Le Défi kayak Montréal-Québec est lancé

Jean-Sébastien Massicotte fait partie des 140 kayakistes à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Jean-Sébastien Massicotte fait partie des 140 kayakistes à participer au Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec, un périple de 265 kilomètres en quatre jours qui s'amorce jeudi matin sur le fleuve Saint-Laurent.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le fleuve en kayak

Vivre

Le fleuve en kayak

Le 13 août, quelque 140 intrépides se lancent dans une aventure unique: relier Montréal à Québec, sur le fleuve, en kayak! Notre chroniqueur plein air Jean-Sébastien Massicotte tentera de relever le défi, qui vise à amasser des fonds pour Jeunes musiciens du monde. Lisez ses reportages dans Le Soleil et lesoleil.com et suivez-le en direct au fil de la journée sur Instagram (#clicquebec) et Facebook (lesoleildequebec). »

(Montréal) Je rêve déjà de revoir Québec. J'imagine pagayer en direction des ponts avant d'apercevoir finalement le Château Frontenac à l'horizon. Puis le fil d'arrivée à la Baie de Beauport. Nous sommes près de 140 kayakistes à anticiper ce moment, conclusion ultime du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec, un périple de 265 kilomètres en quatre jours qui s'amorce ce matin sur le fleuve Saint-Laurent.

Mais on dit souvent que la destination ne compte pas et que c'est le trajet qui importe. Dans ce cas-ci, c'est particulièrement vrai. Car avant que notre flottille ne rejoigne les limites de Québec, il faudra cumuler près de 65 kilomètres par jour. Même pour ceux qui feront la distance à relais - les changements d'équipage se feront à la pause du midi -, ce n'est pas rien. Le Défi ne pourrait mieux porter son nom.

Comme rien n'est gagné dans ce qui s'annonce comme un véritable marathon, la fébrilité sera assurément palpable chez les participants au départ, ce matin dans le Vieux-Port de Montréal. Le plaisir de pagayer en aussi grand nombre bonifiera ce moment unique.

À bord de mon embarcation solo pour la distance complète, je m'attends à des journées sur l'eau d'au moins huit heures, probablement davantage. En particulier si Dame Nature nous souffle au visage pour son unique plaisir...

En contrepartie de ces efforts assurés sur le fleuve, la satisfaction de participer à cette randonnée caritative au bénéfice de Jeunes musiciens du monde, un organisme dirigé par l'instigateur du Défi, Mathieu Fortier, lui-même un passionné de kayak de mer. Les sommes amassées par les participants permettront à des jeunes dans le besoin de se réaliser grâce à l'apprentissage de la musique.

Journées gratifiantes

Les journées seront longues, certes, mais elles seront assurément gratifiantes. D'abord par cette chance unique de découvrir les beautés cachées du fleuve, au fil de l'eau. Une rare perspective qui sera bien différente de ce qu'offre la vue à partir d'une des deux rives, aussi panoramique soit-elle.

Puis le retour sur la terre ferme s'annonce des plus agréables pour une foule de bonnes raisons. Notamment la camaraderie d'autant de pagayeurs avec lesquels ce sera un plaisir de partager le campement le soir venu.

Des passionnés de kayak de tous les âges et de tous les horizons, en provenance d'un peu partout à travers la province, certains même de l'extérieur. Tous des sportifs qui se seront préparés depuis des mois pour relever le Défi kayak, qui s'inspire à certains égards du Grand Défi Pierre Lavoie.

Et les soirées s'annoncent mémorables alors qu'un groupe d'artistes, amis de Jeunes musicien du monde, seront également du Défi, ou encore viendront garder le moral des troupes au plus haut. De la scène... au fleuve, l'auteur-compositeur-interprète Yann Perreau, le porte-parole du périple, de même qu'Alexandre Désilets se mouillent notamment à bord de tandems. À destination ce soir, le chanteur Marco Calliari doit nous attendre avec sa guitare.

Camping de luxe

Bien que la majorité d'entre nous couchera sous la tente, les repas s'annoncent de véritables festins. Rarement des kayakistes-campeurs auront eu la chance de déguster en plein air les recettes du réputé chef Jean-Luc Boulay, du restaurant Saint-Amour à Québec. Lui-même adepte de kayak de mer, il troquera d'ailleurs le tablier pour la pagaie et sera du dernier tronçon vers Québec, dimanche prochain.

Mais ne voyons pas trop loin pour l'instant, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de rejoindre la capitale.

Vous m'excuserez, mais je dois y aller. Le fleuve m'attend...

***

=> Aujourd'hui

  • Au programme aujourd'hui : Montréal (Vieux-Port) à Sorel-Tracy (parc Regard-sur-le-Fleuve) avec un arrêt à Verchères (parc des Pionniers)
  • Carte interactive en direct : share.delorme.com/JSMassicotte
  • Info : defikayak.org
  • Pour cette aventure, le fabricant de vêtements et d'accessoires nautiques Kokatat habille sur l'eau Jean-Sébastien. La Boutique Boréal Design fournit le kayak de mer.
  • Suivez-le en direct sur : Facebook, Twitter et Instagram

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer