La mode pour toutes les formes

Précédant le Samedi stylisé de décembre, un défilé...

Agrandir

Précédant le Samedi stylisé de décembre, un défilé de mode a lancé le projet «C'est moi! Que moi!» en mars 2012. De jeunes filles de la Rive-Sud de Québec avaient alors joué les mannequins pour une soirée.

Partager

Sur le même thème

Annie Lafrance, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Les tendances mode habillent-elles seulement les mannequins? Les images publicitaires sont-elles véridiques? Voilà deux questions parmi tant d'autres qu'ont posées les jeunes filles de 12 à 30 ans qui ont participé au projet «C'est moi! Que moi!». Célébrant la diversité corporelle, le projet a connu un tel succès que les organisateurs prévoient renouveler l'expérience en 2013... avec leurs mamans!

Mis en place par le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches, le projet «C'est moi! Que moi!» avait à l'origine pour mission de mettre en garde les jeunes femmes contre les régimes amaigrissants, par le biais d'une vidéo diffusée dans les écoles.

«Mais nous voulions aller plus loin dans notre démarche et viser également l'industrie de la mode. Nous avons donc organisé au début de décembre un Samedi stylisé. Les participantes ont pu constater par elles-mêmes que les images publicitaires et médiatiques ne reflétaient pas toujours la réalité», dit la coordonnatrice Karine Drolet.

À chacune sa silhouette!

Parmi les trois conférencières, la styliste vestimentaire Véronique Boucher avait pour mandat de faire tomber les préjugés dans la mode et ainsi démontrer que les tendances peuvent habiller toutes les femmes. Et toutes les formes! «Mais il ne faut pas être une victime de la mode, prévient-elle. Il vaut mieux sélectionner les tendances qui vont de pair avec notre morphologie et notre personnalité!» En prendre et en laisser, voilà le message qu'elle a voulu transmettre aux adolescentes.

Comment y arriver? D'abord, en se regardant dans le miroir et en déterminant qu'elle est notre silhouette. «On a souvent de la difficulté à se voir comme un tout. On porte attention à certaines parties de notre corps, souvent celles qu'on aime moins, et on amplifie parfois nos défauts», poursuit l'experte. Résultat : on enfile une mignonne petite veste pour camoufler le «mou» de bras, mais on l'agence mal.

Un constat qui est encore plus marqué chez les adolescentes. «Les jeunes femmes subissent une énorme pression pour suivre la mode, mais elles ne prennent pas toujours le temps de savoir ce qui leur va bien ou pas. La relation avec leur corps est différente et il faut davantage miser sur leurs atouts», dit Mme Boucher.

Outre la silhouette, les thèmes de l'image hypersexualisée des adolescentes dans les publicités et de la bonne nutrition ont aussi été abordés durant cette activité. «On a fait un tour d'horizon rapide de la question, mais c'est un pas dans la bonne direction», soutient la coordonnatrice Karine Drolet.

En fait, l'activité a non seulement été appréciée des participantes, mais aussi de leurs mamans! Si bien que l'organisme prévoit l'offrir à nouveau en mars 2013. Mais cette fois, elle sera réservée aux femmes de 30 ans et plus.

Pour plus d'infos ou pour visionner la vidéo sur les régimes amaigrissants, visitez le www.femmesca.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer