La montagne au pas de course

Sur le même thème

Isabelle Duchaine négocie, en compagnie de Jean Fortier,... (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

Agrandir

Isabelle Duchaine négocie, en compagnie de Jean Fortier, directeur du Québec Mega Trail, une descente de la boucle du 5 km qui servira de terrain de jeu pour l'une des épreuves de course en sentier qui aura lieu le 14 juillet, au mont Sainte-Anne.

Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte
Le Soleil

Le hasard fait bien les choses. Au moment où j'allais amorcer mes recherches en prévision de cette chronique sur la course en sentier, ma boîte de courriels m'a apporté le précieux contact qu'il me manquait. L'annonce de la compétition Québec Mega Trail (QMT) ne pouvait mieux tomber pour un gars décidé à découvrir les attraits du mont Sainte-Anne (MSA) au pas de course.

Moins d'une semaine plus tard, j'étais en forêt avec Jean Fortier, président d'Horizon 5 et directeur de la nouvelle course qui se tiendra le 14 juillet prochain sur les pentes du MSA. Un aperçu en avant-première de ce qui attend les coureurs qui viendront se tester ou simplement découvrir l'univers du trail running. Déjà, plus de 200 athlètes sont inscrits pour les épreuves de 1 km (enfants), 5 km, 10 km et 21 km.

Un nombre de participants que Fortier et sa bande veulent faire grandir le plus possible dans les prochaines années. D'abord en faisant connaître la course en sentier, puis en la rendant accessible le plus possible. Des motivations derrière la série estivale présentée dans la grande région de Québec par Horizon 5, qui regroupe le Sentier Urbain (mai, Beauport), le QMT et le XC de la Vallée (août, Vallée Bras-du-Nord).

Phénomène sportif bien ancré en Europe, la course en sentier tarde peut-être un peu à s'approprier l'attention des athlètes d'ici, mais ce n'est qu'une question de temps. Déjà, le nombre de compétitions augmente dans la province d'année en année et de plus en plus de clubs de course organisent des entraînements en version trail.

Fortier évoque d'ailleurs le rêve de pouvoir accueillir un jour 1000 coureurs sur les parcours du MSA qu'il a dessinés. Ayant ses entrées chez le fabricant Salomon, spécialiste mondial de chaussures et d'équipements pour la course en sentier, Fortier aimerait même inviter éventuellement de gros noms de l'équipe pro du géant français. Et comme c'est probablement la meilleure au monde en ce moment... ça ferait un bon spectacle!

Essai sur sentier

Le hasard fait vraiment bien les choses. En visite à Québec, mon amie Isabelle n'a pas hésité quand je l'ai invitée à m'accompagner pour cette sortie de course sur les pentes du mont Sainte-Anne. Amoureuse des sports d'endurance, elle avait déjà dans ses bagages ses espadrilles de trail.

Mais ce n'est pas le fait qu'Isabelle avait avec elle ses souliers cramponnés qui tombait à point. Mais plutôt qu'elle connaissait déjà bien celui qui allait être notre guide. Car comme bien des coureurs en sentier, Jean Fortier vient de l'univers des raids d'aventure. Tout comme Isabelle... qui avait déjà fait équipe avec lui par le passé! Comme quoi le monde est petit, même en pleine forêt!

C'est donc dans une ambiance de retrouvailles que nous avons parcouru ce qu'il conviendrait d'appeler le sentier d'initiation du QMT. Un divertissant tracé de 5 km - 5,7 km en fait - offrant un dénivelé positif de 326 mètres.

Coureur sur route, je quittais réellement le bitume pour la première fois, sans trop savoir à quoi m'attendre. Verdict? Pourquoi ai-je autant patienté! Si les ascensions accidentées peuvent parfois en intimider certains, il ne faut pas s'en inquiéter outre mesure. Le trail running est tellement plus que ça!

Outre la boue, les cailloux et les racines, il y a surtout cette belle sensation de liberté que l'on ressent à filer entre les arbres loin du gris de la ville. À la limite, c'est un peu comme faire de la randonnée en accéléré.

Puis, comme le fait remarquer Fortier, contrairement à sur la route, la vitesse n'a pas la même importance, alors que le parcours dicte le pas à adopter. Notre concentration étant portée sur où l'on met les pieds et sur les prochains obstacles à négocier, le temps file sans qu'on s'en rende compte. Magique!

Info sur le Québec Mega Trail : www.qmtrail.com

Kilian Jornet, le Wayne Gretzky des sentiers

Si le nom de Kilian Jornet ne vous dit rien pour l'instant, retenez-le. Car il y a fort à parier que l'Espagnol, véritable légende vivante de la course en sentier, deviendra avant longtemps une icône qui dépassera les limites de son sport.

À seulement 24 ans, il est déjà le Wayne Gretzky du trail running. Rien de moins. D'abord spécialiste du ski-alpinisme l'hiver, Jornet s'est tourné vers la course en sentier pour vivre son amour de la montagne à temps plein.

Ayant connu du succès très jeune en compétition, il cumule depuis les records. Des exemples? Il détient depuis 2010 la marque pour l'ascension la plus rapide du mont Kilimandjaro, en Tanzanie, le toit de l'Afrique. Jornet a atteint le sommet de la montagne de 5892 mètres en cinq heures 23 minutes et des poussières! Plus de 4240 mètres d'ascension au total! Et comme si ça ne suffisait pas, la course s'est poursuivie jusqu'en bas pour également battre le record du monde pour l'aller-retour, en sept heures 14 minutes.

Autrement, il détient aussi le record de victoires masculines pour le prestigieux Ultra-Trail du Mont-Blanc (166 km, 9400 mètres de dénivelé positif), une course qu'il a remportée trois fois jusqu'ici. Une «balade» que Jornet a réalisée en 2011 en 20 h 36 min 43 s.

Dimanche dernier, c'est le record pour le marathon du Mont-Blanc qui est tombé sous les pas de Jornet. L'Espagnol a survolé les 42 km en montagne (2511 mètres de montée, 1490 mètres de descente) en 3 h 38 min 24 s pour réduire de 14 minutes la marque précédente.

Jean Fortier, directeur du Québec Mega Trail, a sans doute la meilleure illustration pour caractériser celui qui est surnommé «l'extraterrestre» par certains. L'anecdote date de l'an dernier, quand Fortier et sa conjointe - la talentueuse coureuse Marie-Josée Dufour - ont été invités par le fabricant Salomon à la Kilian's Classik, à Font-Romeu, en France.

Au terme d'une sortie de deux heures dans les Pyrénées, Fortier a eu connaissance que Jornet retournait en montagne comme si de rien n'était après sa propre escapade avec un autre groupe... sorti pour quatre heures. «Dès son arrivée, il est reparti avec trois autres gars pour un autre deux heures!» s'étonne encore Fortier, qui venait vraiment de croiser un coureur d'une autre planète.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer