Les pieds, cause d'insomnie?

Un grand nombre de personnes souffrant d'insomnie se... (123rf, Nils Weymann)

Agrandir

Un grand nombre de personnes souffrant d'insomnie se plaignent d'avoir les pieds et les mains froides.

123rf, Nils Weymann

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Comme tant d'autres, je ne réussis pas à m'endormir quand j'ai les pieds froids - même si j'ai tout le reste du corps chaud et bien emmitouflé. Pourquoi en est-il ainsi?», demande Lyse Levesque.

«C'est une question assez complexe, mais chose certaine, dans mon expérience clinique, c'est souvent rapporté. Beaucoup de personnes qui souffrent d'insomnie nous disent qu'ils ont les pieds et les mains froides», dit le spécialiste des troubles du sommeil de l'Université Laval, Charles Morin.

Le lien entre les deux peut être de trois ordres - ou même, selon l'individu, un mélange des trois. En principe, il peut s'agir d'une simple question de confort. «Beaucoup d'insomniaques nous disent à l'inverse avoir trop chaud», dit d'ailleurs M. Morin. Mais comme notre lectrice précise qu'elle n'a froid qu'aux pieds, nous présumerons qu'il s'agit d'une des deux autres explications.

Il arrive, d'abord, que les pieds froids soient le symptôme d'un autre problème qui, lui, retarde l'endormissement. Beaucoup de gens anxieux, par exemple, se plaignent d'avoir les extrémités froides - et l'anxiété est aussi connue pour retarder le sommeil. De même, l'apnée du sommeil semble également associée aux pieds et mains froids.

Mais il est également possible que le lien soit plus direct, car la température du corps varie selon le moment de la journée. «Un des principes de base à comprendre, ici, est que la nuit, la température du corps diminue. C'est très relié aux cycles circadiens [l'alternance entre l'activité et l'inactivité dans une journée], il y a baisse d'environ 1,5 °C entre le moment où la température corporelle est à son point le plus élevé [autour de 38 °C en soirée] et à son point le plus bas, vers 4h matin. D'ailleurs, c'est très difficile de rester éveillé à ce moment-là. Les travailleurs de nuit le savent bien et le ressentent même s'ils ont très bien dormi pendant le jour», dit M. Morin.

Pourquoi donc? Essentiellement, poursuit-il, parce qu'au-delà des fonctions absolument essentielles que remplit le cerveau, on oublie parfois qu'il joue également un rôle physiologique, dont l'économie d'énergie fait partie. Le sommeil sert en effet (en partie) à «étirer» nos réserves le plus longtemps possible - d'où le ralentissement du métabolisme et la baisse de température corporelle qui y sont associés.

D'ailleurs, plusieurs traitements de l'insomnie sont basés précisément sur ce phénomène. «J'ai travaillé avec une compagnie aux États-Unis qui fait un casque pour refroidir le corps des insomniaques. Ça refroidit la tête, et ça se trouve en même temps à ralentir le métabolisme. On a aussi des données qui montrent que l'entraînement physique peut amener un meilleur sommeil. Sur le coup, évidemment, cela augmente la température corporelle, mais quelques heures après, il va y avoir un rebond dans la température, qui va chuter et faciliter le sommeil. Et on peut obtenir le même effet, le même rebond, avec un bain chaud», indique M. Morin.

Bref, tout se passe comme si le corps avait besoin de se refroidir un peu pendant la nuit.

Priorité aux organes vitaux

Maintenant, une bonne partie de la réponse à la question de notre lectrice tient dans la façon dont cette chute se produit. Les physiologistes séparent souvent le «centre» des «périphéries» (le bout des bras et des jambes, ainsi que la peau) pour expliquer comment l'organisme gère sa température. Comme le plus important est de conserver la chaleur du centre, où se trouvent les organes vitaux, c'est là que la température est la plus stable, et c'est par la périphérie que le corps perd sa chaleur - laquelle est principalement «transportée» par le sang. Quand le corps veut diminuer sa température (que ce soit pour dormir ou lors d'un exercice physique), il augmente la circulation sanguine en périphérie, ce qui va avoir pour effet d'augmenter la température des extrémités. Et inversement, quand l'organisme veut garder sa chaleur, il réduit la circulation proche de la peau, dans les mains et dans les pieds.

Ce mécanisme a pour conséquence que la température des extrémités subit des variations beaucoup plus importantes que le centre - d'où le fait que l'on peut, comme notre lectrice, avoir froid uniquement aux pieds. On touche d'ailleurs ici à la réponse: chez les insomniaques qui ont les pieds froids (sans raison comme l'anxiété), il est bien possible que l'endormissement ne vienne pas parce que le corps «central» ne parvient pas à se refroidir. Cela peut paraître paradoxal d'avoir froid à une partie du corps et ne pas parvenir à s'endormir parce qu'en fait, le reste du corps est trop chaud, mais c'est ainsi : moins de circulation sanguine en périphérie signifie moins de chaleur en surface (et aux extrémités), donc moins de perte de chaleur, et donc plus de chaleur qui reste au «centre».

Des études ont d'ailleurs trouvé, au début des années 2000, que la mesure qui colle le mieux à l'endormissement est la différence de température entre le centre et la périphérie du corps. Cet écart est à son maximum en début de soirée, puis diminue constamment jusqu'à s'effacer complètement pendant la nuit.

Autres sources:

• Virginia Imadojemu et al., «Obstructive Apnea during Sleep Is Associated with Peripheral Vasoconstriction», American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, 2002, http://goo.gl/gXu6fb

• Kurt Kräuchi et al., «Circadian Clues to Sleep Onset Mechanisms», Neuropsychopharmacology, 2001, http://goo.gl/7A54Ua

• Kurt Kräuchi et al., «Functional link between distal vasodilation and sleep-onset latency?», AJP-Regulatory, 2000, http://goo.gl/8yaNBd

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer