Joe Smoked Meat: frites en plus!

Le nouveau Joe Smoked Meat, installé dans un... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le nouveau Joe Smoked Meat, installé dans un grand local avec près de 80 places, est aménagé dans un style à la fois rustique et industriel avec la tuyauterie dégagée.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Bois-Houde
Le Soleil

(Québec) Joe Smoked Meat est de retour dans Saint-Roch au rez-de-chaussée de l'ancien Balthazar. Qu'a-t-il de plus qu'il n'avait pas avant, ce nouveau Joe? Des frites. Comment résister?

C'est d'ailleurs ce que nous signifie rapidement notre serveur - qu'il y a des frites - lorsque nous ouvrons le menu du restaurant inauguré en décembre. Sans se lancer dans les querelles de clocher, rappelons qu'une succursale de Joe Smoked Meat a déjà eu pignon sur rue sur Saint-Vallier avant de devenir un «indépendant» sous la bannière Phil Smoked Meat - toujours fidèle au poste. On y servait et on sert toujours des chips au lieu des frites. Voilà pour la mise en contexte pour distinguer Joe de Phil. Après, c'est une question de fidélité à l'un ou à l'autre, selon l'atmosphère et le service recherchés.

Évidemment, à l'heure où plusieurs restos ferment, difficile de ne pas s'interroger à savoir s'il y a de la place pour deux enseignes spécialisées en viande fumée en plus d'un Brynd Vieux-Port dans un périmètre aussi restreint. Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, il n'y a pas que des tables inabordables qui se partagent le territoire de la rue Saint-Joseph. Les joueurs dans la catégorie burger-pizza-sandwich sur le pouce sont assez nombreux. J'en cite trois à la volée : Le Pub du Parvis (voisin direct de Joe Smoked Meat), Le Bureau de Poste et les quelques adresses à kebab réunies dans le tronçon entre les rues Dorchester et Langelier. À chacun d'offrir un produit qui se démarque.

Dans le cas de Joe, on parle d'une institution née à Baie-Saint-Paul qui essaime jusqu'à Québec. À l'inverse de Brynd - notre institution locale -, Joe a développé une carte «casse-croûte» plus élaborée avec sous-marins, pizzas et pâtes au lieu d'axer sur l'aspect deli. Un parti pris qui se défend tout comme celui d'associer viande fumée et blues. Moi, personnellement, j'accroche moins. Ce qui n'enlève absolument rien à Joe, installé dans un grand local (près de 80 places), aménagé dans un style à la fois rustique et industriel avec la tuyauterie dégagée. Carrelage vert lime qui tapisse l'aire de la cuisine ouverte, comptoir-lunch, napperons de papier sur les tables, Joe assume un côté Monsieur propre. Je dois souligner à cet effet qu'un système de ventilation adéquat enraye efficacement les odeurs de friture.

Parlons boeuf fumé, maintenant. «Coupé à votre goût: maigre, mi-maigre, gras [le smoked meat]», indique le menu à propos de la viande, de la Lester. J'opte pour mon club sandwich pour la version mi-maigre tandis que mon invitée penche pour la maigre dans son assiette garnie. Bien honnêtement, la différence de viande est imperceptible. Peut-être y a-t-il eu erreur sur la commande, car la viande mi-maigre est d'ordinaire plus juteuse. À ce détail près, la chair se révèle bien épicée - avec un arôme de girofle.

J'exprime cependant une réserve pour sa coupe. J'aime lorsque la viande empilée sans fausse manière se défait. Dans ce cas-ci, les tranches sont plus nettes, voire plus épaisses, sans affecter heureusement leur tendreté. Autre détail, le pain de seigle présente d'habitude une densité qui fait en sorte qu'une fois passé à la vapeur - lire steamé -, il colle comme une deuxième peau à la viande. Le pain de Joe est plus sec. Quant à la salade de chou, rien à signaler sinon qu'elle satisfait pleinement. Le chou est croquant et ne baigne pas dans une marée haute de vinaigrette, celle-ci légèrement aillée.

Bien que l'assiette garnie soit sans aucun doute la meilleure façon de goûter un smoked meat, ma faveur chez Joe va au club sandwich. Selon la règle du club classique, du bacon croustillant, de la laitue iceberg et des rondelles de tomate sont superposés méthodiquement entre les trois tranches de pain blanc grillé. La viande fumée remplace le poulet et du fromage suisse complète les garnitures de l'édifice stabilisé par des cure-dents. Une valeur sûre.

Au sujet des frites - le fameux plus -, oui, ces «patates» sont dorées et en chair, mais elles manquaient de vigueur, car déjà tièdes à l'arrivée. Je les imagine sortant de la friteuse. J'ai alors un sourire. Une adresse à retenir pour un lunch rapide entre gars, les portions en conséquence.

***

Joe Smoked Meat, 461, rue Saint-Joseph Est, Québec. Tél.: 581 741-3741

Type de cuisine: sandwich, pizza et poutine

Ouvert du lundi au samedi

> Bouteille de vin à 26,95 $, verre de bière à compter de 4,25 $

> Sandwich et assiette smoked meat de 8,95 $ à 14,95 $ (pour le club sandwich)

> Pizza et sous-marins de 8,50 $ (demi-pizza) à 13,95 $

> Pâtes et salades de 6,45 $ (demi-salade) à 13,95 $

> Smoked meat vendu à la livre pour emporter 14,95 $

>Coût de l'addition pour deux avant taxes et service: 26,90 $ (incluant une assiette garnie et un club sandwich)

* Stationnement dans la rue

On aime: le service rapide et l'absence d'odeur de frites et de gras au sortir de table. Un gros plus.

On n'aime pas: l'air glacial (du moins en janvier) qui s'infiltre en salle en raison de l'entrée très dégagée. Autre élément «température», les mets servis - lors de ma visite - étaient plus tièdes que chauds. Dans le cas des frites, il y a un impact sur la texture. Attention.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer