Infidélité: les trois conditions du pardon

Pour obtenir le pardon, le conjoint infidèle doit...

Agrandir

Pour obtenir le pardon, le conjoint infidèle doit premièrement éprouver une peine authentique d'avoir infligé autant de douleur à l'autre.

Partager

Sur le même thème

Yves Dalpé, psychologue
Le Soleil

(Québec) Je sais par expérience que plusieurs conjoints auront repoussé après la période des Fêtes leurs déclarations de guerre ou en tout cas l'expression de leurs grandes frustrations conjugales. En janvier, le sujet de l'infidélité fera surface chez certains couples et s'ensuivra une période de grande turbulence. Des conjoints tomberont en détresse et seront en furie contre l'infidèle, et celui-ci voudra se faire pardonner.

Voilà quelques années, j'ai suivi une formation aux États-Unis avec Janis Spring, auteure du livre à succès After the Affair. C'est cette psychologue qui m'a appris les trois attitudes essentielles qu'un infidèle doit avoir s'il veut se faire pardonner.

Premièrement, le conjoint infidèle doit éprouver une peine authentique d'avoir infligé autant de douleur à l'autre. Il ne faut cependant pas s'attendre à trop de regrets pour les actes eux-mêmes. L'infidèle s'est souvent fait un gros cadeau qu'il ne peut regretter. Mais ce qui importe le plus pour la personne trompée, c'est de sentir comment l'infidèle réalise maintenant l'effet négatif de son infidélité sur son bien-être à elle.

Une épouse trompée disait à son mari, en entrevue devant moi : «Je veux voir le regret dans tes yeux et savoir que tu te sentais coupable au moins quand tu me faisais cela.» Le mari lui expliqua qu'il n'avait pas été infidèle «contre» elle.

Cependant, elle se sentait quand même abandonnée sans rien y comprendre et il devait maintenant en prendre pleinement conscience. S'il aime vraiment sa femme, le mari infidèle démontrera donc comment il est touché par la souffrance de celle-ci. Sans cette sympathie et cette recherche d'empathie, il ne pourra pas regagner le coeur de sa conjointe qui en conclura à juste titre qu'il est égocentrique et qu'il ne l'aime pas.

Un deuxième préalable au pardon, c'est de tout faire pour rétablir la confiance. À ce stade-ci, les belles paroles ne suffisent pas. L'infidèle a une côte abrupte à remonter. Et les mesures à prendre peuvent être draconiennes. Si l'infidèle est trop mou dans sa façon d'éloigner la maîtresse (ou l'amant), les doutes subsistent et contribuent à nourrir la méfiance du conjoint trompé.

On doit donc réagir avec force pour rassurer l'autre. Ainsi, un mari infidèle peut être obligé de congédier son employée. Une épouse infidèle peut être obligée de quitter son emploi. Un couple peut être obligé de déménager. Les actions à prendre sont souvent très dérangeantes. Mais c'est le prix à payer pour sécuriser son conjoint et aussi pour faciliter le nécessaire deuil extraconjugal.

Celui qui s'est permis une escapade s'en est enivré. Durant cette période, le pétillant de sa vie lui a été fourni par cette relation en parallèle qui venait compenser sa morosité quotidienne. Un effet de sevrage peut s'ensuivre. Retourner à sa vie normale lui apparaît alors routinier, ennuyant et peut-être même désolant. Mais si on poursuit l'analogie du sevrage d'une drogue, on sait qu'après un certain temps d'abstinence, la joie de vivre a la chance de refaire surface. C'est en s'investissant vraiment avec son conjoint et sa famille, en planifiant des projets stimulants, en réduisant les irritants relationnels et en révisant son style de vie qu'on peut revitaliser sa vie conjugale et familiale.

Enfin, la troisième condition essentielle du pardon, c'est la ferme intention de découvrir les raisons de l'infidélité. En entrevue avec un couple, je suis souvent surpris de voir un homme, par exemple, minimiser cet aspect, au grand dam de sa femme qui n'en revient pas. «Fais comme moi, dit-il, oublie le passé, et regarde en avant.» Si cet homme-là ne change pas d'attitude à court terme, la dissolution de son mariage l'attend dans le détour. Le conjoint trompé a absolument besoin de comprendre ce qui s'est passé pour en tirer des conclusions et agir en conséquence.

Très souvent, les infidèles ne connaissent pas eux-mêmes les véritables raisons de leur infidélité. Dans certains cas, ils n'en ont aucune idée. D'autres infidèles pensent le savoir, mais leurs explications sont des rationalisations. Pourtant, on ne se laisse pas séduire par hasard non plus qu'on tombe amoureux par hasard.

Certains infidèles sont sur la bonne piste sans être capables de mener leur raisonnement jusqu'au bout. Par exemple, un homme rationalisera son infidélité en accusant le manque de libido de sa conjointe sans réaliser que ce manque de désir sexuel de sa femme est induit par son manque d'égard pour elle. Et il sera encore moins conscient du fait que ce grave manque de considération qu'il lui témoigne révèle un trouble de personnalité chez lui.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer