Jouer les mannequins à trois ans!

Sur le même thème

Depuis neuf ans, le concours Les Sourires de...

Agrandir

Depuis neuf ans, le concours Les Sourires de Souris Mini attire quelque 6000 candidatures venant des quatre coins de la province. Originaire de Rouyn, le jeune Caleb est l'un des gagnants de la dernière année.

 

Annie Lafrance, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) C'est connu : les jeunes parents sont gagas de leurs enfants et croient bien souvent que leur progéniture est la plus belle au monde. Si bien qu'ils les inscrivent à mille et un concours de mini-mannequins, dont le nombre augmente chaque saison, tout comme la participation et l'enthousiasme des parents!

La fille de Caroline Blanchette, Émily-Rose, a vu... - image 1.0

Agrandir

La fille de Caroline Blanchette, Émily-Rose, a vu son portrait affiché dans la vitrine du magasin Souris Mini du Centre Fairview, dans la région de Montréal.

Oubliez les agences de casting et de mannequins : pour voir la belle binette de fiston ou de fillette sur une affiche publicitaire, soyez son propre agent et inscrivez-le vous-mêmes à des concours. Vous aurez l'embarras du choix. Que ce soit Les Sourires de Souris Mini, Les minivedettes de Bête pas Bête Design ou encore Les jolies frimousses de L'Aubainerie, les détaillants et fabricants de vêtements pour enfants semblent être les préférés des parents. Mais d'autres concours de personnalité sont également organisés par des magazines pour enfants, par des compagnies de jouets et même par des fabricants de petits pots de nourriture pour bébé!

Courir les concours

Certains parents «courent» littéralement les concours. C'est le cas de Caroline Blanchette, maman de deux enfants âgés de deux et cinq ans. «L'an dernier, ma fille Émily-Rose a gagné le concours de Souris Mini pour la boutique du Centre Fairview et mon garçon a été finaliste au concours Petits Mannequins d'un jour. Je me suis dit que je n'étais pas la seule à les trouver magnifiques et, depuis, je les ai inscrits à une foule de concours», confie-t-elle.

Avant de prendre en main la «carrière» de mannequin de sa fille de cinq ans, Caroline l'avait inscrite dans une agence de casting, mais sans succès. «Elle ne faisait que des auditions et ça m'a coûté très cher», déplore-t-elle. Photographe amateur, elle a donc pris l'appareil photo et a envoyé les photos de fillette à différents concours. «Quand elle a vu sa photo dans la vitrine de la boutique Souris Mini, elle était extrêmement fière. Mais il faut aussi relativiser les choses et lui expliquer qu'elle ne peut pas gagner tout le temps», ajoute la mère de famille.

Engouement nouveau

Caroline n'est pas la seule à participer à ces concours de beauté enfantine. Plus de 6000 candidatures ont été reçues chez Souris Mini à l'automne dernier, qui tient son concours depuis neuf ans. «On fait ça d'abord pour les parents, pour remercier notre clientèle. Et aussi pour donner une chance égale aux enfants de toutes les régions du Québec. Chaque ville a ses petits mannequins qui font la fierté de leur entourage», dit le vice-président au marketing de Souris Mini, Michel Bellavance.

Mais le processus n'a pas que ses avantages. Pour les entreprises, l'organisation, la réception et la gestion des photos reçues demandent plusieurs heures, sans compter la pression de certains parents qui interagissent sur les réseaux sociaux pour que leur enfant soit sélectionné.

Et ceux qui envoient des tonnes de photos. «Avant même de lancer notre premier concours, notre boîte courriel était déjà pleine de photos reçues», s'exclame pour sa part Virginie Gobeil, directrice générale de l'entreprise de Québec Bête pas Bête Design. Cette marque de vêtements a lancé son premier concours il y a quelques semaines à peine, recherchant deux minivedettes âgées de trois à cinq ans pour sa campagne automnale. Les gagnants devraient être connus la semaine prochaine.

Des clientèles ciblées

Même constat chez L'Aubainerie, qui est actuellement à réaliser les séances photo des gagnants de son deuxième concours, photos qui seront vues dans la prochaine campagne pour la rentrée scolaire. Comme chez Bête pas Bête, le concours de L'Aubainerie visait des clientèles précises. «Le concours était ouvert selon les tailles des échantillons de vêtements disponibles», explique la directrice du marketing, Catherine Venne.

Cette dernière affirme avoir eu beaucoup de difficulté à choisir les plus beaux jeunes visages du Québec parmi les 3000 candidatures reçues. «On regarde la photogénie, mais honnêtement, tous les enfants sont beaux. Nos choix sont souvent des coups de coeur et parfois, je dois avouer que nous avons dû tirer au sort pour départager nos choix», admet-elle.

Concours à grande échelle

Vous aimeriez voir votre enfant dans des publicités nationales? Il n'y a pas que les compagnies québécoises qui recherchent des petits mannequins d'ici. Même l'américaine Gap a ouvert pour la première fois ce printemps son concours BabyGap et GapKids aux enfants canadiens. Les gagnants seront dévoilés dans un mois. Patience!

La photogénie, c'est quoi?

Le principal critère de sélection des concours de photos d'enfants est la photogénie. Mais que regardent plus précisément les agences et les compagnies de mode enfantine? Nous leur avons posé la question.

Outre des traits symétriques du visage et un sourire charmeur, la plupart des experts joints disent rechercher des enfants qui semblent à l'aise devant l'objectif. La qualité des photos envoyées par les parents peut être aussi considérée. Sans obligatoirement avoir recours à un photographe professionnel, une photo récente de bonne qualité est souhaitable. On doit y voir le visage complet de l'enfant, un sourire naturel et une pose qui ne semble pas trop figée.

Avis aux parents : oubliez les chapeaux, les moues boudeuses, les grimaces coquines, le maquillage sur fillette ou encore le déguisement d'Halloween, et ce, même si fiston est craquant dans son costume de dragon!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer