Défi kayak Montréal-Québec: insatiables pagayeurs

La météo, beaucoup plus clémente, a permis aux... (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

Agrandir

La météo, beaucoup plus clémente, a permis aux 120 kayakistes de parcourir les 69 kilomètres reliant Trois-Rivières à Portneuf.

Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le fleuve en kayak

Vivre

Le fleuve en kayak

Le 13 août, quelque 140 intrépides se lancent dans une aventure unique: relier Montréal à Québec, sur le fleuve, en kayak! Notre chroniqueur plein air Jean-Sébastien Massicotte tentera de relever le défi, qui vise à amasser des fonds pour Jeunes musiciens du monde. Lisez ses reportages dans Le Soleil et lesoleil.com et suivez-le en direct au fil de la journée sur Instagram (#clicquebec) et Facebook (lesoleildequebec). »

(Québec) Si l'appétit vient en mangeant, eh bien, il semble que l'envie de faire du kayak vient en pagayant...
Au jour trois du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec, la quasi-totalité des participants du volet à relais ont décidé de profiter au maximum de l'expérience unique qu'ils avaient à portée de pagaie et se sont eux aussi attaqués à la journée complète sur l'eau, un superbe 69 kilomètres, samedi.

Au total, nous étions plus de 120 kayakistes sur l'eau en matinée, pratiquement autant l'après-midi. Beaucoup de participants avec moins d'expérience, mais fermement déterminés à savourer l'aventure à 100 % jusqu'à la fin - au-delà des 32 kilomètres qui leur étaient en principe prévus.

L'organisation du Défi pouvant leur permettre au niveau de la logistique cette «petite folie», cela est venu bonifier notre flottille pour le plaisir de tous.

Un désir de profiter de cette grande aventure nautique le plus possible, mais aussi une occasion de venger l'après-midi raté vendredi à cause de dame Nature. En particulier pour ceux et celles du relais qui ont vu leur partie en kayak s'envoler, à cause de la force du vent qui a incité à la prudence les équipes de sécurité.

Reposés et désormais en meilleure connaissance de ce que représentait exactement le Défi en matière d'efforts à générer sur le fleuve Saint-Laurent, pratiquement tous les kayakistes du relais ont donc embarqué avec le désir de se rendre au bout. Une preuve évidente de la motivation et du sérieux de la préparation des sportifs présents, néophytes comme expérimentés.

Car n'allez pas croire que c'est le Défi, une randonnée caritative au bénéfice de l'organisme Jeunes musiciens du monde, qui est trop facile. Les journées sont longues. Les efforts bien réels. Les quelque 170 kilomètres parcourus jusqu'ici en deux jours et demi étonnent encore plusieurs participants, même ceux d'expérience. Et pourtant, nous sommes à la porte de Québec...

Un salut des géants

Dans la vie en général, s'il y a bien quelque chose de désagréable, c'est de se faire klaxonner. Sur le fleuve samedi, c'était totalement le contraire, alors que les plus gros bateaux qui nous croisaient se sont fait un honneur de saluer notre présence bruyamment. Un hommage à la force du nombre!

Un concert qui s'est répété chaque fois qu'un géant du Saint-Laurent se trouvait à notre portée. Notre groupe répondait aussi fort que possible au puissant bonjour. Idem lorsque des riverains sortaient, que des plaisanciers changeaient leur trajectoire pour venir à notre rencontre, ou encore lorsque la Garde côtière est débarquée en matinée pour nous escorter.

L'accueil du midi à Batiscan, de même que celui à Portneuf en soirée, était là aussi bien senti. Certains kayakistes de la région de Québec ont d'ailleurs pu retrouver parents et amis, signe que l'aventure tire à sa fin. Déjà.

Car malgré la fatigue et les petits bobos, l'enthousiasme demeure. À voir aller plusieurs, c'est à croire qu'au fil des journées, les capacités augmentent. Des envies de poursuivre jusqu'à Percé? Gageons que certains diraient oui. Mais avant, il faut rejoindre Québec.

Nous avons vécu plein de beaux moments et vu de fabuleux paysages, mais ce sera ce dimanche la cerise sur le gâteau à ce périple d'exception. Et la météo favorable doit tenir.

Alors, sortez dimanche et venez à notre rencontre pour ressentir l'enthousiasme, l'énergie des kayakistes du Défi. Et quand vous apercevez cette étonnante foule qui pagaye sur le fleuve, faites du bruit!

***

Aujourd'hui

Portneuf (quai de Portneuf) à Québec (Baie de Beauport) avec des arrêts à la marina de Neuville et au bassin Brown (Québec)

Info : defikayak.org

Pour cette aventure, le fabricant de vêtements et d'accessoires nautiques Kokatat habille sur l'eau Jean-Sébastien. Côté kayak de mer, c'est la Boutique Boréal Design qui fournit l'embarcation.

Suivez-le en direct sur : FacebookTwitter et Instagram

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer