Parc Forillon: la saison de ski en voie d'être sauvée

Des Gaspésiens demandent au parc Forillon de damer... (Photo Parcs Canada)

Agrandir

Des Gaspésiens demandent au parc Forillon de damer ses sentiers du secteur sud, qui longent la mer. Il est déjà acquis que Parcs Canada tracera les pistes pour la Traversée de la Gaspésie à ski en février.

Photo Parcs Canada

Partager

Geneviève Gélinas, collaboration spéciale
Le Soleil

(Gaspé) La saison de ski de fond est en voie d'être sauvée au parc Forillon en Gaspésie. Le milieu s'est résigné à assumer l'entretien des sentiers, abandonné par Parcs Canada.

Au plus tard le 19 janvier, les 15 kilomètres de sentiers de ski La Vallée et Le Portage devraient être tracés, soit le tiers des circuits de 45 km habituellement entretenus.

Le parc Forillon fournira l'équipement et le carburant pour le traçage. Un organisme à but non lucratif prendra les opérations sous son aile et embauchera du personnel pour assurer l'entretien minimal. «L'important, c'est que le traçage soit fait pour les fins de semaine et après les bonnes bordées de neige», commente Stéphane Morissette, porte-parole du comité pour la sauvegarde des activités hivernales dans le parc Forillon.

Ces opérations réduites coûteraient moins de 10 000 $. De l'aide financière sera demandée à Parcs Canada, à la municipalité de Gaspé, au Centre local de développement et au gouvernement québécois. Le comité demandera aussi à Parcs Canada de damer ses sentiers du secteur sud, qui longent la mer.

C'est la solution retenue par une table de concertation qui s'est réunie plus tôt cette semaine à Gaspé. «Avec la volonté que j'ai vue, c'est sûr à 99 %» qu'on va sauver la saison, a commenté M. Morissette à la sortie de la réunion.

Le comité avait d'abord affirmé que c'est à Parcs Canada de développer le tourisme d'hiver dans son parc. «Pour cette année, il semble clair que [Parcs Canada] ne reculera pas, dit maintenant M. Morissette. L'eau qu'on met dans notre vin, c'est qu'on le prend en charge cette année.»

Parcs Canada économise100 000 $ sur un budget de4,2 millions en cessant de tracer les pistes, de déneiger une partie de ses stationnements et en fermant ses bâtiments de services l'hiver.

Solution à long terme

Une fois sauvée la saison 2013, le comité souhaite négocier une solution à long terme. «Si [Parcs Canada] ne veut pas s'occuper du parc en hiver, que le milieu le prenne en charge, ça peut être bénéfique pour l'ensemble du secteur, dit M. Morissette. On va peut-être le faire mieux qu'eux.»

La clientèle locale s'ennuie des pistes de Forillon, et les touristes aussi, rapporte M. Morissette. «En fin de semaine, on avait des touristes français [à L'Anse-au-Griffon] qui n'étaient pas contents, et l'aubergiste qui les hébergeait non plus. Ils viennent pour faire de ski et le parc n'est pas ouvert!»

Près de 250 personnes avaient manifesté pour le maintien des activités d'hiver le 20 novembre devant les bureaux de Parcs Canada à Gaspé.

Le directeur de Parcs Canada pour la Gaspésie, Stéphane Marchand, préfère analyser la proposition sur la table avant de la commenter.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer