Après les crèmes BB, place aux CC!

Poudre compacte CC d'Annabelle, 17 $,  dès le...

Agrandir

Poudre compacte CC d'Annabelle, 17 $, dès le 21 janvier

Partager

Sur le même thème

Annie Lafrance, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Il fallait s'y attendre. Après le succès fulgurant des crèmes BB (pour «baumes de beauté»), voilà qu'une nouvelle catégorie de cosmétiques débarque sur le marché et promet de détrôner les précédentes. Son nom : la crème CC. Pour «correction couleur» ou «contrôle couleur», selon les étiquettes. Stratégie marketing ou véritablement révolution de l'industrie de la beauté?

Base «perfectrice» de teint CC d'Annabelle, fini lumineux,... - image 1.0

Agrandir

Base «perfectrice» de teint CC d'Annabelle, fini lumineux, 17 $, dès le 21 janvier

L'industrie de la beauté est en constant changement. Chaque semaine, de nouveaux tubes et soins, plus performants les uns que les autres, atterrissent sur les tablettes des pharmacies et des centres d'esthétique. Pour les compagnies, l'un des défis actuels est de concevoir des produits à la fois polyvalents et efficaces. Et c'est ce que promettent les crèmes CC, dont les premiers exemplaires seront commercialisés sous peu au pays.

Corriger les imperfections

Comme pour la crème BB, la demande pour la CC provient également de l'Asie. Et son principe est similaire : une crème pour le visage à la fois hydratante, légèrement teintée, offrant une légère protection solaire et lissant les défauts. À la différence qu'elle possède également des propriétés correctrices du teint et, parfois, des ingrédients antiâge. En d'autres termes, les compagnies avancent que la CC est l'amélioration simple de la BB.

Tous ne sont pas de cet avis. Des cosméticiennes que nous avons rencontrées émettent des bémols. «C'est difficile à croire qu'une seule crème peut faire tout ça», dit l'une d'elles en lisant l'étiquette. «On s'adresse ici aux femmes ayant à la base une peau sans problème, quasi parfaite», poursuit une autre qui veut garder l'anonymat.

N'empêche, au Québec, la première compagnie à faire le grand saut est Annabelle. Dans les prochains jours, elle lancera la campagne publicitaire de sa nouvelle gamme CC, avec en tête d'affiche la chanteuse Marie-Mai, ambassadrice de la marque.

La gamme comprend deux bases «perfectrices» de teint (fini naturel et fini lumineux) qui corrigent les rougeurs et les imperfections ainsi qu'une poudre compacte enrichie de vitamines et d'antioxydants. Ces cosmétiques peuvent remplacer le maquillage ou être utilisés en complément, dit la compagnie.

D'autres tubes à surveiller

La populaire marque Olay avait également annoncé aux médias le lancement de sa crème sept en un Total Effects CC pour le début février, mais la compagnie a décidé de reporter à plus tard la commercialisation de ce produit, pour une raison qui demeure inconnue.

D'ici là, les adeptes des pots griffés sont impatientes de mettre la main sur la version luxueuse signée Chanel, dont le tube blanc CC est, pour le moment, seulement vendu en Asie. On peut aussi acheter en ligne certaines crèmes, dont celle lancée dernièrement par Juice Beauty (39 $ au www.juicebeauty.com).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer