Cécile & Ramone: un Hard Rock Cafe québécois!

En entrant dans ce «Hard Rock Cafe» -... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En entrant dans ce «Hard Rock Cafe» - version Québec -, il faut avouer que le décor suscite un «wow».

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

Stéphanie Bois-Houde, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Born to be Wild de Steppenwolf et Easy Rider. Une toune mythique et un film qui l'est toujours aujourd'hui. L'attrait pour les choppers et grosses cylindrées ne date pas d'hier. C'est ce qui en guidera plus d'un en direction de Cécile & Ramone, une grilladerie au coeur du complexe Prémont Harley-Davidson.

Remonter le boulevard Pierre-Bertrand jusqu'à Cécile & Ramone n'a rien avoir avec le road trip de Peter Fonda et Dennis Hopper, mais en entrant dans ce «Hard Rock Cafe» - version Québec -, il faut avouer que le décor suscite un «wow». Nul doute que 3 millions $ d'investissements ont été injectés dans ce repère pour collectionneurs où quatre Harley chromées semblent prêtes à «quitter la terre» comme le chante Brigitte Bardot dans la chanson Harley Davidson. D'autres artefacts en lien avec le rock «légendaire», dont des disques signés par les Doors et les increvables Rolling Stones ainsi qu'une série de guitares, l'une autographiée par John Lennon, balisent la salle de 250 places enveloppée d'une bande-son nostalgie ultra-efficace.

Le soir de notre visite, une hôtesse professionnelle nous assigne une table à proximité d'une alcôve avec banquette. Nous nous y posons avec l'invitée qui rêvait, il y a longtemps, d'être «une fille de bicycle». Sa moto vendue, elle vient de renoncer à contrecoeur à son permis. L'ex-motarde et moi-même consultons la carte. Plusieurs entrées chaudes et froides - carpaccio de boeuf, tarte à l'oignon caramélisée et lardons, foie gras poêlé, etc. - compliquent les choix. C'est pareil pour les coupes de boeuf de 8 à 10 onces - filet mignon, contre-filet, faux-filet, côte au jus - ainsi que les côtes de veau et de porc. Une liste d'accompagnement parmi lesquels des pétoncles géants et des crevettes (16/20) permettent de se créer un surf and turf sur mesure. Le volet poissons et fruits de mer s'annonce aussi fort intéressant avec, entre autres, le tempura de vivaneau et la cocotte à Ramone qui contient de l'alligator à l'étouffée et du chorizo. Bienvenue en Louisiane!

Aux bayous, nous préférons toutefois la terre ferme. Malgré ses 14 onces de chair, j'opte pour la côte de veau marinée et la copine pour la côte de boeuf Angus. Notre repas carné s'ouvre avec le short ribs de boeuf en croûte de panko. L'idée d'effilocher la viande et de la coffrer avec de la chapelure asiatique est valable pour peu que la chair ne soit pas malaxée comme celle-ci. D'où une absence de texture en bouche. L'autre élément qui accroche est la température de service inadéquate. Le gâteau de viande est froid au coeur. J'ajouterais que la croûte est épaisse et manque de légèreté.

Le cocktail de crevettes tigrées présente quatre crustacés, ceux-ci préalablement grillés et poudrés d'épices d'une intensité moyenne. On les trempe dans une mayonnaise au rhum et au bourbon. Je m'attendais à une sauce plus typée, même si celle-ci se défend au même titre que le duo des années 70, sauce chili-mayo.

Nos plats principaux nous sont servis dès le retrait du couvert de l'entrée. Un signe que la commande a été passée trop vite et que les plats attendaient sous le réchaud. Ce qui se traduit par une cuisson très à point de ma pièce de veau. Heureusement, la viande n'a pas perdu de sa tendreté et la purée aux lardons et à la ciboulette qu'elle couve est onctueuse. Qu'est-ce qui est arrivé à la sauce? Extrêmement salée, on dirait un concentré à allonger.

J'émets aussi une réserve sur la coupe assez mince de la pièce de côte de l'invitée. Le jus de viande qui la nappe s'apparente davantage à une sauce qu'à un jus de cuisson proprement dit. Dans les deux cas, la qualité de la viande n'est aucunement à remettre en question. Quant aux légumes vapeur «d'office» - bok choy, carotte, navet -, leur cuisson est correcte, mais quel ennui.

Étant donné l'investissement et la belle folie à l'origine de ce temple du rock, il serait dommage de ne pas mieux encadrer le service et apporter des correctifs en cuisine.

Au menu

Cécile & Ramone

1061, boulevard Pierre-Bertrand, Québec Tél. : 418 681-7625

Ouvert tous les jours

Grillades et fruits de mer

Bouteille de vin à compter de : 27 $

Petit déjeuner

Table d'hôte du midi de 13 $ à 21 $

Table d'hôte du soir de 30 $ à 39 $

Entrée de 8,95 $ à 14,95 $

Grillade de 14,95 $ à 89,95 $ (pour les 48 oz de côte de boeuf)

Poisson et fruits de mer de 19,95 $ à 32,95 $

Plat bistro de 21,95 $ à 28,95 $

Tartare de 22,95 $ à 24,95 $

Burger de 13,95 $ à 16,95 $

Coût de l'addition pour deux avant taxes et service : 82,56 $ (incluant les entrées, les plats, un dessert partagé)

Stationnement : réservé

On aime : l'audace du lieu et la volonté d'offrir une carte de terre et mer éclectique.

On n'aime pas : un service très approximatif et la sélection de vins au verre limitée.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer