Os-Rôtisserie de Quartier: bon jusqu'à la carcasse!

Situé dans l'ancien Pizzédélic de Limoilou, Os-Rôtisserie remplit un... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Situé dans l'ancien Pizzédélic de Limoilou, Os-Rôtisserie remplit un créneau négligé: le resto familial où les adultes trouvent aussi leur compte.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Bois-Houde

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Après avoir importé d'Italie LE four à pizza pour Nina Pizza Napolitaine, Pénélope Lachapelle et Lucie Nadeau ont acquis une rutilante rôtissoire Rotisol - de France - pour leur nouvelle adresse, OS-Rôtisserie de Quartier. Dans le genre gros «jouet», c'est la totale! Je vous prédis qu'il ne finira pas au rancart de si tôt.

Car «la bébelle» qu'on achète sur un coup de tête, le commun des mortels s'en lasse vite. Sauf qu'ici, on parle d'un four d'exception opéré par le chef et associé du duo, Philippe-Emmanuel Favron (Chez Victor, rue Saint-Paul). De plus, leur enseigne, située dans l'ancien Pizzédélic à Limoilou, remplit un créneau négligé : le resto familial où les adultes trouvent aussi leur compte. Vous me direz qu'il y a d'autres, des restos «ouverts» aux enfants. Oui, à la différence que chez Os le rapport est égalitaire. Les gamins mangent sans râler - si le mien y arrive, les chances sont élevées que d'autres l'imitent... - et les parents ont droit à de la nourriture d'adultes dans une atmosphère pour eux, bande-son incluse. 

Leur recette gagnante est simple: du poulet rôti avec de bons accompagnements, eux aussi basiques et savoureux. À cet égard, Os-Rôtisserie de Quartier rejoindra l'amateur de poulet dans sa plus simple expression. Au sens où la volaille n'est ni bistronomisée comme au Tournebroche, ni l'objet d'une grillade au charbon de bois à la manière de Poulet Portugais. Os-Rôtisserie s'ajoute donc à l'offre existante avec une formule de départ à la fois complémentaire et bien à elle: poulet-patates au jus-pain-sauce. 

Après, Os-Rôtisserie pousse plus loin le produit. D'abord, par le choix d'un poulet de grain refroidi à l'air de la Ferme des Voltigeurs. À la frite succède le quartier de pomme de terre - plus tendre - cuit dans le jus de cuisson des volailles (en bas de la rôtissoire). D'où ce goût maison de patates entourant un poulet enfourné sur une plaque. En morceaux irréguliers et grillés, de la baguette (voire du bâtard) constitue le dernier ingrédient de base, avec la sauce BBQ ou au garam masala.

La recette gagnante est simple: du poulet rôti... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

La recette gagnante est simple: du poulet rôti avec de bons accompagnements, eux aussi basiques et savoureux.

Le Soleil, Patrice Laroche

À quatre adultes, nous avons pris le poulet entier (36 $) venu à nous dans une grande assiette de service d'une présentation réjouissante. Pour multiplier les plaisirs, nous avons pigé dans les À-côtés, une série d'accompagnements conçus pour donner des ailes au poulet rôti. Je pense à la salade de chou, à la rafraîchissante verdure de saison émaillée de rondelles translucides de radis (rose, melon, noir) ainsi qu'au maïs grillé sur épis bariolés de crème sûre, un flash futé. On a exagéré en commandant les croquettes de champignons et Hercule de Charlevoix, des fritures légères, moelleuses et fromagées à tremper dans un yaourt au basilic. 

Pour faire connaissance avec du poulet rôti, rien de tel qu'évaluer sa peau. Dorée et poudrée d'épices, la peau du nôtre est succulente et addictive. Ni molle ni exactement d'une texture de chips de gras frit, elle a surtout bien fait son job à savoir humidifier et protéger la chair de la déshydratation. Blanche ou brune (selon la partie), la viande se montre exceptionnellement juteuse. Un exploit en soi. Quant à la sauce, je m'en remets à fiston, 7 ans. Os-Rôtisserie a obtenu sa certification «Testé par Xavier» grâce à la sauce du menu Poussin - l'équivalent en miniature d'un menu adulte. J'ai quasiment honte de l'écrire, moi qui suis psycho-rigide sur les manières à table, mais fiston a bu la dernière goutte du petit ramequin de sauce BBQ en décrétant qu'elle était parfaite. «Nous les enfants, nos papilles sont jeunes.» En sous-texte, il faut lire que la sauce est douce, pas trop fortement assaisonnée pour les papilles adultes atrophiées. Je lui accorde même si je n'ai pas senti ce côté fumé-épicé recherché dans une sauce BBQ. La saveur de la deuxième sauce à l'arôme très léger de garam masala aurait pu, elle aussi, être plus appuyée. Je comprends toutefois que ce parti pris vise un accueil consensuel. Aussi trois salsas - très piquantes selon notre serveuse - ont été prévues à cet effet. 

Je m'en voudrais de ne pas parler de la salade de chou, un coup de coeur, qui réunit autour d'un même bol les deux écoles (crémeuse et vinaigrée). Un nid de chou rouge vinaigrette agrémenté d'une préparation de chou blanc en sauce soyeuse, le mélange des deux met un terme à l'épineuse guerre de clans. 

Preuve, s'il en faut une qu'OS-Rôtisserie de Quartier s'adresse à la famille, Xavier demande : «On va revenir quand, maman? Bientôt, mon poulet!»

Au menu

Os-Rôtisserie de Quartier, 1166, 3e Avenue, Québec

Tél. : 581 300-4043

  • Ouvert tous les jours
  • Rôtisserie
  • Bouteille de vin à compter de: 35 $ 
  • À la carte
  • Mise en bouche de 4 $ à 9 $
  • Poulet de 10,50 $ à 36 $ (pour le poulet entier à partager)
  • À-côtés de 2,50 $ à 12 $ (pour la grande salade à Biron)
  • Plat végé à 12,50 $
  • Sandwich au poulet à 7,50 $
  • Menu pour enfants à 5 $ et 7 $
  • Commande pour emporter
  • Coût de l'addition pour cinq avant taxes et service: 77 $ (un poulet entier, les salades, les croquettes, du maïs, un menu enfant et trois sodas)
  • Stationnement: dans la rue 
On aime: le concept de rôtisserie artisanale cohérent jusqu'aux boissons gazeuses Boylan, dont un soda au gingembre d'une saveur délicieusement piquante.

On n'aime pas: rien à redire sur l'essentiel: le poulet, sa cour rapprochée et le service cool et avenant. Le local manque un peu d'âme. Je comprends qu'on ne voulait pas investir trop de sous dans l'immobilier pour privilégier l'assiette. Reste que Nina pizza, l'autre resto du duo Lachapelle-Nadeau, prouve que le minimaliste peu aussi être hyper-chaleureux.

Suggestion de Xavier: adapter le coin enfants pour les «un peu plus grands». Les petits poulets de basse-cour n'ont pas tous 3 ans. Merci d'avoir mis du Phoenix sur la play list!

Critique express

Appris: que le resto Le Fun en bouche (à Limoilou) est maintenant ouvert en soirée. Qu'est-ce qu'on y mange? Des burgers carnés et végés - tous sur pain personnalisé, par exemple le Tout fou (au tofu!) sur un blé entier, courgettes et grains - et quelques plats tournants. J'irai à coup sûr pour l'entrée de rösti à la sarladaise (avec saucisson de la Ferme Turlo, oeuf de caille, parmesan).

Hâte d'essayer: Chez Jules, le nouveau bistro français qui a pris la relève du Pain béni dans l'Auberge Place d'Armes. L'appât suprême: des escargots de Bourgogne au beurre persillé en coquille.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer