Le Quai 19: retour dans le futur

C'est sur la rue Saint-Paul, dans l'ancien Mistral... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

C'est sur la rue Saint-Paul, dans l'ancien Mistral gagnant, que Le Quai 19 a rouvert le 9 février dernier.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Un peu comme l'émission Qui êtes-vous? (SRC) qui partait sur les traces des ancêtres des vedettes participantes, l'équipe du Quai 19, en déménageant, a voulu en savoir plus sur les anciens occupants de son nouveau nid du 160, rue Saint-Paul. Ainsi se greffe une nouvelle branche à l'arbre généalogique d'un lieu chargé d'histoire... et de bonnes choses!

C'est dans l'ancien Mistral gagnant que Le Quai 19 a rouvert le 9 février dernier. De la Provence, il ne subsiste que les trois tables dans les fenêtres-niches en façade. Sinon, le local a été cureté de fond en comble. Aux tissus ensoleillés du sud de la France ont succédé le bois, les boîtes en métal, les sacs de riz, témoins du passé prospère du marchand général Rioux & Pettigrew ouvert en 1860 sur la rue. Un très beau changement «fait maison en grande partie», raconte la sympathique serveuse. 

Si les bidons de lait convertis en abats jours improvisent un style «industriel début XXe siècle», les coussins qui servent de dos aux banquettes sont bien de leur temps. C'est très cosy comme atmosphère. Même les serviettes de table évoquent la matière brute des sacs de marchandises laquelle fait écho aux teintes naturelles (grège, noire, etc.) d'une vaisselle illuminée par les plats ouvragés de Dominic Jacques, gagnant de l'édition 2012 de l'émission Les chefs!. Maintenant retiré du Triangle d'or des restaurants de l'axe Saint-Paul-Sault-au-Matelot, Le Quai 19 sort vraiment du lot.  

Nouveau local, nouveau décor, irons-nous jusqu'à dire nouvelle cuisine? Non. Les valeurs sûres n'appellent pas au changement, mais à la continuité. C'est le cas de la cuisine imaginée par Dominic Jacques, une cuisine du marché, près des arrivages tant qu'il se peut. Lors de notre passage, l'équipe étant toujours à prendre ses marques, seule une formule table d'hôte (un choix de trois entrées, autant de plats et de desserts au prix unique de 45 $) était disponible. C'était amplement pour faire le bonheur de n'importe quel gourmand. Les propositions étaient à la fois consensuelles et originales, équilibrées (viande et poisson) et leur présentation ultra soignée. 

Mon invitée a pris le carpaccio de thon. J'étais curieuse de goûter à la soupe à l'oignon au Marsala. Vous me direz qu'il n'y a rien là [la soupe] pour écrire à sa mère. Vous avez tout faux. D'abord, la soupe en soi montre une consistance soyeuse et se révèle riche en oignon caramélisé. Un espuma au foie gras imitant la mousse «nuageuse» d'un latte apporte une rondeur indéfinissable à la soupe. En à-côté, une tartine sur pain campagnard avec purée d'ail confit sur laquelle s'élève une salade de roquette entremêlée de copeaux de cheddar vieilli deux ans de L'Isle-aux-Grues relaye le classique croûton gratiné. Impeccable!

Le thon écoresponsable à cru est une entrée également très travaillée. En plus du poisson finement tranché en sashimi, des «bouchées» de shrimp cake (à la manière d'un crab cake) introduisent du chaud et du croustillant à l'ensemble tandis qu'une salade de crevettes d'eau douce aux fines herbes prolonge l'effet frais et léger du poisson, celui-ci vivifié par des boutons de marguerites marinées en guise de câpres locales. Une mayo au wasabi, miel et citron - une savante règle de trois - achève ce tableau marin.

Carpaccio de thon rouge écoresponsable avec vierge de... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Carpaccio de thon rouge écoresponsable avec vierge de crevettes d'eau douce et boutons de marguerite

Le Soleil, Patrice Laroche

Sa chair nacrée, la morue de l'Atlantique poêlée s'est échouée de plein gré sur trois raviolis gonflés d'une farce très délicate à la crevette. L'aneth et le citron qui l'assaisonnent s'expriment avec retenue. Un beurre blanc parfumé à l'agrume nappe les pâtes. Du fenouil grillé confit répond à la saveur anisée de l'aneth. À ces saveurs nettes et complémentaires s'ajoute une purée de céleri rave qui convient sans l'ombre d'un doute à la morue. 

Avec la multiplication des tartares, chaque resto cherche à tirer son épingle du jeu. La version boeuf du Quai 19 sort de l'ordinaire. Il n'y a qu'à lire la liste d'ingrédients : vinaigrette à la tartufata (à la truffe), balsamique, abricots séchés, amandes rôties, mayonnaise fumée au bois d'érable. En bouche les saveurs s'entrechoquent et suscitent plusieurs fois le «wow», particulièrement les amandes rôties pour leur croquant. Par contre, le caractère naturellement «confituré» de l'abricot finit par lasser. Nul doute qu'il s'agit d'un tartare signature que je recommande toutefois en portion entrée. Sachez aussi que les frites n'ont pas été laissées au hasard. Ces dernières, des rattes en quartiers, ne font pas long feu et disparaissent à la vitesse de l'éclair. 

Les desserts présentent le même niveau de complexité et de mariage de saveurs. Mes papilles n'oublieront pas de si tôt le cheesecake Pettigrew, particulièrement sa glace à la camerise du Lac-Saint-Jean. Tout est en place pour s'ancrer!

Au menu

Le Quai 19

160, rue St-Paul, Québec, tél. : 418 694-4448

  • Ouvert tous les jours
  • Cuisine du marché
  • Bouteille de vin à compter de 39 $
  • Menu midi de 15 $ à 19 $, table d'hôte en soirée de 45 $ (en préouverture)
  • Nouvelle carte à venir
  • Coût de l'addition pour deux avant taxes et service : 90 $ (incluant les entrées, les plats et les desserts)
  • Stationnement : dans la rue

On aime : un service sympathique [en rodage dans le nouvel espace] et la cuisine inspirante de Dominic Jacques, avec une mention spéciale pour ses desserts gourmets et bien pensés

On n'aime pas : la trame musicale de la soirée. Au début, la chansonnette française fait «plaquée». Si on aime le décor typique du bistro qui rappelle le passé du local, le projet ne traduit pas nécessairement la modernité de la cuisine.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer