L'ascenseur du faubourg: remontée à petits prix

À L'ascenseur du Faubourg, quiches, muffins, et autres... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

À L'ascenseur du Faubourg, quiches, muffins, et autres pâtisseries sont faits maison. Une garantie de petits plats bons pour l'âme.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Bois-Houde
Le Soleil

(Québec) Depuis 1942, L'ascenseur du Faubourg escalade à la place des marcheurs les quelques mètres qui séparent Saint-Roch de Saint-Jean-Baptiste. Et gratuitement! Au fil des ans, les concessionnaires se sont succédé sans que nul ne réussisse à tirer son épingle du jeu. Le dernier en lice, Pierre Dusart, devrait être plus chanceux. Du moins, je le lui souhaite.

J'ai toujours préféré grimper les marches (encore plus les descendre!) de l'escalier du Faubourg qu'emprunter l'ascenseur. Coincé dans l'édifice adossé à la falaise, son mini-resto a toujours souffert d'un manque d'amour. Entre vous et moi, c'était même un tantinet crade et très peu sympa avant sa prise en charge par Pierre Dusart. Ce dernier, m'écrivait la collègue Monique, a injecté l'amour (et l'huile de bras) nécessaire à sa réfection.

Une affaire en raison d'une clientèle naturelle? Oui, pourvu que les gens s'y arrêtent. En bonne fée marraine, Monique propage aussi la nouvelle. «Tout est bon! [...] Pâtes aux champignons rôtis, poireau, crème, parmesan et roquette, c'était divin! Les quiches, muffins, et autres pâtisseries sont faits maison. Je rends grâce à sa jeune adjointe qui cuisine comme une chef!» Fine mouche, Monique avait joint à son courriel une photo publiable sur Pinterest de ses pâtes.

M'y voilà donc un midi très enrhumée, ma gorge rêvant d'un potage. Mon invitée, à peine remise d'une gastro, remarque d'ailleurs l'affichette «Cuisine maison» collée dans la vitrine. J'y vois la garantie implicite de petits plats bons pour l'âme et l'estomac. C'est exactement ce à quoi l'on aura droit en commençant par une crème de betterave aillée et un potage parmentier (pomme de terre et poireau) très onctueux.

Nos bolées arrivent escortées d'une tasse de croûtons - «n'hésitez pas à en redemander!» insiste notre hôte. Il a raison, car ces bouts de pain à saveur de basilic infusent leur saveur dans les potages (2,50 $, une aubaine) bien chauds et savoureux - celui à la pomme de terre un peu plus fade. Plus efficace qu'une pastille mentholée contre le rhume!

Je poursuis avec la quiche gruyère-bacon-champignons et l'invitée penche pour les pâtes pesto et chorizo. Entre-temps, une utilisatrice volubile s'exclame : «Regardez là! C'est la première fleur cueillie de l'année...». Sa pousse au bout des doigts, elle rajoute : «Ses tartes sont écoeurantes [positivement]» avant de disparaître derrière les portes du «monte-personne». Vous comprenez que la faune, du touriste au local, et la musique - un florilège de chansons de Bob Marley - créent l'atmosphère de ce lieu de passages insolites...

Pâte feuilletée (sans fond mouillé), la quiche cache de gros lardons et quelques champignons poêlés. À mon goût, elle manque de fromage, mais le riche appareil à base d'oeufs compense. Mine de rien, une salade de chou (avec carotte en julienne et chou rouge râpé) l'escorte avec brio, celle-ci croquante à souhait.

Les pâtes - des farfalles - ont été nappées d'une sauce à la crème dans laquelle on n'a pas lésiné sur l'apport du basilic, le chorizo (et son piquant) moins présent. Il en résulte une sauce où la saveur anisée du basilic exulte. C'est à la fois frais et doux. Nous terminons sur des thés de Camellia Sinensis - et non pas du Red Rose - et deux petits desserts (en portions de filles), à savoir un pain perdu au «vrai» sirop d'érable fait de mie de croissant - chouette idée - et une tartelette au citron acidulée.

À classer dans la catégorie restauration humaine à petits prix. Comme quoi manger sur le pouce n'est pas systématiquement une question de gros sous.

***

Heureuse...

... pour Marie-Chantal Lepage qui a pris la barre de MNBAQ Restaurant signé Marie-Chantal Lepage. La chef n'a pas fini de nous en mettre plein les papilles. Rendez-vous à www.mnbaq.org pour prendre connaissance de ses menus. Inutile de vous dire que j'y reviendrai dans le détail tout bientôt.

Enfin...

... l'administration du MNBAQ a compris qu'il fallait prolonger les heures d'ouverture de son restaurant - avec la terrasse la plus impressionniste à Québec - dorénavant ouvert du mercredi au samedi soir inclusivement en plus des midis.

Vu...

... que Le Charbon avait ajouté des forfaits à sa boucherie. Lors de mon prochain magasinage de boeuf sur le Net, je choisirai le Bavette pour 2 (29,95 $) incluant deux bavettes (8 oz), deux patates, la sauce au vin rouge et le paquet de saucisses. Le barbecue préchauffe déjà!

Au menu

L'ascenseur du faubourg

417, rue Saint-Vallier Est, Québec Tél. : 418 977-1060

Type de cuisine : sandwich, quiches et pâtes

Ouvert tous les jours

Soupe à 2,50 $

Quiche de 2 $ (pour la mini) à 6 $

Salade de 3 $ à 6 $

Sandwich à 6 $

Pâtes du jour à 8,50 $

Formule trio de 9 $ à 11 $

Mets pour emporter

Coût de l'addition pour deux avant taxes et service : 21,96 $ (incluant deux potages, une quiche avec salade, une pâte du jour, les desserts et les boissons chaudes)

Stationnement : dans la rue

On aime : un café filtre vendu 1,95 $, un prix qui rappelle à quel point certaines brûleries versent leur or noir à prix «pétrolier»... Une adresse idéale pour prendre le pouls de la cité.

On n'aime pas : peu de places assises. Mieux vaut arriver tôt que tard à moins de commander son casse-croûte pour sortir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer