Le restaurant Le Patriarche ferme à son tour

Un des restaurants les mieux cotés de Québec,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Un des restaurants les mieux cotés de Québec, Le Patriarche, fermera ses portes au lendemain de la Saint-Valentin.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Rare établissement coté Cinq Diamants du CAA dans la capitale, le restaurant Le Patriarche fermera ses portes au lendemain de la Saint-Valentin. Un deuxième coup dur en 24h pour le Vieux-Québec, qui perdra aussi La Crémaillère le 16 janvier.

Guy Collin, copropriétaire de l'institution de la rue Saint-Stanislas, a confirmé au Soleil qu'il abandonnait ainsi, «pour l'instant», la restauration gastronomique. Une décision mûrement réfléchie ces derniers mois avec son partenaire d'affaires Stéphane Roth, chef du Patriarche.

Le restaurateur de profession a évoqué de nombreuses raisons pour expliquer la fermeture de son bébé fondé en 2003, mais a surtout insisté sur la morosité économique. «Les deux dernières années ont été plus difficiles. C'est sûr qu'on a été affecté par le contexte économique et l'austérité.»

Il ne cache pas que les hausses de taxes imposées par la Ville de Québec pour les commerçants du centre-ville sont aussi «un facteur». En 15 ans, Le Patriarche a vu son compte doublé, atteignant aujourd'hui 20000 $. «Mais il y a plus que ça. Tout a augmenté, le coût des denrées, etc.»

Vice-président à la Société de développement commercial du Vieux-Québec, M. Collin assure que les hausses de taxes sont réinjectées ce qui l'empêche de les «pointer du doigt». «Je vois que l'argent est impliqué et je vois des retours.» 

Voyant le déclin du gastronomique s'accentuer - la clientèle du Patriarche s'est effritée de 30 % dans les deux dernières années -, Guy Collin et Stéphane Roth ont ouvert un nouvel établissement, en 2014. 

Le Tournebroche, situé rue Saint-Jean, donne dans le convivial et est plus abordable. «Ça va super bien, et je le vois très bien passer à travers le temps», se réjouit le restaurateur. «Je pense qu'il faut penser à se concentrer davantage vers le bistro. C'est plus vers là qu'on peut gagner notre vie.» 

Le dernier service du Patriarche sera donné le soir de la Saint-Valentin. La clé sera officiellement mise sous la porte le 15 février.

Le 17, rue Saint-Stanislas ne restera cependant pas inoccupé bien longtemps. Le duo Roth-Collin a vendu son fonds de commerce à de jeunes restaurateurs «dans la mi-vingtaine». Ces derniers arriveront avec un «nouveau concept» n'ayant «rien à voir avec la gastronomie». «Je les conseille au niveau de la réouverture», a fait savoir M. Collin. Stéphane Roth est aussi dans le coup.

Creux de vague

L'annonce de la fermeture du restaurant Le Patriarche survient moins de 24 heures après celle de Beppino Boezio, propriétaire de La Crémaillère depuis 1971, qui a confirmé qu'il fermait son restaurant à compter du 16 janvier.

«Il se passe quelque chose», a insisté M. Collin. «Je trouve ça dommage que la ville de Québec perde des restaurants haut de gamme.»

Ami de M. Boezio, Guy Collin a profité de l'appel du Soleil pour se porter à la défense du vétéran de 72 ans, qui, selon le maire Régis Labeaume, n'a pas su s'adapter au marché.

«Peut-être, mais c'est un établissement qui est un grand classique. C'était très bien tenu. Ça demeure que c'est une cuisine qui est très bien», a-t-il plaidé, ajoutant que Québec joue dans la cour des grands avec de tels établissements.

Optimiste, Guy Collin ne fait pas un trait sur un retour en force du haut de gamme dans l'avenir. «On est dans le creux d'une vague, toutefois je crois qu'un jour ça va revenir.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer