La Cage aux Sports devient... La Cage

Dans des entrevues récentes, le pdg de Sportscene,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dans des entrevues récentes, le pdg de Sportscene, Jean Bédard, n'a pas caché qu'une nouvelle appellation allait voir le jour, sans toutefois la dévoiler. La convocation envoyée lundi aux médias pour la conférence de presse - titrée «Lancement La Cage» - a toutefois un peu vendu la mèche.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La Cage aux Sports laissera un peu tomber les sports, du moins dans le nom de sa franchise, qui deviendra simplement La Cage. L'annonce en sera faite par le Groupe Sportscene lundi à la Cage de Boucherville, qui inspirera d'ailleurs des transformations à venir dans tous les restaurants La Cage du Québec.

Dans des entrevues récentes, le pdg de Sportscene, Jean Bédard, n'a pas caché qu'une nouvelle appellation allait voir le jour, sans toutefois la dévoiler. La convocation envoyée lundi aux médias pour la conférence de presse a toutefois un peu vendu la mèche.

Titrée «Lancement La Cage», la convocation invite les médias à «La Cage de Boucherville» et non pas à «La Cage aux Sports de Boucherville». Le nouveau concept de la chaîne de restauration est déjà appliqué à Boucherville et à la Cage aux Sports de Beauport. Bien sûr, les écrans géants présentant les matchs sportifs demeurent, mais les restaurants se retrouveront dans un espace plus large plutôt que d'utiliser des pièces séparées.

On fera aussi disparaître les chandails et la multiplication d'accessoires sportifs sur les murs au profit d'une décoration qui continuera d'évoquer le sport, mais de façon plus épurée. L'offre alimentaire sera également modifiée avec un menu davantage haut de gamme, des produits frais et une plus grande sélection de bières.

Tout en demeurant une chaîne de bars sportifs, La Cage s'adresserait ainsi à une clientèle plus familiale. Déjà, une dizaine des 51 restaurants la Cage aux Sports ont été transformés selon le modèle de Boucherville.

Expansion

Jean Bédard avait aussi récemment déclaré à La Presse qu'il avait des projets d'expansion au Nouveau-Brunswick et en Ontario pour la Cage aux Sports, mais que le modèle actuel était difficilement exportable. «Là, on va avoir un concept qui va plaire partout. On reste un sport-bar, mais beaucoup plus ouvert», avait-il affirmé.

Lancée en 1983 à Montréal, La Cage aux Sports est la première chaîne d'ambiance sportive au Québec. Elle avait cependant vu ses revenus chuter depuis 2008. Les ventes annuelles qui s'élevaient à 85 millions $ en 2012 ont chuté à 70 millions $ l'année suivante pour remonter à 75 millions $ en 2014.

Le Groupe Sportscene, qui possède La Cage aux Sports et gère différents services alimentaires en aréna, possède aussi son propre complexe sportif et le promoteur Interbox. À la fin du mois d'août, il a aussi conclu une entente pour exploiter au Québec les restaurants de la chaîne américaine de cuisine asiatique P.F. Chang's China Bistro.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer