Topla!: la boîte à pâtes

Topla! s'est doté d'une cuisine centrale de production... (Photo 2 temps/3 mouvements)

Agrandir

Topla! s'est doté d'une cuisine centrale de production et du chef Sébastien Turgeon pour développer son menu.

Photo 2 temps/3 mouvements

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Bois-Houde
Le Soleil

(Québec) Bistronomie. Gastronomie. Tout cela est bien bon (et plus cher!) sauf que dans la vie de tous les jours, il y a aussi la «rapidonomie» ou, si vous préférez, un snack sur le pouce, idéalement de qualité. Depuis juillet, Topla!, une boîte à pâtes créée à Québec par le Groupe F. Dufresne (propriétaire de la bannière EKO), vise à conquérir ce marché. Le Soleil a goûté. Compte rendu.

Déjà en juin, les journalistes recevaient des courriels - «des tonnes de courriels» pour reprendre le dicton de Vidéotron - avec un drôle de matou en vedette. La bête à la bouille très sympa, on finira par l'apprendre, est l'identité visuelle d'un concept de restauration rapide spécialisée dans les pâtes. Qui plus est, une bannière conçue pour multiplier les points de vente. Dans cette perspective, Topla! s'est donc doté d'une cuisine centrale de production et surtout d'un chef, en l'occurrence Sébastien Turgeon (auparavant au Manoir Montmorency), pour développer le menu.

Deux millions de dollars d'investissement plus tard, en quoi Topla! se distingue-t-elle par rapport aux autres bannières comparables? Des recettes établies. Chez Topla!, les clients ne défilent pas devant une table froide ni ne choisissent leur type de pâtes, garnitures et sauces. La qualité et la réussite de l'assiette ne dépendent donc pas du commis en service ou de la file qui s'étire en augmentant la pression pour faire vite. Un point en sa faveur.

Même s'il n'y a pas autant de recettes que de clients comme dans un bar à pâtes, les propositions sont variées; du classique spaghetti aux boulettes de viande aux penne à base de canard confit à la dijonnaise. Également, plusieurs ingrédients proviennent de fournisseurs québécois comme Morille Québec pour les champignons et Fumoir Grizzly en ce qui a trait au saumon fumé.

Mis à part la présence d'un chef et les ingrédients «Aliments Québec» cités, ce qui plaît dans ce concept de restauration rapide est qu'il n'est pas dépourvu d'un minimum de confort. Bien que le premier chaînon de Topla! soit planté au milieu d'un stationnement du secteur Beauport, l'espace a été pensé pour aller au-delà d'une expérience de halte-bouffe de centre commercial. Des alcôves en bois clair, quelques banquettes grises, des touches de rouge tomate et le chat emblématique reproduit à gauche et à droite mettent en place un cadre susceptible de retenir plus longtemps la clientèle qu'un fast-food conventionnel. 

Une dernière cuillerée de crème de courge - un potage onctueux, goûteux et pas salé à outrance -, nous passons à l'étape cruciale, l'évaluation des pâtes. D'abord, celles-ci, des Barilla, ont été précuites, mais conservent de la texture. Seul bémol, elles sont prises en pain. À l'assemblage, il faudrait les remuer un peu avant d'y verser la sauce. J'en ai commandé deux sortes : les fettucine aux champignons sauvages et ail grillé ainsi que les pâtes pancetta et crème sublime (une version de la carbonara). Puisqu'il faut appeler un chat un chat, j'écris fettucine même s'il est question de pappardelle dans le menu. Les pappardelles affichent la largeur d'un ruban.

S'il serait injuste de comparer ces pâtes avec les pappardelles aux champignons du Matto, je note que la qualité est rendez-vous, c'est-à-dire les champignons nombreux - pas deux, trois égarés. La sauce s'avère crémeuse et sapide, encore faut-il apprécier les herbes de Provence. À mon avis, le thym et le romarin sont trop présents. J'ai préféré les pâtes blanches. La sauce à la crème y adhère bien et les cubes de pancetta, ici aussi, se dénombrent en quantité conséquente pour apporter le côté salé recherché. Dans les deux cas, les portions sont copieuses.

En plus du contenu, soulignons l'aspect pratique du bol à large bord, un contenant recyclable réfléchi à l'identité de la marque. Pas mal mieux (et moins déprimant!) qu'une assiette plate en plastique. Verdict : en «rapidonomie», Topla! répond à des consommateurs plus exigeants. 

D'autres ouvertures sont prévues à novembre dans les secteurs Charlesbourg et Neufchâtel.

Même s'il n'y a pas autant de recettes... (Photo 2 temps/3 mouvements) - image 2.0

Agrandir

Même s'il n'y a pas autant de recettes que de clients comme dans un bar à pâtes, les propositions sont variées; du classique spaghetti aux boulettes de viande aux penne à base de canard confit à la dijonnaise.

Photo 2 temps/3 mouvements

Au menu

Restaurant Topla! La boîte à pâtes

2843, avenue Saint-David, Québec (secteur Beauport)

Tél. : 418 781-2877

Ouvert tous les jours

Pâtes et panini

Verre de vin à compter de : 3,99 $

Petit-déjeuner tous les jours

Pâtes de 6,95 $ à 9,95 $

Panini à 6,95 $

Menu pour enfant à 4,95 $

En formule trio, ajoutez 2,95 $ pour obtenir une soupe ou une salade et une boisson ou 3,95 $ pour le dessert et la boisson.Coût de l'addition

pour deux avant taxes et service : 29,66 $ (incluant deux formules trio, l'une avec soupe et l'autre avec dessert)

Stationnement : réservé 

On aime : des pâtes servies très chaudes, l'idée de servir du vin au verre (pas dans des verres en plastique) et les verrines desserts pour se sucrer le bec. 

On n'aime pas : que le parmesan ne soit pas saupoudré à la demande (et selon la quantité voulue) du client à moins d'un extra. Qui dit pâtes dit parmesan.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer