Le Cercle s'allie avec Budweiser pour assurer sa survie

Le directeur général du Cercle de la rue... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le directeur général du Cercle de la rue Saint-Joseph, Bruno Bernier, ne s'en cache pas : le complexe vient de vivre l'année la plus difficile depuis son ouverture, il y a sept ans.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le complexe Le Cercle s'allie au géant de la bière Budweiser. Le mariage entre ce lieu de découverte culturelle et la multinationale étonne. Mais il pourrait permettre à l'établissement du quartier Saint-Roch d'assurer son avenir.

Le directeur général du Cercle de la rue Saint-Joseph, Bruno Bernier, ne s'en cache pas : le complexe qui comporte un restaurant, une salle de spectacle et des espaces de rencontres vient de vivre l'année la plus difficile depuis son ouverture, il y a sept ans.

«On a passé un an en restructuration, dans un climat d'austérité», illustre-t-il en référence à un mot en vogue ces temps-ci.

Le Cercle a regardé, dit-il, toutes les possibilités pour conserver la qualité de sa programmation et son mandat axé sur la culture locale et l'avant-garde. Mais en cette période difficile pour le développement de la culture, dit-il, Budweiser et ses gros sous sont apparus comme une sorte de planche de salut.

Le complexe a mis fin à ses partenariats avec les microbrasseries québécoises comme Boréale et Brasseurs RJ. Depuis le printemps, les fûts sont remplis d'Alexander Keith's et de produits Labatt, tous sous la houlette de Budweiser.

M. Bernier reconnaît que la décision peut faire réagir pour un lieu qui se démarque par son caractère underground et son «Lab vivant», qui donne une tribune à des initiatives de la communauté, souvent plus risquées ou marginales.

Mais, dit-il, tout cela va rester malgré l'arrivée de Budweiser. Le Cercle, assure-t-il, n'a pas vendu son âme.

Au contraire, avance M. Bernier, selon qui l'entente avec Budweiser comprend aussi un financement - un deal extrêmement significatif, dit-il - qui permettra à son établissement de se stabiliser.

Bud et Live Nation

Budweiser y trouverait aussi son compte en s'associant à des salles axées sur la musique émergente. Un créneau que la multinationale, déjà connue comme commanditaire majeur du géant du spectacle Live Nation, cherche à développer.

L'entreprise tente également de s'implanter davantage dans la région. «Budweiser cherche aussi à établir un partenariat avec l'amphithéâtre», selon Bruno Bernier.

«Live Nation, ils ont Jay-Z, Rihanna et Beyoncé, ces grosses affaires-là. Mais avec le potentiel du numérique aujourd'hui, ils sont capables d'aller repêcher profondément jusque dans chacune des localités et faire du développement artistique», explique le dg du Cercle.

«Un des directeurs principaux de la programmation de Budweiser à l'internationale a identifié le Cercle comme un des lieux à être investis pour développer le volet musique. Ils sont intéressés à avoir des lieux comme Le Cercle qui pourra garder son identité. On pourra continuer à faire de l'émergence parce qu'on a les moyens financiers pour le faire.»

Quant au restaurant, la politique d'achat local restera. Présentement, l'équipe du chef Olivier Godbout s'approvisionne avec 90 % des produits québécois et 95 % du vin servi est d'importation privée. Des bières de microbrasseries québécoises comme La Brasserie générale de Québec et Le Trou du Diable de Shawinigan seront encore servies en bouteille.

On assure aussi que Budweiser ne tapissera pas la salle de spectacle de son image, mais qu'elle sera rendue visible par une oeuvre créée par un artiste en arts visuels qui pourra jouer avec l'image de marque du brasseur sous forme de «détournement publicitaire».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer