Épuisé d'être fatigué

Même si la fatigue peut être causée par... (123RF/Stefano Lundardi)

Agrandir

Même si la fatigue peut être causée par un certain nombre de pathologies, elle peut être aussi un simple «symptôme» de l'âge.

123RF/Stefano Lundardi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / «Depuis un an, mon père a un gros problème de fatigue et de sommeil. Il a consulté le médecin et le pharmacien, mais ils lui ont dit qu'il n'y avait aucun médicament pour corriger le problème. La seule chose qui lui a été recommandée, c'est le repos et le sommeil, ce qu'il trouve très désagréable. Il a 86 ans, il est très autonome, conduit sa voiture, demeure seul dans un condo et se nourrit très bien. Y a-t-il une solution?» demande Diane Lemieux.

La fatigue est souvent vue comme une sorte de fatalité associée à la vieillesse. Plus on avance en âge, moins il nous reste d'énergie, entend-on souvent. Mais en fait, il n'existe pas de «modèle universel du vieillissement», avertit le gériatre David Lussier: s'il est vrai que la fatigue est assez fréquente chez les personnes âgées, bien des gens vieillissent sans en ressentir.

Alors d'où vient l'épuisement permanent que ressentent beaucoup d'aînés, comme le père de notre lectrice? Dr Lussier ne peut évidemment pas se prononcer sur le cas d'une personne en particulier sans l'avoir rencontrée, mais lorsqu'il rencontre un patient qui se plaint de fatigue, dit-il, «la première chose à faire est d'éliminer la possibilité que cela soit causé par une maladie, parce qu'il y en a pas mal qui peuvent amener de la fatigue. Si le patient fait de l'anémie [un manque de fer dans le sang], par exemple, s'il fait de l'hypothyroïdie [une glande thyroïde qui ne fonctionne pas bien], une insuffisance cardiaque, etc., ce sont toutes des pathologies qui peuvent amener de la fatigue».

Dans le cas de l'anémie et de l'insuffisance cardiaque, le manque d'énergie vient d'une mauvaise oxygénation des cellules - à cause d'une mauvaise circulation dans le cas de l'insuffisance, et parce que les cellules sanguines ont besoin de fer pour transporter l'oxygène -, et comme nos cellules ont besoin d'oxygène pour produire de l'énergie, on comprend facilement la lassitude que cela peut causer.

«Symptôme de l'âge»

Dans des cas comme ceux-là, il peut y avoir des remèdes relativement faciles - des comprimés de fer pour les anémiques, par exemple. Mais on croit comprendre de la description qu'en fait notre lectrice que ces possibilités ont toutes été éliminées chez son père. Et dans pareil cas, dit Dr Lussier, il est possible que la fatigue soit simplement un «symptôme» de l'âge.

«C'est sûr qu'en vieillissant, on n'a pas la même énergie pour faire nos activités d'antan. C'est en partie parce que le système musculaire est moins grand, la fonction cardiaque est moins grande, alors si le coeur ne pompe plus aussi efficacement qu'avant, il y aura moins d'oxygène et de sang qui va se rendre aux muscles et au cerveau. Le métabolisme est différent aussi [...] l'oxygène peut se rendre toujours bien à la cellule, mais y être moins bien utilisé. Ce sont autant de raisons qui font qu'on peut être fatigué en vieillissant», explique le gériatre.

Or contrairement à la fatigue causée par certaines pathologies particulières, il n'y a pas grand-chose à faire contre la vieillesse, malheureusement. Il faut bien manger, bien dormir quitte à faire une sieste en après-midi, car les personnes âgées ont souvent le sommeil plus léger - mais n'ont pas moins besoin de dormir! «Sinon, il s'agit de ne pas s'empêcher de faire des activités, de ne pas rester assis parce si on ne fait rien, les muscles et la circulation ne seront pas activés et on va être de plus en plus fatigué. Et il faut aussi se stimuler intellectuellement. Mais c'est pas mal la seule chose qu'on peut faire, parce qu'il n'existe pas de tonique ou de vitamine miracle pour régler ça», conclut Dr Lussier.

*****

«Pourquoi la température extérieure s'abaisse-t-elle de 1 °C juste avant ou pendant le lever du Soleil? Ça m'intrigue depuis fort longtemps...», nous écrit Guy Pelletier, de Saint-Pascal-de-Kamouraska.

En fait, dit le météorologue d'Environnement Canada Simon Legault, il n'y a pas de refroidissement soudain juste avant ou pendant le lever du Soleil. La nuit, la seule source de chaleur pour l'air est celle que le sol a emmagasinée au cours de la journée et qui est réémise sous la forme d'infrarouges. Comme une partie de ces infrarouges sont captés par les gaz à effet de serre de l'atmosphère (CO2 et vapeur d'eau, principalement), cela contribue à garder une certaine chaleur pendant la nuit. Mais à mesure que le sol perd son énergie en la rayonnant, il émet de moins en moins d'infrarouges et l'air refroidit petit à petit jusqu'au matin.

Cependant, précise M. Legault, il peut arriver que cette baisse de température se poursuive un certain temps après que le Soleil se soit montré le bout du nez. Au petit matin, sa lumière n'arrive pas directement au sol, mais plutôt avec un angle prononcé, ce qui signifie que son énergie est répartie sur une plus grande surface que, disons, au milieu de la journée. En outre, s'il y a de l'humidité au sol, ce qui est fréquent à cause de la rosée, une bonne partie de l'énergie servira à la faire évaporer - énergie que la vapeur apportera avec elle.

Et tant que l'énergie du Soleil qui arrive au sol ne surpasse pas celle que le sol perd en rayonnement infrarouge, la température continue de descendre.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer