De la mode à la déco: les designers sortent du placard!

Le couturier Jean Paul Gaultier a dessiné pour...

Agrandir

Le couturier Jean Paul Gaultier a dessiné pour Roche Bobois une collection de meubles audacieuse et fortement influencée par sa signature avec des dentelles, des imprimés et des tatouages.

Partager

Annie Lafrance, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Le design est partout. Les imprimés passent de la garde-robe au papier peint et les textiles les plus en vogue habillent désormais notre décor. Envie d'un accessoire griffé? Au lieu de succomber au dernier sac à main Versace, pourquoi ne pas opter pour un coussin?

Le mobilier signé Versace reproduit le logo et... - image 1.0

Agrandir

Le mobilier signé Versace reproduit le logo et le style glamour de la griffe.

La maison italienne Missoni reproduit ses motifs tissés... - image 1.1

Agrandir

La maison italienne Missoni reproduit ses motifs tissés uniques sur ses coussins et ses accessoires pour la maison.

Le phénomène n'est certes pas nouveau. Depuis plusieurs années, les marques de prêt-à-porter telles que Ralph Lauren, Calvin Klein, Missoni et compagnie étendent leurs imprimés et coloris à la literie, aux rideaux et à la salle de bain.

Mais l'offre se multiplie actuellement. D'autres créateurs et maisons de couture ont flairé la bonne affaire en proposant des collections pour la maison qui s'inscrivent dans leur signature.

Un marché lucratif

De fait, les maisons de couture délaissent peu à peu le design vestimentaire pour s'intéresser à un marché plus lucratif: le mobilier griffé. En plus d'y apposer leurs logos, ces marques aménagent des univers hautement fashion, puisant leur inspiration dans la haute couture vestimentaire. Broderies à la main, dentelles, surpiqûres sur le cuir, détails de passementerie, etc.: ces objets griffés sont habituellement offerts en séries limitées.

Parmi les plus connues, Armani, Fendi, Hermès, Missoni et Versace constituent en quelque sorte les cinq empires du design de luxe. Mais n'achète pas qui veut un meuble griffé, même un coussin! Les coussins carrés brodés à la main de la maison Hermès se détaillent à partir de 500$ et le prix d'un sofa sectionnel Missoni frôle les 30 000$. Et le double chez Armani.

«Comme pour les vêtements, ces maisons ne vendent pas à n'importe qui, ni dans n'importe quelle boutique, dit la propriétaire de la boutique Un Fauteuil pour deux, à Québec, Nancy Ricard. C'est un milieu fermé qui a une clientèle assez fidèle.» Ainsi, le plus souvent, la cliente qui s'offrira une table Versace est la même qui a porté sa garde-robe.

Quelques griffes à Québec

N'empêche, certaines griffes sont offertes à Québec. Des accessoires Christian Lacroix et Missoni sont offerts chez Un Fauteuil pour deux. Sur le bord de la faillite, la maison Christian Lacroix avait mis fin à la confection haute couture et prêt-à-porter en 2009 et s'est consacrée depuis à la distribution de produits dérivés, allant des parfums aux objets de décoration.

Chez Roche Bobois, c'est le couturier chouchou Jean Paul Gaultier qui, depuis 2010, a conclu une entente de collaboration pour y distribuer sa plus récente ligne de mobilier. Les magasins Roche Bobois offrent également les carpettes et les objets de décoration de la maison Sonia Rykiel, une autre designer vestimentaire.

La designer Marie Saint Pierre a lancé à... - image 2.0

Agrandir

La designer Marie Saint Pierre a lancé à l'automne une première collection de fauteuils et de coussins rondouillets rappelant sa collection vestimentaire précédente. (Leda & St-Jacques)

Le designer montréalais Jean-Claude Poitras signe depuis quelques... - image 2.1

Agrandir

Le designer montréalais Jean-Claude Poitras signe depuis quelques années une collection d'accessoires des arts de la table inspirée de ses croquis de couturier.

Du design d'ici

Plus près de chez nous, quelques designers québécois s'intéressent également à ce marché. Toujours passionné par la mode et le design, l'ex-couturier montréalais Jean-Claude Poitras assistait au début du mois à la Semaine mode Montréal. Quelques semaines plus tôt, il avait présenté sa nouvelle collection de mobilier au Salon canadien du meuble de Toronto. «Le design m'inspire sous toutes ses formes, nous a-t-il confié. Et je constate que les intérieurs ont gagné en importance ces dernières années et les clients veulent suivre les tendances jusque dans leur demeure», poursuit celui qui signe également une collection de vaisselle de porcelaine et des arts de la table.

Enfin, après avoir créé la literie du groupe hôtelier Germain, la chef de file de la mode québécoise Marie Saint Pierre a elle aussi développé ce créneau en commercialisant d'abord des coussins et draperies, puis à l'automne dernier, des fauteuils rondouillets et des coussins en guirlande rappelant sa collection vestimentaire précédente.

Du prêt-à-porter pour habiller nos maisons? Pourquoi pas!

****

Vous voulez en savoir plus sur le mobilier griffé? Venez rencontrer notre journaliste mode Annie Lafrance au Salon Expo HABITAT, sur la scène Maison Le Soleil, qui se déroule jusqu'à dimanche au Centre de foires. www.expohabitatquebec.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer