas appropriée à sa conservation, j'ai dû me résoudre à remettre à un autre tantôt la dégustation de l'un des trois smoothies exotiques, eux aussi servis en bol. Le Cardajmauve à base, entre autres, de bleuet, betterave rouge, miel, yogourt grec, café Cantook et cardamome donne envie d'y plonger tête première. 

Plus que l'hirondelle, ce Bols et Poké fait le printemps grâce à ces offrandes vitaminées et revigorantes!

***

Au menu

Bols et Poké, 545, rue St-Jean, Québec; tél.: 581 741-3455

  • Ouvert tous les jours de 11 h à 21 h
  • Poissons, mets végétariens et smoothies
  • Bols de 10 $ à 17 $ (selon le format)
  • Smoothies de 6,50 $ à 10 $ (avec garnitures)
  • Pour emporter et commande en ligne
  • Coût de l'addition pour deux avant taxes et service: 60,70 $ (incluant deux grands bols, un petit bol, des sauces supplémentaires et trois jus)
  • Stationnement: dans la rue
On aime : la déco oxygénante qui suscite l'envie de prendre soin de sa santé, un service rapido-presto et des poissons frais et bien assaisonnés. Une bonne note également pour les mayos à part (1,50 $), particulièrement celle au cari rouge et à l'ail noir de l'île d'Orléans.

On n'aime pas : attention au nettoyage du kale. Quelques feuilles brunâtres ont échappé à la vigilance de la personne responsable de la mise en place.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer