Skier québécois avec Xalibu

Maxime Bolduc et quelques-uns des divers prototypes de... (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

Agrandir

Maxime Bolduc et quelques-uns des divers prototypes de skis d'aventure qu'il a fabriqués avec Alexandre Vézina. D'abord appelée Ascension, la micromarque made in Québec a été rebaptisée Xalibu l'an dernier, en prévision du lancement de la première production commerciale qui sera sur le marché cet hiver.

Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

Partager

Sur le même thème

(Québec) Au départ, les deux amis voulaient simplement s'amuser. Passionnés de ski et de montagnes, ils ne cherchaient qu'à satisfaire leur curiosité en apprenant à faire leurs propres planches. Cinq ans plus tard, Maxime Bolduc et Alexandre Vézina poursuivent encore l'aventure. Un plaisir à concevoir des skis qui a littéralement fait boule de neige et qui les amène maintenant à lancer leur première collection, sous la marque Xalibu.

Assis dans la cuisine de son appartement de la Haute-Saint-Charles, à Québec, Maxime Bolduc raconte comment le projet personnel du duo est devenu une véritable entreprise de fil en aiguille. Le jeune trentenaire originaire de Drummondville assure pourtant qu'au départ, son comparse et lui n'avaient pas d'arrière-pensée. À tout le moins, «pas à se lancer dans une compagnie... et à ne plus dormir!» lance Bolduc en rigolant, impatient de recevoir enfin les premiers skis de la production 2012-2013.

C'est que le grand jour arrive rapidement. Après des années à tester lui-même ses prototypes et à les faire essayer à une multitude de skieurs, aussi bien en versions pour le télémark que pour la randonnée alpine, le duo est prêt à laisser son «bébé» prendre son envol. L'intérêt était suffisamment grand pour tenter une commercialisation. «On voulait sortir quelque chose de parfait. Là, on est prêts!»

Le 13 décembre, les trois versions du Xalibu Ascension 102 (souple, moyen et rigide) seront officiellement présentées au public. Ce sera alors le grand lancement de la petite compagnie de ski. Cette toute première cuvée d'une cinquantaine de paires devrait permettre aux deux anciens du programme en tourisme d'aventure du Collège Mérici de faire connaître leur marque et de tester sérieusement le marché.

Un travail naturel

L'histoire de Xalibu semble d'une étonnante simplicité quand on écoute le récit de Maxime Bolduc. Mais fabriquer des skis ne se fait pas sans difficulté! Ce qu'il faut comprendre, c'est que pour les deux passionnés, le travail s'est fait naturellement.

D'abord, ils ont trouvé sur le Web une foule d'informations pour mener à bien leur projet. C'est là qu'ils ont découvert la façon de fabriquer la précieuse machinerie nécessaire à l'assemblage des composantes de bois, de plastique et d'acier. Ainsi, ils ont mis au point leur première presse.

Maxime s'amuse d'ailleurs à repenser aux débuts de l'aventure, quand ils fabriquaient les prototypes, l'hiver, dans une grange aux Bergeronnes, près de Tadoussac, où Alexandre était guide en kayak de mer durant la belle saison. «Notre premier ski était vraiment laid!» se souvient-il en riant. Mais le duo touchait à son but : pouvoir skier sur sa propre création!

Huit séries de prototypes plus tard, le savoir-faire et les matériaux utilisés ont grandement évolué. Dans leur quête pour améliorer les qualités de leurs skis destinés aux sorties en terrain d'aventure comme on le pratique au Québec, les gars n'ont pas ménagé leurs efforts. Toujours à la recherche de matières premières plus performantes et des conseils de ceux qui sont dans l'industrie, ils ont multiplié les contacts.

C'est de cette façon qu'ils ont partagé leur travail avec Utopie Snowboards, le dernier manufacturier industriel de skis et de planches à neige au Québec. Une entreprise qui produit d'ailleurs d'autres micromarques d'ici. Si les gars de Xalibu espéraient au départ ne jamais cesser de tout faire de A à Z, la collaboration a été suffisamment fertile pour changer leurs plans.

Ainsi, de la vieille grange sur la rive nord du Saint-Laurent, la production est passée de l'autre côté du fleuve, près de Rimouski, chez Utopie. Chemin faisant, Alexandre a été embauché par le manufacturier. Le Saguenéen d'origine a depuis déménagé dans le Bas-du-Fleuve.

Produit de niche

Maxime Bolduc ne se fait pas d'illusion. Il a conservé son emploi chez Mountain Equipment Coop à Québec et ne s'imagine pas compétitionner les géants de l'industrie de la glisse que sont les Atomic, Salomon, G3 et autres Black Diamond. Sa priorité est plutôt de satisfaire une clientèle de skieurs passionnés qui cherchent un produit de niche, haut de gamme, unique et différent.

Ski présentant un profil de 134-102-121 mm (pour un 175 cm) de conception tout à fait moderne, l'Ascension 102 se vendra entre 800 $ et 950 $.

Au moment où les micromarques québécoises de skis connaissent une période florissante - qu'on pense notamment à Raccoon ou Stanston -, Bolduc s'inspire du succès des autres et insiste qu'il n'y a pas de limite au rêve de Xalibu.

À preuve, le duo a changé l'an passé le nom de la marque, appelée d'abord Ascension. La raison? Une petite compagnie de planches à neige californienne existait déjà sous ce nom. Bolduc et Vézina ont donc voulu jouer de prudence. Car on ne sait pas ce que l'avenir réserve à la jeune entreprise québécoise...

Les Chic-Chocs dans l'ADN

On peut dire que le nom Xalibu va plutôt bien à la jeune marque de skis 100 % made in Québec. Le mot, qui veut dire «caribou» en micmac, est le nom d'un sommet des Chic-Chocs, en Gaspésie. Une région qui a certainement inspiré la création des skis de l'entreprise. Car si elles ont amplement été testées sur le damé dans les stations près de Québec et dans «plein de spots secrets», les planches de l'actuelle production ont les Chic-Chocs dans leur ADN. Les guides de l'Auberge de montagne ont notamment pu les mettre à l'épreuve l'an passé. Cet hiver, les Xalibu seront encore en vedette là-bas alors que 13 paires seront mises à la disposition des visiteurs. Autrement, le fabricant a déjà planifié un imposant calendrier de journées démo pour aller à la rencontre des amateurs de ski d'aventure. Mais avant, il y aura le lancement officiel de la marque le jeudi 13 décembre, dès 20h, à la brasserie artisanale La Korrigane, rue Dorchester, à Québec. Musique et cinéma d'action - avec la présentation du film de ski The Dream Factory - seront à l'honneur. Mais les regards seront définitivement tournés vers les nouveaux Xalibu, tout juste sortis des presses.

Info : www.facebook.com/Xalibuskis

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer