Erawan: du piquant sur Maguire!

Ayant pignon sur l'avenue Maguire du secteur Sillery,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Ayant pignon sur l'avenue Maguire du secteur Sillery, le restaurant Erawan est spécialisé dans la cuisine thaïlandaise.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Bois-Houde

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) C'est cyclique. Chaque fois qu'un commerce bat de l'aile ou ferme sur l'avenue Maguire, on pointe les parcomètres. La faillite de Brynd Smoked Meat donne raison aux défenseurs de cette théorie. Force est toutefois de constater qu'il y en a qui réussissent [sur Maguire], là où d'autres ont échoué. C'est le cas d'Erawan.

Ayant pignon sur l'avenue du secteur Sillery depuis 1993, l'achalandage ne se dément pas dans ce restaurant spécialisé dans la cuisine thaïlandaise. Quel est le secret de son succès? Sa cuisine plus ou moins relevée à l'échelle de Ritcher du piquant? Sa carte de sushis en à-côté? Sa formule apportez votre vin? Son décor soigné dans un style fauteuils «chics»? La gentillesse du personnel? «Tout est dans tout», dit le proverbe minimaliste. Aussi ce «tout» explique que l'adresse est très fréquentée et pas seulement par une clientèle de quartier. Et c'est ce qu'il faut justement attirer sur Maguire, une clientèle qui sort du périmètre immédiat de Sillery. Tapas et Liège, dont l'ouverture est prévue en mars dans l'ancien Provisoir, devrait réussir ce coup de chapeau. D'ailleurs, l'un des copropriétaires, Pierre-Luc Cullen, en poste en salle au Laurie Raphaël, laisse présager un grand sérieux et une grande volonté d'animer la rue avec un resto-bar d'une centaine de places avec un ADN proche de la 3e Avenue.

Pour revenir à Erawan, une grande partie de son succès repose sur la qualité des assiettes servies. Je vous dirais qu'à l'étape des soupes, c'est tel que tel. La classique vermicelle et poulet ne réinvente rien sinon que les nouilles fines mouillent dans un bouillon sapide. Essentiellement, un peu d'oignons vert et du poulet poché l'agrémentent. La Keng Kari thaï se fait plus voluptueuse, le bouillon lissé au lait de coco. Du curry jaune lui assène un coup de fouet piquant. Un troisième joueur permet de goûter à la Won ton aux dumplings farcis plus qu'à l'ordinaire de porc haché. Délicieux, ces chaussons (2) très charnus - l'excédent de pâte retiré - sont gardés au chaud dans le bouillon clair.

Aussi prévisible qu'obligé, le service suivant se compose d'un duo de rouleaux impériaux, fins cigarillos croustillants truffés d'un mélange de porc broyé et de vermicelle. Au sortir de la friteuse, ils sont de braise. À mesure qu'ils refroidissent, un léger piquant se pointe en bouche. En garniture «universelle» (et sans originalité), de la laitue iceberg émincée ainsi qu'une julienne de carotte se terrent sagement dans un coin de l'assiette.

Le poulet du général Tao... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Le poulet du général Tao

Le Soleil, Patrice Laroche

Ingrédients frais et bien travaillés

Jusque-là, rien pour crier à la destination. L'arrivée des plats change la donne. Pas que les mets soient particulièrement exotiques sauf que les ingrédients sont frais, bien travaillés et assaisonnés à point en plus d'être servis très chauds. Partie intégrante des préparations, les légumes sautés (bouquets de chou-fleur, fleurettes de brocoli, tranches régulières de carotte, etc.) ne sont ni surcuits ni crus. Certes, les sauces sont interchangeables d'une protéine à l'autre, mais elles goûtent ce qu'elles annoncent, sans tricher.

Ainsi, comme indiqué au menu, un arôme de cognac se dégage sans ambiguïté du nappage qui enrobe mes crevettes (6). Le poulet - de beaux morceaux - au curry rouge de l'invité s'aventure dans la même zone veloutée au lait de coco que le potage thaï. Cette fois-ci, au curry rouge, la sauce s'élève d'un degré de piquant sans devenir un brasier. L'addition de quelques feuilles de basilic thaï lui confère un parfum plus riche et complexe. Ces deux plats plaisent également à l'oeil, leurs présentations colorées et finalisées de spirales de betterave et de carotte. 

En sortant, la salle encore très occupée, je me dis que l'avenue Maguire, il faudrait la voir comme un verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide...

Au menu

Erawan

1432, avenue Maguire, Québec, tél. : 418 688-6038

  • Ouvert tous les jours
  • Thaïlandaise et sushis
  • Apportez votre vin
  • Menu midi à partir de 13,95 $
  • Table d'hôte en soirée de 23,95 $ à 29,95 $ 
  • Entrées de 3,95 $ à 11,95 $ 
  • Fruits de mer de 20,95 $ à 23,95 $
  • Boeuf et porc de 18,95 $ à 20,95 $
  • Poulet de 17,95 $ à 19,95 $ 
  • Riz et nouilles de 17,95 $ à 20,95 $
  • Coût de l'addition pour deux avant taxes et service : 57,90 $ (incluant deux tables d'hôte avec entrée, soupe, plat et dessert)
  • Stationnement : dans la rue
On aime : les plats principaux très bien présentés, le riz vapeur d'une texture parfaite, des portions conséquentes et un service attentionné. 

On n'aime pas : rien de particulier. Dans sa catégorie cuisine thaïe familiale, Erawan s'inscrit dans les bonnes adresses de Québec.

Mes derniers coups de coeur

  • Toast! 
Au Toast!, le foie gras n'est pas réservé à la Saint-Valentin. C'est «l'ordinaire» de tous les jours! Que ce soit en entrée, poêlé avec du flanc de porc croustillant et une myriade de garnitures, ou en plat déposé sur une longe de porc en croûte de champignons, le produit noble est à l'avant-plan. Mais le plus beau, c'est qu'il n'y a pas que ça!

17, rue Sault-au-Matelot, Québec, tél. : 418 692-1344

  • La Serre 
Ce soir, troquez le souper pizza du vendredi contre un festin vitaminé! Au menu, des salades et bols tout pleins de textures (nouilles soba et tempeh, saumon sauvage et riz sushi, etc.) arrosés d'un lait d'amande ou d'un jus pressé à froid. Formule trio incluant potage, plat, breuvage (lait, smoothie ou jus) à 19,95 $. 

117, rue Dalhousie, Québec, tél. : 418 692-4555, poste 30

  • Chez Belley
Toujours dans le secteur du Vieux-Port, l'une des adresses les plus relaxes pour prendre une bière de fin d'après-midi parmi une faune d'habitués et de touristes. En attendant le retour de la pétanque, on observe le trafic humain depuis les grandes baies vitrées.

249, rue Saint-Paul, Québec, tél. : 418 692-4595

Critique express

Hâte... 

... d'essayer Battuto, le nouveau projet de Guillaume St-Pierre (ex-chef de La Planque) et de ses associés, Paul Croteau et Pascal Bussières. Suffit de réussir à réserver! Qu'est-ce qu'on y mange : des pâtes, des charcuteries, du pain maison... comme en Italie. 

Appris...

... en goûtant la boîte de la Saint-Valentin du Traiteur Plaisirs que le chef Jean-François Bélair qui officiait auparavant au Bonne Entente assure maintenant le rôle de chef recherche et développement pour le groupe Restos Plaisirs. Il y a donc un peu de lui dans les deux menus de la Saint-Valentin concoctés par le chef Jean-François Boutin.

À propos...

... de la boîte Tête-à-tête de Traiteur Plaisirs (deux formules à 69 $ et 89 $), vous avez jusqu'à demain soir pour commander la vôtre. Que ce soit le flétan ou le wapiti (au menu à 89 $), les deux sont servis sur de l'orzotto vraiment délicieux. L'un aux fruits de mer se parfume à l'orange et l'autre s'émaille de champignons. Le petit plus cette année : la possibilité d'ajouter à sa commande des bulles et du vin en importation privée.

Appris...

... en lisant les avis de demandes de permis publiés dans le journal qu'un restaurant indien devrait ouvrir dans l'ancien Flagrant Délice. Sous respirateur, Sillery? Pas tant!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer