Pas de savon «miracle»

Selon des données de Statistique Canada publiées en... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Selon des données de Statistique Canada publiées en 2010, les ménages canadiens dépensent en moyenne 1200 $ par an en soins personnels.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) «Les savons, il y en a de toutes les sortes et pour tout : mains, visages, cheveux, lessive, vaisselle, etc. Mais sont-ils véritablement différents les uns des autres, ou est-ce qu'un seul et même savon pourrait, comme autrefois, servir "tout usage"?» demande Jean-Marc Fournier, de Sainte-Foy.

Il n'y a pas de réponse bien tranchée à cette question. D'un côté, on peut plaider que la principale «tâche» de pratiquement tous les produits nettoyants est toujours la même, soit enlever les matières grasses et les autres saletés que l'eau (elle-même un excellent nettoyant au départ) ne peut laver seule. De ce point de vue, donc, on pourrait dire que l'on peut tout faire briller avec une seule sorte de savon, «comme dans le temps». Mais, d'un autre côté, on demande aussi aux produits nettoyants de s'acquitter de pas mal d'autres besognes, qui varient selon le contexte et que l'on perdrait en n'en utilisant qu'un seul.

Comme on l'a déjà vu dans cette rubrique, l'eau (H2O) est une molécule dite «polaire». Son atome d'oxygène, en effet, attire les électrons beaucoup plus fortement que ses deux atomes d'hydrogène. Pour cette raison, les électrons (toujours porteurs d'une charge électrique négative) des atomes d'hydrogène se tiennent relativement proches de l'oxygène, qui prend donc une légère charge négative, et relativement loin des hydrogènes, ce qui leur laisse une légère charge positive. Ajoutez à cela que les hydrogènes forment un angle de 105° avec, et vous avez une molécule bâtie un peu comme un aimant.

À cause de cela, l'eau excelle à dissoudre les autres molécules bâties de la même manière, ou qui ont tendance à se séparer en ions, c'est-à-dire en «bouts» chargés positivement ou négativement. Mais pour la même raison, elle peine à emporter les molécules qui ne sont pas polaires - et les grandes chaînes d'hydrogène et de carbone qui forment les huiles et les graisses ne le sont justement pas du tout.

C'est pourquoi les savons contiennent à peu près toujours des détergents, soit des molécules qui ont un bout polaire et un bout non polaire. Ces molécules ont alors tendance à s'assembler spontanément pour former des sortes de bulles nommées micelles (voir le graphique ci-contre), dont l'extérieur est composé des parties hydrophiles et l'intérieur, des parties hydrofuges (voir le graphique ci-contre). Cela permet aux micelles de bien se dissoudre dans l'eau tout en transportant des graisses, dans leur partie interne et non polaire.

Voilà, grosso modo, l'essentiel de ce que l'on demande aux savons : enlever les saletés que l'eau est incapable de dissoudre. Mais voilà, la chimie moderne a ajouté bien d'autres raffinements à nos nettoyants -, souvent très pratiques, d'ailleurs, mais cela dépend du contexte.

Les enzymes

Ainsi, le savon à lessive, par exemple, ne doit pas seulement emporter les graisses et les sels minéraux de la sueur (solubles dans l'eau). Comme il arrive souvent que des morceaux d'aliments atterrissent sur nos vêtements, des protéines (provenant du lait, du sang, etc.) peuvent s'agglutiner dans les tissus. On ajoute donc habituellement aux lessives (entre bien d'autres choses) des enzymes, soit des molécules qui défont les protéines.

Or l'ajout d'enzymes n'est pas approprié pour tous les savons. Par exemple, à peu près personne ne se retrouve régulièrement avec de la viande ou du lait dans les cheveux - à l'exception notable de la fille de deux ans de votre humble serviteur, enfant dont la chevelure contient en permanence un échantillon parfaitement représentatif de tous les composés chimiques de son environnement, mais ne digressons pas. Les shampoings ne contiennent donc en général pas d'enzymes. Par contre, on leur demande de «réhydrater» les cheveux, notamment. Ceux-ci sont en effet normalement recouverts de sébums (sorte d'huiles), mais ils ne les produisent pas eux-mêmes, car les cheveux sont faits de cellules mortes. Or puisque les shampoings doivent «laver», ils contiennent des détergents qui ne font pas la différence entre les huiles produites par notre cuir chevelu et les véritables saletés. Alors les shampoings doivent contenir d'autres substances (notamment des «huiles essentielles») afin de remplacer les sébums lessivés. Faute de quoi les cheveux deviendraient secs et cassants.

Et soulignons ici que ces huiles essentielles seraient, au mieux, inutiles dans la lessive...

Bulles inutiles

Enfin, ajoutons un dernier exemple, même s'il n'est pas particulièrement édifiant : on demande non seulement au savon de laver, mais aussi de nous donner l'impression qu'ils lavent bien. C'est une attente plus ou moins inconsciente chez la plupart des gens, mais les services du marketing des manufacturiers en sont, eux, bien au fait. Et c'est précisément pour cette raison que la plupart des produits nettoyants que nous manipulons et voyons directement - pains de savon, shampoings, nettoyants tout usage, savon à vaisselle «à main», etc. - contiennent des produits moussants, dont la seule fonction est de faire des bulles. Celles-ci n'ont pas la plus petite influence sur le pouvoir nettoyant d'un savon, mais ils nous donnent le sentiment que le savon fait son travail. Qui n'a jamais entendu que les savons «écolos» ne lavent pas bien parce qu'ils ne font pas de mousse?

C'est faux (ou du moins, l'explication n'est pas là), et la preuve en est que les savons faits pour le lave-vaisselle ou la laveuse ne moussent pas, ou très peu, et qu'ils fonctionnent très bien. Mais eux, personne ne les voit...

Autres sources :

LOUIS BLOOMFIELD. How Everything Works: Making Physics Out of the Ordinary, Wiley and Sons, 2007.

ANDREA SEABROOK. «Are All Soaps Created Equal?», All Things Considered, NPR, 2007. goo.gl/Xpiiqj

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer